assistant, ante

ASSISTANT, ANTE

(a-si-stan, stan-t') adj.
Qui assiste. Il se dit particulièrement des ecclésiastiques qui, dans les messes solennelles, assistent le célébrant à l'autel. Être assistant, servir de prêtre assistant. S. m. L'assistant, le prélat qui assiste le consacrant, lorsqu'on sacre un évêque.
L'assistant doit jeûner la veille du sacre et se trouver à l'église revêtu de ses habits pontificaux [DUBOIS, Maximes canoniques.]
Celui qui, dans plusieurs sociétés ecclésiastiques, aide le supérieur général dans ses fonctions et lui sert de conseil. Dans les séminaires, l'assistant est celui qui fait les fonctions du supérieur du séminaire, quand le supérieur n'y est pas. Assistante, s. f. Dans les communautés de femmes, celle qui, au défaut de l'abbesse, fait les fonctions quand la mère supérieure n'y peut vaquer. Assistante, la religieuse qui est envoyée au parloir pour accompagner celle qu'on y demande, et ouïr ce qu'on lui dit.
S. m. plur. Les personnes présentes en un lieu. Un des assistants. On fit retirer tous les assistants. Il ne s'emploie qu'au pluriel. On dit : un des assistants et non pas un assistant.