assemblement

ASSEMBLEMENT

(a-san-ble-man) s. m.
Action d'assembler.
C'est en l'assemblement de ces couples célestes [MALH., VI, 6]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    L'emperere forment l'esgarde, Qui avant estoit en l'angarde Pour esgarder l'assemblement [combat] [DU CANGE, assembleia.]
    Li eclipses du solel n'avient fors en la daerraine lune et en la primeraine, en l'asamblement de li et du solel [, Comput, f° 14]
  • XVe s.
    Son serviteur, au partir qu'il fit de leur assemblement, laissa l'huis entrouvert [LOUIS XI, Nouv. 71]
  • XVIe s.
    Et que ne me fissiez plus veoir le spectacle de vos amoureux assemblemens [DES PÉRIERS, Cymbal. 136]

ÉTYMOLOGIE

  • Assembler.

assemblement

Assemblement de gens, Conuocatio.

Hantement de gens, et visitations et assemblement d'hommes, Congressus, Concursio.

Assemblement, m. acut. voyez Assemblée.

Bastiment, conjonction, et assemblement de choses ensemble, Fabrica, Conglutinatio.

Assemblement bien ordonné des membres, Compactio membrorum.

Assemblement de quelques choses qui se prennent ensemble, et s'endurcissent, Concretio, Coagulatio, Coagmentatio.

Assemblement illicite fait avec parente, alliée, ou religieuse, Incestus, vel Incestum.

Assemblement d'unguens, Compositio vnguentorum.

Faire assemblement de peuple pour traiter des affaires publiques, et pour faire des consuls, Comitia consulibus rogandis habere.

Faire amas et assemblement des fautes d'autruy, Colligere peccata et vitia alterius.

assemblement


*ASSEMBLEMENT, s. m. Il est vieux, et c'est domage: il serait utile; car assemblage et assemblée signifient les chôses et les persones assemblées. Nous n'avons point de mot pour exprimer l'action d'assembler; Malherbe a dit:
   C'est en l'assemblement de ces couples célestes,
   Que si nos maux passés ont laissé quelques restes,
   Ils vont du tout finir.