assez


Recherches associées à assez: exactement, toujours, vraiment

assez

[ ase] adv. [ du lat. ad, vers, et satis, suffisamment ]
1. Indique une quantité, une intensité suffisante : Avez-vous assez mangé ? suffisamment
2. Marque une intensité modérée ou élevée ; passablement : Un devoir assez bon plutôt, relativement bien
Assez bien de,
dans le nord de la France et en Belgique, bon nombre de, pas mal de : Assez bien de gens ont vu ce film.
En avoir assez de qqch, de qqn,
ne plus pouvoir les supporter, en être excédé : J'en ai assez de te servir de chauffeur. J'en ai assez des gens qui se plaignent toujours.

ASSEZ

(a-sé ; le z se lie ; j'ai assez attendu, dites : a-sé-z attendu. Chifflet, (Gramm. p. 219, dit : " En ce mot plusieurs ne prononcent pas le z devant les voyelles : j'ai assez attendu, ils prononcent : j'ai assé attendu. " Cela arrive encore souvent aujourd'hui dans la prononciation non soutenue) adv.
Autant qu'il en faut. L'avare n'a jamais assez. La ville ne lui parut pas assez grande. Assez longtemps. Ce n'est pas assez pour eux de donner des préceptes. C'est assez parler de nos affaires.
Autrement, un philosophe vous dira en vain que vous devez être rassasié d'années et de jours, et que vous avez assez vu les saisons se renouveler et le monde rouler autour de vous, ou plutôt que vous vous êtes assez vu rouler vous-même et passer avec le monde [BOSSUET, le Tellier.]
Quoi donc ! n'est-ce pas assez que nous soyons attaqués au dedans et au dehors ? [ID., ib.]
Ces belles années, dont on ne peut assez admirer le cours glorieux [ID., ib.]
Ah ! pour cela il est toujours assez bonne heure [MOL., Dép. am. IV, 1]
Sur vous l'on sait assez que je jette les yeux [REGNARD, Joueur, II, 4]
Bien assez. Il a été bien assez humble. J'ai bien assez vécu. C'est assez, c'en est assez, en voilà assez, et, elliptiquement, assez ; n'en parlons plus, n'en disons pas davantage. Assez de. Il est tombé assez de pluie.
Et sans atteindre au but où l'on ne peut atteindre, Ce m'est assez d'honneur.... [MALH., V, 30]
Assez de funestes batailles, Et de carnages inhumains [ID., III, 2]
Avoir assez d'une chose, en avoir suffisamment, et, quelquefois, en être fatigué, rassasié.
Assez d'autres, un nombre bien suffisant, autant que j'en voudrai.
Assez d'autres États lui prêteront asile [CORN., Sertor. II, 4]
Assez d'autres sans vous n'ont pas mis en oubli ... [ID., Cinna, I, 2]
Assez d'autres sans moi soutiendront vos lauriers [ID., Hor. V, 2]
Assez d'autres viendront, à mes ordres soumis, Se couvrir des lauriers qui vous furent promis [RAC., Iph. IV, 6]
Quelque peu, dans un sens qui est ou diminutif ou augmentatif suivant les mots : elle est assez jolie, c'est-à-dire elle n'est qu'un peu jolie ; une lettre assez longue, c'est-à-dire qui dépasse la longueur ordinaire. Assez petit. Il est assez mal traité par la critique. Nous louons parfois des gens assez médiocres. Elle s'approcha du bûcher, en s'exposant assez. Il fit assez de chemin. Il est assez étonnant que....
Ma présence est assez inutile en ce lieu [REGNARD, Joueur, III, 2]
Nous pouvons nous y faire un assez beau destin [CORN., Sertor. IV, 2]
Et d'abord je trouvai ses princes assemblés Qu'un péril assez grand semblait avoir troublés [RAC., Andr. I, 1]
Assez et trop longtemps, locution poétique signifiant pendant trop longtemps.
Assez et trop longtemps ma lâche complaisance De vos jeux criminels a nourri l'insolence [BOILEAU, Sat. IX]
Assez et trop longtemps mon amitié t'accable [RAC., Andr. III, 1]
Assez et trop longtemps sous ma feinte poursuite [ROTR., Vencesl. III, 2]
Assez et trop longtemps votre discours la flatte [CORN., Cid, III, 6]
Assez peu, assez souvent, assez rarement ; dans ces locutions, assez est explétif. C'est un homme d'assez peu d'esprit. Assez peu éloquent. Il venait assez rarement au sénat.
Assez pour.... devant un infinitif. Il est assez riche pour acheter ce domaine. Était-il assez sot pour croire... ? Personne n'est assez méchant pour vouloir le paraître. Il n'y eut personne d'assez dur pour ne pas pleurer. On a dit, dans le même sens, assez de....
Les Athéniens ordonnèrent une punition de mort contre le premier qui serait assez hardi de proposer la guerre [FÉN., Solon.]
On a dit aussi : assez.... que de.
Nous avons été assez ingrats que de faire servir les créatures contre le Seigneur même, à qui elles appartiennent [MASS., Profession religieuse, sermon 3]
Quel châtiment ne doivent pas attendre les ministres du temple eux-mêmes, s'ils sont assez malheureux que d'en abuser ? [ID., Revenus ecclésiastiques.]
Si l'on est assez malheureux que de retomber [ID., Inconst.]
C'est une tournure très fréquente dans Massillon.
S. m.
Séparer le peu d'avec le beaucoup, l'assez d'avec le trop [BAYLE, Dict. hist. Chrys. remarque O.]

