art

(Mot repris de arts)

art

n.m. [ lat. ars, artis ]
1. Expression, à travers les œuvres humaines, de la notion idéale de beau ; ensemble des activités humaines qui aboutissent à la création de ces œuvres ; ensemble des œuvres artistiques d'un pays, d'une époque : Les grands créateurs d'art. L'art plastique. L'art cinématographique. L'art japonais. L'art précolombien.
2. Aptitude, habileté à faire qqch : Il a l'art de trouver les mots qui réconfortent don, génie talent
3. Ensemble des moyens, des procédés, des règles intéressant une activité, une profession : Art culinaire. Art dramatique qui préside à l'écriture d'une pièce de théâtre et à sa mise en scène
4. Manière de faire qui manifeste un goût, une recherche, un sens esthétique : Cuisinier qui présente ses plats avec art.
5. Chacun des domaines où s'exerce la création esthétique, artistique : L'enluminure, art du Moyen Âge. L'échantillonnage est-il un nouvel art ?
Arts décoratifs
Art nouveau
Arts plastiques
Homme de l'art,
spécialiste d'une discipline ; médecin.
L'art pour l'art,
doctrine selon laquelle l'art doit se pratiquer en dehors de toute préoccupation morale ou utilitaire et ne doit avoir d'autre fin que lui-même.
Septième, huitième, neuvième art
septième, huitième, neuvième.

arts

n.m. pl.
Ensemble de disciplines artistiques, notamm. celles qui sont consacrées à la beauté des lignes et des formes, appelées aussi beaux-arts.

