artifice

(Mot repris de artifices)

artifice

n.m. [ lat. artificium, art, métier ]
1. Litt. Procédé ingénieux, habile pour tromper ou pour corriger la réalité : Un paparazzi qui use d'artifices pour s'introduire chez une personnalité
ruse, stratagème, subterfuge : Les artifices d'une mise en scène.
2. Composition pyrotechnique destinée à être enflammée pour produire certains effets déterminés : Le feu de Bengale est un artifice.
Feu d'artifice,
spectacle produit par la mise à feu de pièces pyrotechniques qui explosent en produisant des effets sonores et lumineux : Le feu d'artifice du 14 Juillet ; fig., succession rapide de répliques fines, brillantes : La chronique de cet humoriste est un feu d'artifice.

ARTIFICE

(ar-ti-fi-s') s. m.
Habile, industrieuse combinaison de moyens. Les artifices de l'éloquence.
Le joug du chariot était composé de nœuds entrelacés avec tant d'artifice, qu'on n'en eût su découvrir le commencement ni la fin [VAUGEL., Q. C. liv. III, 1]
Démêlez, si vous pouvez, l'artifice infini qui entre dans la formation des insectes [MASS., Car. Vérité de la rel.]
Condition qui fait l'artifice et le jeu de la machine politique [J. J. ROUSS., Contr. I, 7]
On use de mille artifices pour y parvenir [FÉN., Tél. XXII]
Si par ton artifice Je pouvais revoir.... [RAC., Brit. III, 6]
On nous imputerait ce mauvais artifice [CORN., Hor. II, 8]
Que pour avoir vos biens on dresse un artifice [MOL., Mis. I, 1]
Ces âmes nobles et courageuses, que nuls besoins, nulle disproportion, nuls artifices ne peuvent séparer de ceux qu'ils se sont une fois choisis pour amis [LA BRUY., 6]
Les images sont aussi d'un grand artifice pour donner du poids au discours [BOILEAU, du Subl. 13]
Ruse, déguisement, fraude. Avoir recours à l'artifice. Parler sans artifice.
L'artifice pourtant vous y peut être utile [CORN., Cinna, III, 1]
Britannicus pourrait t'accuser d'artifice [RAC., Brit. II, 2]
Je ne viens point armé d'un indigne artifice.... [ID., Andr. IV, 5]
.... L'artifice est grossier ; Tu te fais criminel pour te justifier [ID., Phèdre, IV, 2]
Composition pyrotechnique destinée soit aux divertissements soit à la guerre. Pièce d'artifice. Feu d'artifice, ensemble de pièces d'artifice qu'on fait brûler d'ordinaire pour un divertissement.
Mme de Wolmar dit : allons tirer le feu d'artifice [J. J. ROUSS., Hél. V, 7]
Feu d'artifice éteint par une averse [BÉRANG., Fille du Peuple.]
Fig. C'est un feu d'artifice, se dit d'un discours, d'un écrit brillant, mais qui n'a pas de fonds.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Artifice mecanique ou servile [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
    Personnes de divers artifices, comme sont un medecin et un laboureur de terres [ID., ib.]
    Autres ferremens et artifices à faire monnoye [DU CANGE, artificium.]
  • XVe s.
    Les maistres du mestier et artifice de boulengerie et taillemellerie [ID., ib.]
  • XVIe s.
    Si nous prenons le vray flatteur qui sçache bien avec artifice et dexterité grande mener le mestier [AMYOT, Comm. discern. le flatt. 7]
    Le plus grand meurtre des uns et des autres fut par les artifices de feu dequoi les assaillants porterent le plus, comme mieux fournis [D'AUB., Hist. I, 243]
    Je ne veux oublier les artifices par lesquels on relevoit les courages des soldats en tous les combats [ID., ib. I, 244]
    Aians pris le vent à propos, et porté quantité d'artifices [ID., ib. II, 50]
    Les femmes portoient les artifices de feux, les cercles et les chausses-trapes [ID., ib. II, 58]
    Ville forte d'assiette et d'artifice [ID., ib. II, 385]
    À la lueur des feux d'artifice, la charge se fait de tous costez [ID., ib. III, 386]
    Un œil fait par artifice [PARÉ, XVII, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. artifici ; espagn. artificio ; ital. artifizio ; de artificium, de ars (voy. ART), et facere (voy. FAIRE).

artifice

ARTIFICE. n. m. Ce qui sert à déguiser, à tromper. Aveu dépouillé d'artifice. Artifice grossier. Quelquefois, l'humilité n'est qu'un artifice de l'orgueil. Les artifices de la coquetterie.

Il se dit encore, dans son sens ancien plus général, pour Art, habileté. Il n'a guère conservé ce sens que dans les expressions figurées Ne vivre que par artifice. Réussir, se soutenir par artifice; et en parlant des Ouvrages de l'esprit : Les artifices du style, de la composition.

Il a vieilli également dans le sens d'Engin. On ne le dit plus guère en ce sens que dans Artifices de théâtre, Moyens dont on se sert dans les coulisses pour imiter le bruit du vent, de la foudre, etc.; Feu d'artifice, Combinaison de matières propres à s'enflammer; Pièce d'artifice, Telle ou telle de ces combinaisons.

Fig., C'est un vrai feu d'artifice, Il émaille sa conversation de saillies d'esprit qui éblouissent en quelque sorte.

artifice

Artifice, Artificium.

User d'artifice, Artem adhibere.

Par grand artifice, Affabre.

Sans artifice, Inartificialiter.

artifice


ARTIFICE, s. m. 1°. Art, industrie. "Cette machine est faite avec un artifice merveilleux. — 2°. Plus souvent, ruse, déguisement, fraûde. "Détestable artifice; artifice grossier; user d'artifice, etc.
   Rem. 1° En morale, il se prend toujours en mauvaise part; dans la Litérature, il peut se prendre en bone part; mais souvent le mot d'art, qui a le même sens, est plus convenable. Ainsi, au lieu de dire comme Voitûre. "Il me déplait seulement que tant d'artifice et d'éloquence ne me puissent déguiser la vérité. J'aimerais mieux dire: tant d'art et d'éloquence. Voy. ADRESSE.
   2°. On dit d'ordinaire, feu d'artifice, des feux d'artifice; mais on dit quelquefois aussi artifice tout seul, pour signifier toute sorte de feux faits pour la guerre, ou pour le divertissement. "Magasin plein de lances à feu, de grenades et d'autres semblables artifices.

Synonymes et Contraires

artifice

nom masculin artifice
Procédé ingénieux.
Traductions

artifice

Ausfluchttrick, subterfuge, trickery, wile, art, artificefoefje, kneep, kunstgreep, streek, stunt, toer, trucגימיק (ז) [איחזוז], פעלול (ז), תחבולה (נ), פַּעֲלוּלπονηριά, τέχνασμαkikkatruccoФойерверки煙花Fyrværkeri불꽃놀이 (aʀtifis)
nom masculin
1. moyen trompeur, mensonge employer un artifice
2. ensemble de fusées lumineuses le feu d'artifice du 14 juillet

artifice

[aʀtifis] nmdevice, trick
sans artifice [beauté] → natural; [art, littérature] → simple, straightforward