arrogant, ante

ARROGANT, ANTE

(a-ro-gan, gan-t') adj.
Qui a de l'arrogance. Un homme arrogant. Air, ton arrogant. Paroles arrogantes.
La mort les anime et les rend arrogants [ROTR., St Gen. V, 5]
Substantivement.
Va contre un arrogant éprouver ton courage [CORN., Cid, I, 9]
L'arrogante ! à l'ouïr, elle est déjà ma reine [ID., Pomp. II, 4]
À ce compte, arrogante, un fantôme nouveau Te donne cette audace et cette confiance [ID., Héracl. I, 2]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Que vous ne soyez arrogant ne repliquant contre celluy qui sera vostre mari [, Ménagier, I, 6]
    Moult de perils sont venus de trop parler, par especial quant l'en prent paroles à gens arrogans [, ib. I, 8]
  • XVe s.
    Et y eut plusieurs paroles d'un costé et d'autre aucunement arrogantes [JUVÉN. DES URSINS, Charles VI, 1380]
  • XVIe s.
    Les Grecs n'ont point eu honte d'usurper un mot plus arrogant, par lequel ils signifient que l'homme a puissance de soy mesme [CALV., Inst. 183]
    Il devint à la fin arrogant et cruel [AMYOT, Lysand. 35]
    Eux arrogans de voir leurs voiles plus enflées, Du vent de la fortune heureusement soufflées.... [RONS., 661]

ÉTYMOLOGIE

  • Arrogans, de arrogare (voy. ARROGER) ; provenç. arrogan ; espagn. et ital. arrogante.