artison

ARTISON

(ar-ti-zon) s. m.
Nom commun des insectes qui rongent le bois, les pelleteries et les étoffes.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Artuison, c'est ver de drap [, Gloss. du P. LABBE]
  • XVIe s.
    Ne plus ne moins que les artisons s'engendrent et se mettent principalement es bois tendres et doulx [AMYOT, Comm. disc. le flatt. 3]
    Les artusons, mittes, vermisseaux et autres bestioles ne mordront aux fourmages, si on les frotte avec de la lie molle de bon vin [O. DE SERRES, 289]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. On a dit aussi autrefois arte et artre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ARTISON. - ÉTYM. Ajoutez : M. Bugge (Romania, juill.-oct. 1875, p. 350) a étudié ce mot. Le primitif est la forme ancienne arte ou artre (en provenç. arda et arno). Suivant lui, arte représente une forme tarmitam équivalente au lat. tarmitem (de tarmes, ver qui ronge le bois), lequel d'ailleurs a donné l'italien tarma. Mais comment expliquer l'aphérèse du t ? D'abord il pose que l'existence primitive d'un t est prouvée dans le français par le bas-breton tartouz, mite ou teigne ; puis il cite comme exemples d'aphérèse d'un t dans le domaine roman : avan pour tavan, taon, patois de la Suisse romande ; asse, du lat. taxus ; tyrolien rofa, ital. troja, franç. truie ; à Modène et à Reggio, arnghér pour tarnghér, du lat. internecare. Cette argumentation rend probable la dérivation que M. Bugge propose. Puis, comme le vocabulaire hébreu-français d'Oxford porte, selon la transcription de M. Boehmer, artoizon, il se demande si artison n'est pas pour arte-toison, la mite de la toison. Cela demeure une conjecture peu assurée.

artison

ARTISON. n. m. Terme par lequel on désigne vulgairement Tous les insectes qui, comme les teignes, rongent les étoffes, les pelleteries, le bois, etc.

artison


ARTISON, ou ARTUSON, s. m. [Artizon, tuzon, tout bref. Trév. et le Rich. Port. mettent les deux. L'Acad. ne met que le 1er.] Petit ver, qui s'engendre dans le bois.

Traductions

artison

anobio