aspérité

aspérité

n.f. [ lat. asperitas, rugosité ]
(Souvent au pl.) Saillie, inégalité d'une surface ; bosse, proéminence : Enlever les aspérités d'une planche avec un rabot.

aspérité

(aspeʀite)
nom féminin
partie inégale d'une surface les apérités d'un tronc d'arbre

ASPÉRITÉ

(a-spé-ri-té) s. f.
État de ce qui est âpre, raboteux. L'aspérité d'une pierre, d'une écaille d'huître, d'un chemin.
Fig. L'aspérité du caractère. Les aspérités du style, tout ce que le style a de rude dans la forme.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ayant estudié de le rendre plus clair qu'il m'a esté possible, en si profonde obscurité bien souvent, et si scabreuse et si raboteuse asperité presque partout [AMYOT, Moral. épîtr. p. 16]
    Les sutures representent les fissures, à cause qu'elles ont asperités comme les sutures [PARÉ, VIII, 3]
    Le patient a une toux seiche, asperité à la gorge, frisson, fievre [ID., VI, 10]
    Aucunes esquilles ont des asperités et pointes qui peuvent blesser les membranes [ID., VIII, 6]
    Acidité, asperité, austerité, douceur [ID., XXVI, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. asperitat ; de asperitatem, de asper, âpre (voy. ce mot).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ASPÉRITÉ. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Les plaies des deleiz [délectations] devons nos terdre [essuyer] par l'asperiteit de penitence [, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 306]

aspérité

ASPÉRITÉ. n. f. Qualité de ce qui est raboteux, inégal. L'aspérité du sol, d'une pierre, d'une écaille d'huître. Les aspérités d'un terrain. La tige de cette plante est couverte d'aspérités.

Fig., L'aspérité du caractère. Les aspérités du style.

aspérité


ASPÉRITÉ, s. f. Rudesse, qualité de ce qui est raboteux. Il se dit au figuré du style. "C'est par-tout la même incorrection, la même aspérité, la même barbarie. Ann. Litt. L'Acad ne le dit que du caractère.

Synonymes et Contraires

aspérité

nom féminin aspérité
Rugosité d'une surface.
Traductions

aspérité

מבלט (ז), חִסְפּוּס

aspérité

asprezza

aspérité

[aspeʀite] nf [surface, rocher] → bump