ART1

(ar ; le t ne se lie pas : l'art oratoire, dites : ar oratoire, et non l'ar-t oratoire ; au pluriel l's ne se lie pas, les arts et les sciences, dites : les ar et les sciences ; cependant cette liaison plaît à quelques-uns, qui disent : les ar-z et les sciences) s. m.
Manière de faire une chose selon certaine méthode, selon certains procédés. Les arts de la paix. L'art oratoire, l'art de la parole. L'art musical. L'art militaire, l'art de la guerre. Les principes de l'art grec. La logique est l'art de raisonner. Posséder un art. Selon les règles de l'art. Les hommes de l'art. Parler avec art, sans art. Cet ouvrier est très habile dans son art.
La plupart des espèces d'animaux, comme les abeilles, les araignées, les castors, ont chacun un art particulier, mais unique, et qui n'a point parmi eux de premier inventeur ; les hommes ont une infinité d'arts différents, qui ne sont point nés avec eux et dont la gloire leur appartient [FONTEN., des Billettes.]
Le grand art de la guerre attend quelquefois l'âge [CORN., Sert. III, 2]
Mettant leur Apollon aux gages d'un libraire, Ils font d'un art divin un métier mercenaire [BOILEAU, Art poét. IV]
Les maîtres de l'art, les plus habiles dans la matière dont il s'agit.
Au pluriel et absolument, la poésie et tous les arts libéraux et mécaniques.
Il fit fleurir les arts [BOSSUET, Hist. I, 10]
Et ses justes faveurs aux mérites données Feront ressusciter l'excellence des arts [MALH., II, 1]
Les arts libéraux, ceux qui sont du ressort de l'intelligence, de l'esprit. Les beaux-arts, la musique, la peinture, la sculpture, l'architecture, l'éloquence et la poésie avant tout, et, subsidiairement, la danse. L'académie des beaux-arts.
Le plaisir instruisant par la voix des beaux-arts Embellira la vie au sein de nos remparts [M. J. CHÉNIER, Charles IX, II, 3]
Les arts d'agrément, le dessin, la musique et la danse considérés au point de vue de l'amusement. Arts mécaniques, ceux qui exigent surtout le travail de la main.
Art par opposition à nature. L'art imitera la nature. Démosthène devait plus à l'art, Cicéron à la nature. Ville fortifiée par la nature et par l'art.
Adresse dans les moyens employés pour obtenir un résultat.
Je sais l'art de punir un rival téméraire [RAC., Brit. III, 8]
Il instruira ses fils dans l'art de commander [ID., Phèd. III, 1]
Absente de la cour je n'ai pas dû penser, Seigneur, qu'en l'art de feindre il fallût m'exercer [ID., Brit. II, 3]
Vous avez trouvé l'art d'être maître des cœurs [CORN., Cinna, V, 3]
Son faux art de clémence, ou plutôt sa folie, Qui pense gagner Rome en flattant Cornélie [ID., Pomp. IV, 1]
L'art le plus innocent tient de la perfidie [VOLT., Zaïre, IV, 2]
Elle eût avec plus d'art trompé ma confiance [ID., ib. III, 7]
On s'est fait un art de se ruiner les uns les autres [FLÉCH., Lam.]
Elle a l'art de me plaire [MOL., Mis. I, 1]
S. m. pl. Autrefois, dans les universités, les humanités et la philosophie. Faculté des arts. Maître ès arts, celui qui avait pris ses degrés, et pouvait enseigner la philosophie et les lettres.
Titre donné à quelques ouvrages didactiques en prose et en vers. L'Art poétique d'Horace, de Boileau.
Art sacré ou grand art, nom donné aux doctrines et pratiques des philosophes hermétiques qui cherchaient la pierre philosophale. C'est un synonyme d'alchimie.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Barbarins [il] est et de mout males arz [, Ch. de Rol. LXIX]
  • XIIe s.
    Marsile sut des ars bien la maistrie [, Ronc. p. 24]
    Laissez ester vostre ire, qui vient de mauvais art [, Sax. XI]
    Li reis est riches huem, sages et de grant art [, Th. le mart. 56]
  • XIIIe s.
    Bien [elle] semble gentis femme et sans nul mauvais art [, Berte, XXII]
    Je l'oï dire à un veillart, Qui sages iert et de grant art [, Ren. 19180]
    Tant ont fait que là sont venu ; Mès il seront moult irascu, Ainz qu'il s'en partent, se Renart Ne les en gieta par son art [, ib. 13292]
  • XIVe s.
    Il entent par art science pratique, et par doctrine science speculative [ORESME, Eth. II]
  • XVIe s.
    Que devient cette belle art ? [MONT., I, 36]
    Cette tant celebrée art de deviner des Thoscans [ID., I, 45]
    Les licences de l'art [ID., I, 166]
    Maistre ez arts [ID., I, 188]
    Entre les arts liberaux, commenceons par l'art qui nous faict libres : elles servent toutes à.... [ID., I, 173]
    En un art qui.... [ID., I, 286]
    Un si bel art [ID., I, 387]
    Si j'estois du mestier, je naturaliserois l'art, autant comme ils artialisent la nature [ID., III, 355]
    Cestuy Thales avoit bruit d'estre poete lyrique, et prenoit le tiltre de cest art là [AMYOT, Lyc. 4]
    Aujourd'huy que l'art d'astrologie est beaucoup plus parfaitement entendue qu'elle ne l'estoit alors [ID., Arist. 47]
    Vegece, de l'art militaire [Végèce, Fronton, etc. traduits en français, 1536, f° 1]
    Du faict de la guerre et art militaire [VALLO, 1554]
    [, Art de la guerre, composé en sept livres par Macchiavelli, Paris, 1546]
    [, Art militaire par Onosandre, traduit par VIGENERE, 1605]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. art ; espagn. et ital. arte ; du latin ars. Le genre de art a varié dès les premiers temps de la langue : on le trouve, dans les plus vieux textes, tantôt féminin (ce qui est le genre étymologique), tantôt masculin ; il n'était pas encore fixé au XVIe siècle ; aujourd'hui, le masculin a prévalu.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. ART.
    Ajoutez :
  • Terme de l'université du moyen âge. Les sept arts, sorte d'enseignement encyclopédique comprenant le trivium et le quadrivium (voy. ces mots).
  • Terme de pêche.
    Dans le quartier de Cette, le grand art, la pêche de toutes les espèces pendant toute l'année ; le petit art, la pêche pendant la belle saison [, Statistique des pêches maritimes, 1874, p. 115]

ART2

(ar) s. m.
Terme de pêche. Sorte de filet, dit ordinairement boulier.

art

ART. n. m. Méthode pour faire un ouvrage, pour exécuter ou opérer quelque chose selon certaines règles. Savoir un art. Savoir l'art. Les termes de l'art. Les préceptes de l'art. Les règles de l'art. Les procédés de l'art. Les secrets de l'art. Le sublime de l'art. Les ressources, les secours de l'art. Une belle oeuvre d'art. C'est un chef-d'oeuvre de l'art. Cela est fait sans art. Un discours où l'on a employé tout l'art de l'éloquence. Un poème fait avec art. L'art de la poésie. L'art de l'histoire. L'art de la peinture. L'art du peintre. L'art de parler. L'art d'écrire. L'art des vers. Inventer un art. L'art de la politique. L'art de la navigation. L'art militaire. L'art de la guerre. L'art de la médecine. L'art de guérir. L'art du serrurier, du potier, du tourneur, etc. Il est habile, il est expert en son art, dans son art. Consulter un homme de l'art, les gens de l'art. Exceller dans son art, dans un art.

