arrhes

(Mot repris de arrhe)

arrhes

[ ar] n.f. pl. [ lat. arrha, gage ]
Somme d'argent que l'acheteur verse au vendeur comme avance sur le prix d'achat pour assurer l'exécution du contrat : Verser des arrhes importantes pour réserver une voiture.

ARRHES

(a-r') s. f. plur.
Argent donné pour la garantie d'un marché.
Fig. Gage.
Qui donna pour arrhes un baiser [LAFONT., Coupe.]
Un tissu de cheveux Que reçut Don Fernand pour arrhes de mes vœux [CORN., D. San. V, 6]
Mes premiers services n'étaient à leurs yeux que des arrhes de ceux qui les devaient suivre [J. J. ROUSS., Prom. 6]
J. C. a donné à votre cœur les arrhes du St-Esprit [CHATEAUBR., Génie, I, I, 6]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et sachiés bien, cui l'en otroie Le baisier, qu'il a de la proie Le miex et le plus avenant, Si a erres du remenant [, la Rose, 3418]
    Si tost que denier Dieu en est donés, ou si tost comme eres en sont donées [BEAUMANOIR, XXXIV, 60]
  • XVIe s.
    Comment ne la recevrons-nous d'une persuasion certaine et invincible, puis qu'elle nous a esté donnée avec un telle arre et confirmation ? [CALV., Instit. 45]
    Ilz donnent gage et arre de faire encore mieux à l'advenir [AMYOT, Cor. 5]
    Il pensa qu'il n'estoit plus besoing de luy bailler argent pour le rendre ennemy des Romains, attendu que luy mesme le premier luy avoit baillé telles arres de leur estre ennemy [ID., P.-Aem. 19]
    Comme il appartenoit à un personnage qui avoit donné de si grandes arres de l'affection qu'il portoit à son païs [ID., Pélop. 37]
    Le sacre et couronnement sont les arres de nos rois [D'AUB., Hist. III, 186]
    Si j'estois seulement en vostre bonne grace Par l'erre d'un baiser doucement amoureux, Mon cœur au departir ne seroit langoureux [RONS., 238]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, airrhes ; picard, errhe ; génev. airrhes, errhes ; wallon, airez ; rouchi, erres ; provenç. et espagn. arras ; ital. arre ; du latin arrha ou arra, et aussi arrhabo. Arrhes n'a présentement plus de singulier ; il en avait un autrefois. La prononciation errhes a duré jusque dans le XVIIe siècle, et Bouhours remarque qu'on dit arrhes au figuré, et errhes au propre : donner des errhes au coche. Comme on voit, errhe était un archaïsme.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARRHES. - REM. Arrhes a été fait du masculin, SAURIN, fin du Serm. sur le désespoir de Judas.

arrhes

ARRHES. n. f. pl. Argent qu'un acquéreur ou un locataire donne pour garantir l'exécution d'un marché verbal et qu'il perd s'il rompt le marché. Le marché est-il conclus? donnez des arrhes. Il s'est engagé, puisqu'il a pris des arrhes. Donner des arrhes à un tailleur.

Il se disait autrefois figurément dans le sens d'Assurance et de gage. Les bonnes OEuvres sont les vraies arrhes du salut. Les présents sont des arrhes d'amitié.

Synonymes et Contraires

arrhes

nom féminin pluriel arrhes
Somme d'argent.
acompte, à-valoir, provision.
Traductions

arrhes

דמי קדימה (ז״ר), מקדמה (נ), פיקדון (ז), תשלום על חשבון (ז), מִקְדָּמָה, דְּמֵי קְדִימָהcengkeramdepositcaparraAnzahlungдепозит存款vkladdepositum보증금 ()
nom féminin pluriel
somme d'argent payée d'avance verser des arrhes

arrhes

[aʀ] nfpldeposit sg
verser des arrhes → to pay a deposit