SYNONYME

  • ASSEZ, SUFFISAMMENT. Suffisamment exprime que ce qu'on a suffit, mais ne va pas au delà. Assez exprime que ce qu'on a non-seulement suffit, mais encore satisfait amplement à ce que nous voulons. Ce qui suffit ne surabonde pas ; ce qui est assez peut surabonder. De plus, au point de vue de la syntaxe, assez reçoit facilement un complément avec de ; ce que suffisamment ne fait pas, au moins dans le style correct.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    En ceste terre ad assez osteiet [fait la guerre] [, Ch. de Rol. III]
    Assez est mieuz qu'il i perdent les chefs [têtes] [, ib. III]
    Dient paien : de ce avom asez [, ib. v]
    Neymes li dux et des autres asez [, ib. LIII]
    Or endreit sei at il asez que faire [, ib. CLV]
    Asez i meurent et des uns et des autres [, ib. CCLIV]
    Baptizét sont asez plus de cent mille [, ib. CCLXVIII]
  • XIIe s.
    Asez oez que Guenes va disant [, Ronc. p. 35]
    Mieux vaut Mahons que St Pieres assez [, ib. p. 41]
    Assez savez quex est li cuens Rolanz [, ib. p. 84]
    Ains que tu l'aies, auras assez à faire [, ib. p. 145]
    Se je vous aim, j'i assez ai raison [, Couci, II]
    Assez aim [j'aime] mieux mourir en bon desir, Que vivre irez et m'amie haïr [, ib. IX]
    Ainçois me dout [je crains] qu'en trestout mon aage [je] Ne puisse assez lui [elle] et s'amour servir [, ib. XI]
    Car j'ai assez autre chose à penser [QUESNES, Romanc. p. 100]
    Il leur a demandé : quels nouveles, baron ? - Sire, ce dist Gisarz, assez [nous] vous en diron [, Sax. XXII]
  • XIIIe s.
    Et là trova il pelerins assés et gens qui s'en alloient en l'ost [VILLEH., XLII]
    Et furent assez plus que cil qui estoient devant Constantinoble [ID., C.]
    Et la dame n'ot pas assez de vesteüre [, Berte, XLII]
    Elle amast assez mieux que elle eüst mentit [, ib. LIII]
    Qui n'avoit encores passés, Si cum je cuit [crois], douze ans d'assés [de beaucoup] [, la rose, III, 1270]
    Pour ce que il croient que il seront assez plus aise quant il seront mors, que il n'estoient devant [JOINV., 260]
  • XIVe s.
    Dieu loent [ils], sans estre lassés, Aussitost d'un pou com d'assez [BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 21]
    Ceulx ici mesmes profitassent plus assez en telles besongnes, se avecques la bonne abilité de nature que ilz ont, ilz eussent la doctrine [ORESME, Prol.]
  • XVe s.
    L'autre [fils] eut nom Jean d'Eltheus et mourut assez jeune [FROISS., I, I, 3]
    Si gasterent tout le pays, et ardirent jusques à la cité de Dureunne, et assez outre [ID., I, I, 30]
    Et dit le roi d'Angleterre à son cousin le comte Derby qu'il prist assez or et argent, et le donnast et departist largement aux chevaliers et escuyers.... [ID., I, I, 215]
    Ils les haioient plus assez que les Escots [FROISS., I, I, 31]
    Et à ce temps là les Escots aimoient et prisoient assez peu les Anglois, et encore font ils à present [ID., I, I, 34]
    Il leur sembla qu'ils seroient forts et puissans assez pour la conquerre [ID., I, I, 97]
    En ladicte bataille estoient mors huyt mil hommes et autres menues gens assez [COMM., V, 3]
    Et que ils avoient passé la riviere ; c'estoit assez et suffisoit bien sans passer celle.... [ID., I, 2]
  • XVIe s.
    Assez moins que.... [MONT., I, 11]
    Non-seulement en basque, les femmes.... mais assez ailleurs, et, qui plus est, en.... [ID., II, 201]
    Rien n'a qui assez n'a [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 249]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig, aissez ; provenç. assatz ; anc. espagn. asaz ; portug. assaz, assas ; ital. assai ; de ad, à, et satis, suffisamment (voy. SATIÉTÉ). Dans l'ancien français, assez, comme aujourd'hui encore assai en italien, voulait dire beaucoup.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ASSEZ. Ajoutez : - REM. On trouve assez que avec le subjonctif du verbe suivant.
    Je ne serai jamais assez éloigné d'ici que, lorsque vous y viendrez, nous ne puissions pas nous joindre [J. J. ROUSS., Lett. à d'Ivernois, 30 mai 1765]