Les maîtres de l'art, Ceux qui sont regardés comme les plus habiles, les mieux instruits dans la matière dont il s'agit.

Arts libéraux, Ceux où l'intelligence a le plus de part. Arts mécaniques, Ceux qui exigent surtout le travail de la main ou l'emploi des machines. Arts industriels, Ceux qui sont appliqués à l'industrie.

Les sept arts libéraux, s'est dit des Sept principales parties de l'enseignement dans l'école d'Alexandrie. Les sept arts libéraux étaient : la Grammaire, la Rhétorique, la Dialectique, l'Arithmétique, la Géométrie, l'Astronomie et la Musique. Dans les écoles du moyen âge, les trois premiers arts libéraux formaient le Trivium, les quatre derniers le Quadrivium.

ARTS, au pluriel, sans épithète, se dit des Arts tant libéraux que mécaniques. L'invention des arts. Les arts étaient encore grossiers, étaient encore dans l'enfance. Le perfectionnement des arts. Un peuple qui cultive les arts. Les arts utiles à l'homme. Cette matière s'emploie souvent dans les arts. L'École centrale des Arts et Manufactures. Dictionnaire des arts et métiers.

Beaux-arts, ou simplement Les Arts par excellence, La peinture, la sculpture, l'architecture, la gravure, la musique et la danse. L'Académie des Beaux-Arts. Les lettres, les sciences et les arts. On y joint quelquefois L'éloquence et la poésie; et c'est dans cette acception plus étendue qu'on dit Aimer les arts, les beaux-arts. Faire fleurir les arts. Un amateur des arts. Encourager, protéger les arts.

Il s'emploie aussi au singulier dans cette acception et désigne alors l'Ensemble des oeuvres exécutées à une même époque et ayant entre elles des caractères communs. L'art ancien. L'art moderne. L'art grec. L'art byzantin. L'art gothique. L'art de la Renaissance. Une histoire de l'art en France au XVIIIe siècle. Une exposition d'art flamand.

Arts d'agrément, Le dessin, la musique, la danse, etc., considérés comme de simples amusements, enseignés et appris comme moyens de plaire, d'être agréable. Cultiver les arts d'agrément. Il réussit dans tous les arts d'agrément. On enseigne dans ce pensionnat tous les arts d'agrément. On ne lui enseigne aucun art d'agrément.

ART se dit en général du Talent, de l'habileté que l'on emploie pour faire quelque ouvrage, pour obtenir quelque résultat. On y employa l'art des plus habiles ouvriers. J'y ai mis tout mon art. Cela est fait sans art, avec art. L'art merveilleux avec lequel les abeilles construisent leurs cellules. Que d'art ce peuple a déployé dans ces magnifiques ouvrages!

Fig., Agir avec art. Se conduire avec art. S'insinuer avec art. Je voudrais avoir l'art de vous persuader. Vous avez l'art de plaire.

Il est encore le Titre de certains ouvrages qui renferment des préceptes sur un art quelconque. " L'Art poétique " d'Horace, de Boileau. " L'Art d'aimer ", d'Ovide. " L'Art du Forgeron ", par un tel. Il a publié un " Art du Dessin ".

Il se dit au propre et au figuré par opposition à Nature et désigne la Reproduction par la main de l'homme ou la Représentation de ce qui est dans la nature. Les productions de la nature et les ouvrages de l'art. Cette substance n'existe point dans la nature, elle est un produit de l'art. Il n'y a point d'art dans tout ce qu'il dit, c'est la nature qui parle. La noblesse, la dignité de l'art. Les rapports de l'art et de la morale. Les droits de l'art. Avoir le respect, le culte de l'art.

Il se prend aussi dans le sens d'Artifice. L'art perce dans tout ce qu'il dit.

Art sacré, Grand art, Noms donnés aux doctrines des philosophes hermétiques ou alchimistes qui cherchaient la pierre philosophale.

ARTS, au pluriel, se disait autrefois, dans les Universités, des Humanités et de la philosophie. Maître ès arts, Celui qui avait pris, dans cette partie de l'instruction publique le degré donnant le pouvoir d'enseigner. Faculté des Arts, Celle qui comprenait les régents de l'Université chargés d'enseigner les humanités et la philosophie, et tous les maîtres ès arts immatriculés. Il fut reçu maître ès arts. Le recteur de l'Université était choisi dans la Faculté des Arts.

art

Art, Ars, Artificium, Techna.

