artificieux, euse

ARTIFICIEUX, EUSE

(a-ti-fi-si-eû, eû-z') adj.
Plein de ruse, d'artifice, en parlant des personnes ou des choses. Discours artificieux. Femme artificieuse. C'est un artificieux coquin.
L'ambition a fait trouver ces dangereux expédients où, semblable à un sépulcre blanchi, un juge artificieux ne garde que les apparences de la justice [BOSSUET, Le Tellier.]
Sacrés autels, vous m'êtes témoins que ce n'est pas aujourd'hui par ces artificieuses fictions de l'éloquence que je lui mets en la bouche ces fortes paroles [ID., ib.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Mais cuer et corps et finance ruiner M'a fait du tout femme artificieuse [E. DESCH., Femme et enfants.]
  • XVIe s.
    Nature, sage ouvriere, n'a jamais rien fait sans cause et sans une grande, artificieuse et admirable industrie [PARÉ, I, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. artificios ; espagn. artificioso ; d'artificiosus, d'artificium (voy. ARTIFICE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARTIFICIEUX. Ajoutez :
  • En un sens favorable, fait avec art.
    Ce même juge équitable ne se lassera point de rendre justice à l'artificieuse et fine contexture des tragédies de Racine [VOLT., Dict. phil. Anciens et modernes]
    (ce sens latin d'artificieux se trouve à l'historique dans un exemple d'Ambroise Paré).