arsenicophage

ARSENICOPHAGE

(ar-se-ni-ko-fa-j') s. m.
Mangeur d'arsenic. L'usage de l'arsenic est assez répandu dans les montagnes de l'Autriche, de la Styrie, et surtout à Salzbourg et dans le Tyrol, parmi les paysans de ces divers pays ; on le fait manger aussi aux bestiaux. Il passe, dans ces pays, pour donner de l'appétit et des forces.

ÉTYMOLOGIE

  • Arsenic, et verbe grec signifiant manger (voy. PHAGÉDÉNIQUE).