assez

ASSEZ. adv. de quantité. Suffisamment, autant qu'il faut. Assez bon. Assez grand. Assez long. Il n'a pas assez de vivres pour un mois. Assez d'argent. Assez d'amis. Assez et plus qu'il ne faut. Il est assez fort pour vous tenir tête. Il a assez de courage. Il fut assez hardi pour y aller. Vous êtes venu assez à temps. Il y a assez de temps. Assez et trop longtemps. C'est assez parlé, assez disputé. C'est assez parler, assez disputer. J'en ai assez, je m'en contente. Vous avez assez fait, vous avez fait assez pour la gloire. C'est assez, c'en est assez ou simplement Assez. C'est assez que vous soyez averti.

Il sert aussi à affaiblir plus ou moins la signification des mots auxquels on le joint. Cela est assez bien. Cela paraît assez vraisemblable. Cette femme est assez jolie. C'est assez l'usage. Cet ouvrage est fait avec assez de goût. On remarque assez ordinairement que...

Il peut servir, au contraire, à renforcer le sens. Il est assez étrange que vous refusiez. Voilà qui est assez plaisant. Cela fait assez voir quelle estime il a pour vous. C'est dans un sens analogue qu'on dit Suis-je assez malheureux? Etc.

Il sert encore à préciser l'incertitude d'adverbes exprimant des appréciations très générales et des évaluations très relatives, tels que Peu, souvent. A-t-il du bien? Assez peu. C'est un homme d'assez peu de sens, d'assez peu d'esprit. Il va assez souvent dans cette maison. On se trouve assez souvent embarrassé pour choisir.

assez

Assez, Sat, Satis.

C'est assez, Il suffit, Satis est.

C'est assez baisé, Sat est osculi.

Veoir assez cler, Satis oculis perspicere.

C'est assez commandé, nous en soignerons, Nos curabimus, satis praeceptum.

C'est assez dit maintenant, etc. Sed ne plura, apagesis, nunc, etc.

C'est assez dit, et d'avantage, Satis superque dictum est.

