arrière-fief

ARRIÈRE-FIEF

(a-riê-re-fiéf') s. m.
Fief mouvant d'un autre.
Les fiefs étant devenus héréditaires, et les arrière-fiefs s'étant étendus [MONTESQ., Espr. XXVIII, 9]
Au plur. Des arrière-fiefs.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Toute laie juriditions du royaume est tenue du Roy en fief ou en arriere fief [BEAUMANOIR, XII, 12]
    S'aucuns est semons por aidier lor signor contre ses ennemis, il n'est pas tenus, s'il ne veut, à issir hors du fief ou des arriere fiés son signeur [ID., XII, 50]
    Il convient que li sires suefre, par coustume, que ce qui est tenu de li en fief, viegne en partie en son arriere fief [ID., XLVII]

arrière-fief

ARRIÈRE-FIEF. n. m. Fief mouvant d'un autre fief. Des arrière-fiefs.

arriere-fief

Arriere-fief, C'est un fief dependant d'un fief suzerain, Subclientela, Praedium subclientelare.