attaché

attaché, e

n.
Membre d'une ambassade, d'un cabinet ministériel, d'un service administratif : Un attaché culturel, militaire.
Attaché de presse,
dans une entreprise ou un organisme, personne chargée d'assurer les relations avec les médias, et d'informer les journalistes des activités de l'entreprise, de l'organisme.

attache

ATTACHE. n. f. Ce qui sert à attacher. L'attache d'un chien. Mettre un cheval à l'attache.

En termes d'Anatomie, Attache d'un muscle, Ce qui le fixe à l'os. Avoir les attaches fines se dit des Personnes ou des Animaux chez qui les jointures des membres ne sont pas grosses, sont délicates.

En termes d'Arts, il est très employé pour désigner Ce qui sert à relier deux ou plusieurs pièces d'un ouvrage ou à le fixer. Attache de diamants. Attaches d'une assiette, quand elle a été brisée.

Figurément, il se dit de Ce qui nous unit moralement à quelqu'un ou à quelque chose. L'attache qu'il a pour son pays, pour sa maison.

Au pluriel, ATTACHES se dit particulièrement des Liaisons, des relations qui retiennent quelqu'un. Il avait de grandes attaches à la Cour. Rompra-t-il jamais ses fâcheuses attaches?

En ce sens il s'emploie quelquefois aussi au singulier. Il a une attache dans cette ville.

ATTACHE signifie également Action d'attacher. Chien d'attache, Chien de cour que l'on ne détache que la nuit.

Fig., Il est là comme un chien à l'attache, comme un chien d'attache; Il est toujours à l'attache, se dit d'un Homme dont l'emploi, le travail est fort assujettissant.

Prendre des chevaux à l'attache, Les garder à l'attache moyennant une rétribution, et seulement pour qu'ils soient à couvert pendant quelque temps. On dit de même Prendre tant pour l'attache d'un cheval, ou absolument Prendre tant pour l'attache.

Bas d'attache, Grand bas de soie que l'on attachait autrefois au haut-de-chausses et dont on ne se sert plus maintenant que dans certains costumes de théâtre.

Droit d'attache, Redevance qu'on paie pour amarrer une embarcation à tel ou tel endroit d'une rive.

Port d'attache d'un navire, d'un officier de marine, Port où ce navire, cet officier est immatriculé.

Une lettre d'attache, ou simplement Une attache se disait autrefois d'une Lettre accompagnant, pour les rendre exécutoires, des pièces de chancellerie, des arrêts de Cour, des ordonnances de gouverneur de province.

attaché


ATTACHÉ, ÉE, adj. L'Acad. ne le met pas, même dans le sens d'avâre: c'est un oubli. Il ne se dit absolument et sans régime que dans ce sens. Hors de-là il ne doit être employé qu'avec le v. être, et le datif des noms ou pronoms. On ne doit pas dire: "Il ne croyoit point avoir dans le monde un ami plus ataché et plus solide. Anon. On doit dire, un ami plus solide, et qui lui fut plus ataché.
   Ataché, Avâre, Intéressé, (synon.) Un homme ataché aime l'épargne et fuit la dépense: un homme avâre aime la possession, et ne fait aucun usage de ce qu'il a: un homme intéressé aime le gain, et ne fait rien gratuitement. L'ataché s'abstient de ce qui est cher; l'avâre se prive de ce qui coûte. L'intéressé ne s'arrête guère à ce qui ne produit rien. = Remarquez qu'on dit l'avâre substantivement, mais on ne dit pas l'ataché, ni l'intéressé.