C'est assez dit, je le feray, Sat est, curabo.

C'est assez de cecy pour le present, Sed haec hactenus.

¶ Sera-ce assez ainsi? Satin'sic est?

Il pensoit qu'il viendroit assez à temps, Satis putabat se ad comitia tempore venturum.

Tu t'eschaufferas assez, Iam calesces plus satis.

Assez beau, Abunde pulchrum.

Assez belle, Forma scitula est.

Il est assez courroucé, Commotus est sane.

Assez souvent, Fere plerumque, Satis saepe.

assez


ASSEZ, adv. [Acé, et devant une voyelle, acéz. Quelques-uns écrivent mal-à-propos assès avec un accent grave: l'é est fermé.] Sufisamment, autant qu'il faut. Il régit les adjectifs, assez bon, assez grand; et les substantifs précédés de la prép. de: assez de bien, assez d'argent, assez de Soldats, et non pas, comme disent les Gascons, assez du bien, de l'argent, des Soldats, etc. Il modifie aussi les verbes. C'est assez parlé, assez disputé. — On dit assez peu et assez souvent, pour dire simplement, peu et souvent. Il n'est alors qu'une particule explétive et redondante pour renforcer ce qu'on veut dire.
   Rem.Assez doit précéder le nom qu'il régit, excepté le pronom en, qui le précède. "Il y a assez d'argent: "Il n'y en a pas assez. * Pluche le fait suivre mal-à-propos: "Il y a du temps assez pour amener les embrions à leur perfection. Il faut, il y a assez de temps pour, etc. — On peut passer cette construction au Poète, gêné par la mesure et par la rime.
   Et l'honête homme, foible assez
   Pour toucher dans la main de celui qu'il méprise.
       Anon.
Pour les verbes, il suit dans les temps simples; il suit ou précède avec l'infinitif; et il se place ordinairement, dans les temps composés, entre l'auxil. et le participe. "Je mange assez; c'est assez manger, ou c'est manger assez: le premier est le meilleur: "Il a assez mangé. Je crois en avoir dit assez Ann. Litt. En avoir assez dit, ne serait-il pas mieux? — Quand il est suivi de pour, ce qui lui arrive souvent, il peut, même dans les temps composés, précéder ou suivre. "J'ai assez mangé, ou j'ai mangé assez pour me soutenir; mais la première construction est préférable d'ordinaire.
   2° Assez ne se dit jamais qu'avec le régime. *"Avons-nous jamais assez pour remplir l'insatiable convoitise, qui nous dévôre? Bourdal. Il falait: en avons-nous jamais assez, etc. "C'étoit assez pour faire conaitre à Gama que, etc. Hist. des Voyag. Dites: C'en était assez, etc.
   3° Assez est souvent suivi de pour que et du subjonctif. "L'autorité royale y mettoit un frein assez fort, pour qu'elles ne pussent troubler la tranquillité publique. — C'est assez que régit aussi le subjonctif. "C' est assez qu'il soit Philosophe, pour être fier et méprisant. Anon. On peut dire aussi, pour qu'il soit fier, etc.
   ....Es-ce assez qu'en secret j' en rougisse,
   Lorsqu'il faut de ce feu que mon coeur s'afranchisse.       Créb.
* Leibnitz dit: Quand Dieu n'auroit rien promis, c'est assez qu'il y a une convenance, qui l'auroit pu porter à faire cette promesse. Il faut, qu'il y ait, etc.
   4° Assez, modifiant un adjectif, régir que de et l'infinitif. Ceux qui sont assez heureux que de mourir sur ses bords (du Gange) sont admis dans une région délicieûse, etc. Let. Edif. — On dit ordinairement, pour mourir, etc.
   5° Assez, sufisamment (synon.) L'un et l'autre regardent également la quantité; mais avec cette diférence, qu'assez a plus de raport à la quantité qu'on veut avoir, et sufisamment en a plus à la quantité qu'on veut employer. "L'avare n'en a jamais assez: il acumule et souhaite sans cesse. "Le prodigue n'en a jamais sufisamment: il veut toujours plus dépenser qu'il n'a. On dit: c'est assez, quand on n'en veut pas davantage; et l'on dit: en voilà sufisamment, lorsqu'on en a précisément ce qu'il en faut pour l'usage qu'on en veut faire. — À~ l'egard des dôses et de tout ce qui se consume, assez paraît marquer plus de quantité que sufisamment; car il semble que quand il y en a assez, ce qui serait de plus y serait de trop; mais que quand il y en a sufisamment, ce qui y serait de plus, ne ferait que l'abondance, sans y être de trop. On dit d'une petite portion, et d'un revenu médiocre, qu'il y en a sufisamment; mais on ne dit guère qu'on en a assez.
   Il se trouve dans la signification d'assez plus de généralité, ce qui lui done un service plus étendu, et en rend l'usage plus commun; au lieu que sufisamment renferme, dans son idée, un raport à l'emploi des chôses, qui, lui donant un caractère plus particulier, en borne l'usage à un petit nombre d'ocasions. "C'est assez d'une heure à table pour prendre sufisamment de nourriture: mais ce n'est pas assez pour ceux qui en font leurs délices. "L'économe sait en trouver assez où il y en a peu: Le prodigue n'en peut avoir sufisamment où il y en a même beaucoup. GIR. Synon.
   6° Assez suffisant est un pléonasme, une répétition d'idées: il faut dire sufisant tout seul: "Cela est sufisant; cela n'est pas sufisant, et non pas cela est assez sufisant; cela n'est pas assez sufisant. Furetière avait fait cette faute dans son second Factum contre l' Académie. Réflex.

