attaqué

attaque

ATTAQUE. n. f. Action d'attaquer. Il se dit particulièrement, en termes de guerre, de l'Action par laquelle on attaque l'ennemi, on engage le combat. Attaque générale. Attaque vigoureuse. Attaque imprévue, soudaine. Attaque à main armée. Commencer l'attaque. Dès la première attaque les ennemis lâchèrent pied. Résister à une attaque. Soutenir, repousser une attaque. L'attaque fut chaude. L'attaque du corps d'armée fut décisive.

Il se dit également des Travaux qu'on fait pour s'approcher d'une place assiégée. Les assiégeants avaient fait trois attaques. Un tel commandait l'attaque du côté de la rivière. On avait fort avancé les attaques.

Il signifie figurément Atteinte, insulte. Il repoussa leur nouvelle attaque par des arguments victorieux. Dans ce débat, l'attaque fut moins spirituelle que la défense. Il se vit exposé aux attaques d'une foule d'ennemis. Sa renommée ne souffrit point des fréquentes attaques de la calomnie. C'est une attaque contre le gouvernement.

Il se dit encore de Certaines paroles lâchées comme sans dessein, pour sonder l'intention de quelqu'un ou pour le piquer par quelque reproche. Il m'a déjà fait une attaque là-dessus. Il lui lance toujours quelque attaque sur son avarice.

Il se dit encore figurément de l'Apparition soudaine, des accès subits de certaines maladies. Il a déjà eu une attaque d'apoplexie, de paralysie, ou simplement une attaque. Il a eu deux ou trois attaques de goutte. Des attaques de nerfs.

attaque


ATTAQUE, ou ATAQUE, s. f. 1°. Action d'ataquer: "Dès la première ataque les ennemis lâchèrent le pied. = 2°. Assaut: "On fit une ataque générale: on fit deux fausses ataques pour favoriser la véritable. = 3°. Travaux pour s'aprocher d'une place assiégée: "On avoit fort avancé les ataques. = 4°. Figurément, action de sonder l'intention, ou de faire quelque reproche couvert: "Il m'en a donné quelque ataque. = 5°. Maladie, comme ataque de goutte, ataque d'apoplexie, ou simplement ataque, pour cette dernière seulement.