attache


ATTACHE, s. f. ATTACHEMENT, s. m. ou ATACHE, ATACHEMENT. [3e e muet: Atacheman.] Le 1er se dit au propre et au figuré: l'atache d'un lévrier, mettre un chien à l'atache. "Atache (passion) criminelle. Le 2d ne se dit qu'au figuré; avoir de l'atachement à un parti, à ses intérêts, pour une femme, etc.
   Rem. 1°. Atache, Atachement, (synon.) Ces deux mots ne se disent pas indiféremment. On se sert d'ordinaire du second avec raport aux persones: il a beaucoup d' atachement auprès du Prince. "Il a beaucoup d'atachement pour cette femme. Auprès marque l'assiduité, et pour, la passion, la tendresse. Atache a plus de raport aux chôses et signifie souvent aplication; atache au jeu, à l'étude; ou passion; atache aux vanités du monde. — On dit au pluriel ataches ou atachemens assez indiféremment: atachemens de la terre, ataches de la chair et du sang. Bouh. L. T. Il y a seulement d'un de ces deux môts à l'autre des nuances délicates, que le goût seul peut apercevoir. "Origène fut obligé de se justifier de l'atachement qu'il avoit à la lectûre des Philosophes. Le Gendre. Là atache était préférable et pour la propriété du mot et pour la régularité du régime. — L'Acad. met assez indiféremment atache et atachement.
   2°. L'Ab. Girard compâre atachement avec atache et dévouement. "Quoique le mot d'atachement, dit-il, puisse quelquefois être pris en mauvaise part, il est pourtant mieux placé que les deux autres, à l'égard d'une passion honête et modérée: on a de l'atachement à son devoir; on en a pour un ami, pour sa famille, pour une femme d'honeur qu'on estime. Celui d'atache convient mieux, quand il est question d'une passion moins aprouvée, ou poussée à l'excès: on a de l'atache au jeu, on en a pour une maîtresse; quelquefois même pour un petit animal. Le mot de dévoument est d'usage pour marquer une parfaite disposition à obéir en tout: On est dévoué à son Prince, à son maître, à son bienfaiteur, à une Dame qui a acquis sur nous un empire absolu. — Les deux premiers expriment de la sensibilité, de la tendresse; ils entrent souvent dans le langage du coeur. Le dernier marque de la docilité et du respect; il apartient au langage du courtisan. — On dit de l' atachement qu'il est sincère, de l'atache, qu'elle est forte, et du dévoument, qu'il est sans réserve. — L'un nous unit à ce que nous estimons, l'autre nous lie à ce que nous aimons, le troisième enfin nous soumet à la volonté de ceux que nous désirons de servir. GIR. Synon. — On a pu remarquer qu'avec les chôses atache et atachement régissent à, et pour avec les persones. Atache au jeu, atachement à l'étude, au travail, à l'ouvrage; "Il a trop d'atache au travail; l'atachement à la vertu fait le bonheur de la vie. Atache pour une femme, atachement pour un ami. L'Acad. dit atache au jeu, ou pour le jeu.
   3°. Letres d'Atache sont des Lettres de Chancellerie pour faire exécuter, ou des Bulles du Pape, ou quelque Arrêt, quelque Ordonnance. — On le dit figurément et par civilité: Prendre l'atache de quelqu'un, prendre, recevoir ses ordres: "Je ne veux rien faire sans votre atache, sans prendre votre atache. Acad.

Traductions

attaché


attachée

(ataʃe)
adjectif
1. retenu par des liens un chien attaché
2. qui est fermé, fixé ceinture de sécurité attachée
3. qui a des liens affectifs avec qqn ou qqch être très attaché à son pays

attaché

masculin

attachée

anhänglich, ergeben, zugetan, vergebenattached, affectionate, devoted, selfless, fastgehecht, aanhankelijk, opofferingsgezind, toegenegen, afhankelijk (van), attaché, geboeid, gehecht (aan), gesteld (op), vastgebonden (aan)חבור (ת), חגור (ת), כפות (ת), כרוך (ת), מאוחד (ת), מהודק (ת), מלוכד (ת), מסור (ת), מצורף (ת), מקושר (ת), נספח (ז), ענוב (ת), עקוד (ת), צרור (ת), קשור (ת), רתוק (ת), קָשׁוּר, מְלֻכָּד, כָּפוּת, כָּרוּךְ, חָבוּר, חָגוּר, נִסְפָּח, עָקֹד, מְהֻדָּק, מְצֹרָףatašé, oddanýακόλουθος, κολλημένος, συνδεδεμένοςaffezionato, addettoمُتَعَلِّق بِfastgjortadjunto, apegadovarattuvezan決まった相手がいる애정으로 묶여 있는knyttet tilprzywiązanyafeiçoado, apegadoприкрепленныйbifogadที่ติดกันbağlıgắn bó喜爱的 féminin (ataʃe)
nom
1. personne dépendant d'une administration attaché culturel
2. personne chargée des relations avec les médias

attaché

[ataʃe]
adj
(avec des cordes)tied, fastened
bien attaché → firmly tied, firmly fastened
attaché à un arbre → tied to a tree
(fig) être attaché à qn/qch → to be attached to sb/sth
nm/f (ADMINISTRATION)attaché
attaché de presse → press attaché
attaché de d'ambassade → embassy attaché
attaché commercial → commercial attaché