Ars liberaux, Artes ingenuae.

L'art de tailler images, Statuaria ars.

Art magique et d'enchanterie, Magice, magices, Magia, magiae.

Appartenant à art Magique, Magicus.

Art de Musique, Musica ars.

L'art de nombrer et de conter, Numeralis scientia, Arithmetica, arithmeticae.

L'art qui enseigne de bien escrire et parler, Grammatica.

L'art et invention des machines et engins, Machinalis scientia.

L'art de faire decoction, Coquina.

Tout art qui se fait d'esprit et de la main, Ars mechanica.

¶ Ars profitables, dont vient grand gain, Pecuniosae artes.

Qui use d'art, Artificiosus.

Fait d'art, Artificialis.

Fait de merveilleusement grand art, Summo artificio factum.

Faire quelque chose d'art avec cure et soing, Manu fingere.

Faire son art, Artem suam exercere.

Dire quelque chose par art, Via et arte dicere.

Delaisser quelque art, Desinere artem.

Art qui n'est plus en bruit, Delaissé et aboli, Desita ars.

Servir mal les gens de son art, pour cuider espargner quelque denier, Auare pretium statuere arti suae.

Qui n'a nul art, ne scavoir, Iners.

art


ART, s. m. [Ar; on ne prononce pas le t.] Méthode de bien faire un ouvrage selon certaines règles. Académie. La conaissance, ou l'adresse qu'on a pour faire une chôse, avec les instrumens et les méthodes convenables. Trév. Recueil de préceptes qu'on pratique pour une fin utile. Ce mot s'aplique également aux sciences et aux métiers. Rich. Port. La définition de l'Acad. est tout à la fois et la plus courte et la plus claire. Il y aurait bien à dire sur les deux aûtres.
   ART se dit au propre et au figuré, ou avec des adjectifs, ou avec des verbes à l'infinitif, qui caractérisent les différentes espèces. Arts méchaniques, arts libéraux, l'art militaire; l'art de peindre, de dessiner, de faire des vers, etc.; l'art de plaire, de gouverner, de s'enrichir.
   Mon coeur n'est point nourri dans l' art de se contraindre.
       Sémiramis de Créb.
"Il a l'art de tout tourner à son avantage, de réussir dans tout ce qu'il entreprend, de faire servir ses fautes même au succès de ses desseins. — On apelle maître de l'art, un homme qui excelle dans une profession. Il faut s'en raporter aux maîtres de l'art. — Parler en termes de l' art, se servir des mots propres de chacun des arts et des sciences. C'est une pédanterie de se servir des termes de l'art devant des persones qui ne sont pas du métier, quand pour exprimer les mêmes chôses, il y a des termes communs et entendus de tout le monde. Par ex. Si dans cette ocasion nous disions des mots techniques, pour dire des termes de l'art.
   * Rem. Autrefois on fesait art fém. Montaigne apelle l'éloquence, "une art piperesse et mensongère. Amyot et autres Auteurs de ce temps-là lui ont doné le même genre.
   ART se dit souvent et dans le propre et dans le figuré, par oposition à Natûre. "L' art perfectione la natûre; les productions de la natûre et les ouvrages de l'art. "Il y a en cela plus de naturel que d'art.
   ARTS, au pluriel, c'est dans les Universités, les Humanités et la Philosophie. La Faculté des Arts, Maître ès Arts, et non pas aux Arts. On a conservé l'ancien article.

Synonymes et Contraires

art

nom masculin art
Talent pour faire quelque chose.
Traductions

art

art, artistrykunst, bekwaamheid, vaardigheidאומנות (נ), כישרון (ז), כִּשָּׁרוֹןartuměníKunstartesztuka艺术τέχνηarteискусствоarteفَنّkunsttaideumjetnost美術예술kunstkonstศิลปะsanatnghệ thuật藝術 ()
nom masculin
1. création d'œuvres esthétiques l'art moderne les arts plastiques une œuvre d'art
2. ensemble des connaissances liées à uneactivité l'art militaire
3. sports de combat asiatiques

art

[aʀ]
nm
(= activité) → art
l'art → art
l'art moderne → modern art
l'art contemporain → contemporary art
un art mineur → a minor art
livre d'art → art book
critique d'art → art critic
objet d'art → objet d'art
(capacité, talent) c'est tout un art → it's quite an art
avoir l'art de faire (fig) [personne] → to have a talent for doing arts
nmpl
les arts → the arts