artillerie


Recherches associées à artillerie: infanterie

artillerie

n.f.
1. Ensemble des armes à feu non portatives, de leurs munitions et des véhicules qui les transportent : Pièce d'artillerie.
2. Partie de l'armée affectée à leur service : Artillerie navale.
Grosse artillerie ou artillerie lourde,
moyens militaires puissants ; fig., arguments percutants, dénués de finesse : Ils ont utilisé la grosse artillerie pour lancer leur nouveau produit.

ARTILLERIE

(ar-ti-lle-rie, ll mouillées, et non ar-ti-ye-rie) s. f.
Partie du matériel de guerre consistant en canons, bombes, boulets, etc. Pièce d'artillerie, canon, mortier.
Troupes employées au service de l'artillerie. L'armée est divisée en infanterie, cavalerie, artillerie, génie et marine.
Fig.
Bains et parfums.... Vin du coucher, toute artillerie De Cupidon.... [LA FONT., Orais.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et si tost comme il enforçoient, il getoient leur ars en l'artillerie [arsenal] au soudanc, et le mestre artillier leur bailloit ars si fors comme il le pooit teser [tendre] [JOINV., 234]
  • XIVe s.
    Artillerie est le charroi Qui par duc, par comte ou par roi, Ou par aucun seigneur de terre, Est chargié de quarriaus en guerre, D'arbalestes, de dars, de lances Et de targes d'unes semblances [G. GUIART, dans DU CANGE, artillaria.]
    Les diz complaignanz getterent pierres, garroz et arteilleries contre iceus nos ennemis [ID., ib.]
    Le suppliant s'arma de haubergeon, chapeline, garde-bras, arc, artillerie et autres armures invasibles [DU CANGE, ib.]
    Lors fist Bertran venir la bonne artillerie : Archiers, arbalestriers commencent l'envaïe [, Guesclin. 20009]
  • XVe s.
    Ainçois qu'il y parvint, il trouva un chastel que on appelle la Roche-Millon, qui estoit bien pourvu de bons soudoyers et d'artillerie [FROISS., I, I, 232]
  • XVIe s.
    Des machines d'artilleries pour ruiner et demollir les villes [AMYOT, Démétr. 59]
    Si luy monstra incontinent le besoing la grande faute qu'il avoit faitte de laisser derriere son artillerie [ID., Anton. 47]
    Mustapha, par ce moyen avant foudroyé tout ce que l'artillerie pouvoit voir, mit la place hors de toute deffense [D'AUB., Hist. II, 245]
    On marcha au siege de Menerbe avec 15 pieces de toute artillerie [ID., ib. II, 373]
    Ils capitulerent à la veuë du petard, aprehendans ceste artillerie peu congneuë vers eux en ce temps là [ID., ib. III, 403]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ARTILLÉ. Provenç. artillaria, artilheria ; espagn. artilleria ; ital. artiglieria. Artillerie, avant la poudre à canon, a signifié l'ensemble des engins de guerre, soit pour l'attaque soit pour la défense.

artillerie

ARTILLERIE. n. f. Partie du matériel de guerre qui comprend les canons, les mortiers, les bombes, etc. On manquait de grosse artillerie. Artillerie de campagne. Artillerie lourde. Artillerie d'avion. Artillerie de siège. Décharge d'artillerie. Parc d'artillerie. Train d'artillerie. Les chevaux de l'artillerie. L'artillerie d'un vaisseau.

Une pièce d'artillerie, Un canon, un obusier, etc. On battit la place avec plusieurs pièces d'artillerie.

Il se dit aussi des Troupes employées au service de l'artillerie. Corps d'artillerie. Officier d'artillerie. Artillerie à cheval. Artillerie volante ou Artillerie légère. Il est de l'artillerie. Il est dans l'artillerie. Servir dans l'artillerie. Il y avait jadis un grand maître de l'artillerie. Général d'artillerie. Commander l'artillerie.

École d'Artillerie, École où l'on forme des officiers d'artillerie.

artillerie

Artillerie, f. penac. Est un mot general à tous autres instruments de guerre, dont l'on use tant en offendant qu'en deffendant, hors l'espée, dague, bocquier et harnois du corps de l'homme. Par ainsi tout instrument de trait, soit de feu ou autre, est entendu sous ce mot. Nicole Gilles en la Chronique de Charles VII. parlant des compositions de guerre guerroyable, dont en iceluy temps usoient les Francois et Anglois les uns envers les autres: Et apres ce, s'ils ne vouloient demeurer, on les faisoit conduire, eux et leurs biens seurement, jusques aux lieux declarez et limitez en la composition; combien que jamais ne remportoient grosse Artillerie, mais seulement Arcs, et coulevrines à main, et si promettoient communement de non plus s'armer contre la Couronne de France.

Artillerie cardinale entre gens de mer, est une piece de fonte de gros qualibre, Tormenta igniuoma, Res machinaria. B. AEnea tormenta.

Maistre de l'artillerie, Praefectus machinariorum, vel rei machinariae.

Tirer de l'Artillerie, AEnea tormenta displodere.

artillerie


ARTILLERIE, s. f. [Artiglerîe, mouillez les ll, 3e et 5e e muet, 4e lon.] Tout l'attirail de guerre, qui comprend les canons, les mortiers, les bombes, etc. Un canon est une pièce d'artillerie. — Il se prend quelquefois pour le corps des Oficiers qui servent à l'artillerie. "Il est, il sert dans l'artillerîe.

Traductions

artillerie

Artillerieartillery, heatartillerie, geschutארטילריה (נ), חיל תותחים (ז), תותחנות (נ), חֵיל תּוֹתָחִים, תּוֹתְחָנוּתartileriартиллерияπυροβολικόartilleríaartiglieriaартилерияdělostřelectvoartilleri대포artilleri (aʀtijʀi)
nom féminin
matériel de guerre

artillerie

[aʀtijʀi] nfartillery, ordnance