astragale

astragale

n.m. [ gr. astragalos, osselet ]
Os de la région du talon qui s'articule avec le tibia et le péroné.

ASTRAGALE1

(a-stra-ga-l') s. m.
Terme d'architecture. Moulure embrassant la partie supérieure du fût d'une colonne.
Les moulures, les astragales offrent la même perfection [CHATEAUB., Itin. 197]
Ce ne sont que festons, ce ne sont qu'astragales [BOILEAU, Art p. I]
Foulant créneaux, ogive, écussons, astragales, M'attachant comme un lierre aux pierres inégales [V. HUGO, Odes, V, 18]
Terme d'anatomie. L'un des os du tarse, ainsi nommé à cause de sa forme cuboïde.
En termes de serrurerie, espèce de cordon en cuivre ou en fer au haut des barreaux d'une grille, d'un balcon ou d'une rampe. Sorte de bourrelet faisant corps avec une bouche à feu, et servant de renfort, d'ornement ou de division.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le susdit astragale est receu entre les chevilles selon ses parties laterales [PARÉ, IV, 36]
    L'os calcaneum se separe de contre l'astragale ou l'osselet [ID., XIV, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, qui signifie proprement une des vertèbres du cou, puis un os du tarse, puis le jeu d'osselets, et enfin un ornement d'architecture.

ASTRAGALE2

(a-stra-ga-l') s. m.
Genre de plantes légumineuses dont quelques-unes fournissent la gomme adragant.

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, nom de plante.

astragale

ASTRAGALE. n. m. T. d'Architecture. Moulure ronde qui embrasse l'extrémité supérieure d'une colonne. Un chapiteau orné d'astragales.

En termes d'Anatomie, il désigne l'Un des os du tarse, le plus gros après le calcanéum ou os du talon.

En termes de Botanique, il désigne un Genre de plantes de la famille des Légumineuses très nombreux en espèces, dont quelques- unes sont utiles par les sucs gommeux qui en découlent.

astragale

Astragale, Est un membre rond en massonnerie, qu'on dit autrement, Fuzée avec ses pezons, Astragalus.

Traductions

astragale

milk-vetch

astragale

taba