attaché, ée

ATTACHÉ, ÉE

(a-ta-ché, chée) part. passé.
Fixé par une attache. Attaché au poteau, à la croix. Les mains attachées derrière le dos. Bancs attachés avec des clous.
Trois sceptres à son trône attachés par mon bras [CORN., Nicom. I, 3]
Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché [RAC., Iphig. I, 1]
En termes de peinture et de sculpture, lié, joint par l'attache.
Fig. Fixé. Tenir ses yeux attachés à la terre. Une âme attachée aux biens terrestres.
Télémaque ayant les yeux attachés sur lui [FÉN., Tél. XX]
Quand je verrai ces yeux armés de tous leurs charmes, Attachés sur les miens [RAC., Bérén. I, 4]
Lorsque d'un saint respect tous les Persans touchés N'osent lever leurs fronts à la terre attachés.... [ID., Esth. II, 1]
Et je verrais leurs fronts attachés à la terre [VOLT., Fanat. II, 5]
C'est Vénus tout entière à sa proie attachée [RAC., Phèd. II, 3]
Mais sa haine sur vous autrefois attachée [ID., ib. I, 1]
Aux hasards de ces nuits ne livrons pas nos voiles, Sur le phare immortel veillons l'œil attaché [LAMART., Harm. II, 6]
Qui accompagne, suit ou cherche. Attaché aux pas de quelqu'un. Un homme depuis longtemps attaché à sa personne.
Attaché près de moi par un zèle sincère [RAC., Phèd. I, 1]
Substantivement.
Il faut finir ses jours comme on les a commencés ; il y a tantôt quarante-cinq ans que je me compte parmi vos attachés [VOLT., Lettr. à d'Argenson, 1748, 19 juill.]
Lié par l'affection. Attaché à quelqu'un par les liens de l'amitié. Il m'est très attaché. Attaché au parti de la noblesse. Il est attaché aux Romains.
Le roi qui, dès son enfance, l'avait vu toujours attentif au bien de l'État et tendrement attaché à sa personne sacrée.... [BOSSUET, le Tellier.]
L'un à l'autre attachés depuis notre naissance [VOLT., Zaïre, II, 2]
Je suis fort attachée à sa personne [SÉV., 188]
Il n'était point attaché aux richesses [FÉN., Tél. XVI]
Cassien, quoique fort attaché aux Grecs, leur préfère saint Jérôme [BOSSUET, Préf.]
Qui tient à, qui s'occupe à. Être trop attaché à la vie. Attaché à l'argent. Très attaché à la justice. Très attaché à ses idées.
Une esclave attachée à ses seuls intérêts [RAC., Baj. II, 5]
Et j'ai vu sa valeur à me plaire attachée [ID., Mithr. II, 3]
Vous m'avez vue attachée à vous nuire [ID., Phèd. II, 5]
Vous seul, seigneur, vous seul, vous m'avez arrachée à cette obéissance où j'étais attachée [ID., Mithr. IV, 4]
Absolument. Absorbé dans une occupation.
Il avait à ses pieds maint volume, Et ne vit presque pas son ami s'avancer, Attaché selon sa coutume [LA FONT., Fab. VIII, 26]
Inhérent à, dépendant de. Leur fortune est attachée à celle de l'État. Leur salut y est attaché. Beaucoup de soucis sont attachés au pouvoir.
Et plaignant les malheurs attachés à l'empire [RAC., Brit. IV, 3]
Contre la défiance attachée au malheur.... [ID., Mithr. II, 4]
Puisque cette grandeur à son trône attachée.... [CORN., Nicom. II, 3]
Mille et mille douceurs y semblent attachées [à la couronne] Qui ne sont qu'un amas d'amertumes cachées [ID., Héracl. I, 1]
Aux douceurs du mystère le calme est attaché [J. B. ROUSS., Calisto.]
Le bonheur n'est pas attaché à l'éclat des rangs et des titres [MASS., Malheur.]
Non, mes chers frères, la vertu de la parole de la croix n'est pas attachée à celle du ministre qui l'annonce [ID., Car. Fausse conf.]
Le bonheur et le repos de notre vie y est attaché [MASS., Voc.]
Absolument. Attaché à l'argent.
C'est peu, en un mot, de n'être plus profane, mondain, voluptueux, mou, fier, attaché, il faut être grave, doux, humble, ferme, chaste, fidèle, chrétien [MASS., Disp. à la comm.]
Si vous n'êtes ni moins ambitieux, ni moins attaché, ni moins sensuel [ID., Myst. Purification, 2]
S. m. Un attaché d'ambassade, fonctionnaire qui fait partie d'une ambassade.

SYNONYME

  • 1. ATTACHÉ, AVARE, INTÉRESSÉ. L'avare est celui pour qui accumuler est une passion, sans aucun désir d'employer à des jouissances les richesses amassées. L'intéressé cherche son intérêt, gagne autant qu'il peut dans les affaires qu'il fait, et donne du sien le moins qu'il peut. L'intéressé, qui n'est point nécessairement avare, diffère en cela de l'attaché qui accumule, qui fuit la dépense et fait des épargnes, mais n'a pas, comme l'avare, l'argent pour n'en rien faire.
  • 2. ATTACHÉ, à, ATTACHÉ AUPRÈS., Attaché auprès ne marque qu'un simple engagement au service de quelqu'un. Attaché à marque affection, passion, zèle. Il en est de même de attachement auprès et de attachement à ou pour : l'attachement qu'il a auprès du prince est une vraie servitude. Il a pour elle un grand attachement.