atténué, ée

ATTÉNUÉ, ÉE

(a-té-nu-é, ée) part. passé.
Un corps atténué par les jeûnes, [FLÉCH., I, 254]
Un pauvre bûcheron de peine atténué, Chargé d'ans et d'ennuis, de force dénué [J. B. ROUSS., Fable.]
Un malheur atténué par quelques circonstances favorables.
Terme de botanique. Pédoncule, pétiole atténué, pédoncule, pétiole aminci proportionnellement à d'autres parties.