Synonymes et Contraires

assez

adverbe assez
1.  Familier. Exprime l'irritation.
-familier: ça suffit !, suffit !.
2.  Indique la quantité suffisante.
Traductions

assez

genug, ziemlich, genügend, hinlänglichenough, quite, rather, fairly, pretty, sufficiently, fair, somewhatgenoeg, nogal, vrij, tamelijk, voldoende, basta, behoorlijk, hou op!, aardig, bestדי (תה״פ), דיו (תה״פ), למדי, מספיק (תה״פ), דַּיnogal, taamlikbastant, suficientmentdocela, dostnok, retsufiĉebastante, con imparcialidad, suficientekylliksi, melko, tarpeeksieléggécukupnógabbastanza, basta, assai, piuttosto, sufficientesatisassaz, basta, bastante, chega, razoavelmente, suficientede ajunsαρκετά, αρκετόςبإِنْصَاف, كافٍdovoljan, dovoljno, prilično公正に, 十分, 十分な상당히, 충분한, 충분한 양nok, rettferdigdość, dosyć, wystarczającyв достаточной степени, достаточно, достаточныйganska, tillräcklig, tillräckligtจำนวนที่พอเพียง, พอเพียง, พอควรoldukça, yeterliđủ, khá充足的, 相当, 足够的东西 (ase)
adverbe
1. en quantité suffisante avoir assez mangé avoir assez d'argent
cela suffit !
être fatigué de qqch
2. d'une manière moyenne Il fait assez beau.

assez

[ase] adv
(= suffisamment) → enough
Est-il assez fort? → Is he strong enough?
Est-il assez rapide? → Is he fast enough?
assez cuit → well enough done
pas assez cuit → underdone
travailler assez → to work hard enough, to do enough work
assez de → enough
assez de pain → enough bread
assez de livres → enough books
Nous n'avons pas assez de temps → We don't have enough time.
Est-ce qu'il y a assez de pain? → Is there enough bread?
Vous en avez assez? → Do you have enough?
(= passablement) → quite, fairly
Il est assez fort → He's quite strong., He's fairly strong.
C'est assez bon → It's quite good., It's fairly good.
Il est passé assez vite → He went past quite quickly., He went past fairly quickly.
Il faisait assez beau → The weather was quite nice., The weather was fairly nice.
Ça me plaît assez → I quite like it.
(souhait que qch cesse) assez! → enough!, that'll do!
en avoir assez de qch → to have had enough of sth
J'en ai assez! → I've had enough!