attaquer

(Mot repris de attaquerais)

attaquer

v.t. [ it. attaccare, attacher ]
1. Agresser physiquement : Le voleur l'a attaquée par-derrière
2. S'en prendre avec une certaine violence à qqn, à qqch : Attaquer les institutions
3. Prendre l'initiative d'une action militaire : Ils ont attaqué le pays voisin.
4. Détruire peu à peu ; détériorer : L'acide attaque la pierre
5. Commencer qqch ; commencer à manger : Attaquer un roman, une tâche
entreprendre : On attaque ce camembert ?
Attaquer qqn, un organisme en justice,
intenter une action judiciaire contre lui.

s'attaquer

v.pr.
(à) Affronter sans hésiter ; entreprendre qqch de difficile : Les manifestants se sont attaqués aux policiers. S'attaquer au racisme.

attaquer


Participe passé: attaqué
Gérondif: attaquant

Indicatif présent
j'attaque
tu attaques
il/elle attaque
nous attaquons
vous attaquez
ils/elles attaquent
Passé simple
j'attaquai
tu attaquas
il/elle attaqua
nous attaquâmes
vous attaquâtes
ils/elles attaquèrent
Imparfait
j'attaquais
tu attaquais
il/elle attaquait
nous attaquions
vous attaquiez
ils/elles attaquaient
Futur
j'attaquerai
tu attaqueras
il/elle attaquera
nous attaquerons
vous attaquerez
ils/elles attaqueront
Conditionnel présent
j'attaquerais
tu attaquerais
il/elle attaquerait
nous attaquerions
vous attaqueriez
ils/elles attaqueraient
Subjonctif imparfait
j'attaquasse
tu attaquasses
il/elle attaquât
nous attaquassions
vous attaquassiez
ils/elles attaquassent
Subjonctif présent
j'attaque
tu attaques
il/elle attaque
nous attaquions
vous attaquiez
ils/elles attaquent
Impératif
attaque (tu)
attaquons (nous)
attaquez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais attaqué
tu avais attaqué
il/elle avait attaqué
nous avions attaqué
vous aviez attaqué
ils/elles avaient attaqué
Futur antérieur
j'aurai attaqué
tu auras attaqué
il/elle aura attaqué
nous aurons attaqué
vous aurez attaqué
ils/elles auront attaqué
Passé composé
j'ai attaqué
tu as attaqué
il/elle a attaqué
nous avons attaqué
vous avez attaqué
ils/elles ont attaqué
Conditionnel passé
j'aurais attaqué
tu aurais attaqué
il/elle aurait attaqué
nous aurions attaqué
vous auriez attaqué
ils/elles auraient attaqué
Passé antérieur
j'eus attaqué
tu eus attaqué
il/elle eut attaqué
nous eûmes attaqué
vous eûtes attaqué
ils/elles eurent attaqué
Subjonctif passé
j'aie attaqué
tu aies attaqué
il/elle ait attaqué
nous ayons attaqué
vous ayez attaqué
ils/elles aient attaqué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse attaqué
tu eusses attaqué
il/elle eût attaqué
nous eussions attaqué
vous eussiez attaqué
ils/elles eussent attaqué

ATTAQUER

(a-ta-ké) v. a.
Diriger un acte de violence sur, engager un combat, une lutte. Attaquer l'ennemi. Attaquer une place. Des voleurs l'attaquèrent sur la grande route.
Croyez-moi, plus j'y pense, et moins je dois douter... Que de Jésabel la fille sanguinaire Ne vienne attaquer Dieu jusqu'en son sanctuaire [RAC., Athal. I, 1]
Plus vous la pouvez accabler d'infamie, Plus elle vous attaque en mortelle ennemie [ID., Nicom. III, 4]
Fig. Attaquer quelqu'un par la corruption. Attaquer les droits de quelqu'un. Cet ouvrage attaque la religion, les mœurs. Le ministère fut vivement attaqué dans les chambres. Celui qui ne défend pas un ami qu'on attaque. Définition qui a été attaquée par plusieurs philosophes. C'est une opinion qu'on attaquera vivement.
Attaquer quelqu'un en justice, intenter une action. Attaquer un acte, en contester la validité.
Surprendre, saisir, en parlant d'une maladie. Le scorbut attaqua la flotte. Il fut attaqué subitement d'une paralysie.
Nuire à quelque chose, endommager, léser. La rouille attaque le fer. Le blé fut attaqué par les charançons. Dans cette opération, il faut craindre d'attaquer l'artère.
Entreprendre, commencer. Sujet que j'attaquerai.
J'aime à attaquer certains chapitres avec de certaines gens [SÉV., 230]
Entamer. Attaquer un poisson servi sur la table. Attaquer quelqu'un de conversation, lui adresser la parole pour l'exciter à parler.
La reine m'attaqua la première [SÉV., 110]
Je ne suis point personne à reculer lorsqu'on m'attaque d'amitié. - Et lorsque c'est d'amour qu'on vous attaque ? [MOL., Scapin, III, 1]
En termes de manége, piquer un cheval des deux éperons à la fois. En termes de musique, bien attaquer la note, donner juste avec vigueur une note à laquelle on passe vivement. En termes de marine, attaquer une île, un cap, s'en approcher pour les reconnaître. En termes de chasse, lancer la bête en mettant les chiens sur sa trace. En termes d'exercice militaire, attaquer l'arme, saisir vivement le fusil dans les divers exercices.
S'attaquer, v. réfl. Diriger une attaque contre. S'attaquer aux honnêtes gens. S'attaquer à plus fort que soi. Le mal s'attaqua si violemment aux poumons.
Un valet qui s'attaque à son maître [MOL., Amph. III, 2]
S'attaquer à mon choix, c'est s'en prendre à moi-même [CORN., Cid, II, 7]
On souffre aux entretiens ces sortes de combats, Pourvu qu'à la personne on ne s'attaque pas [MOL., F. sav. IV, 3]
Être attaqué, en parlant des choses. Le poumon s'attaque.
S'attaquer, en parlant de plusieurs. Ils s'attaquèrent l'un l'autre avec violence.

REMARQUE

  • La locution s'attaquer à n'est explicable que par cette remarque que attaquer est le même que attacher (voy. TACHE et TACHER). S'attaquer à ne se comprendrait pas ; mais s'attacher à se comprend très bien avec le sens particulier que l'usage y a donné.

SYNONYME

  • ATTAQUER QUELQU'UN, S'ATTAQUER à QUELQU'UN. Attaquer quelqu'un, c'est diriger contre lui une attaque, qui est un acte momentané. S'attaquer à quelqu'un, c'est le prendre à partie, en faire l'objet d'une poursuite qui peut durer longtemps.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Attaquer à [s'en prendre à, se jeter sur] [MONT., I, 21]
    Nous n'attaquons pas une beste ou une pierre quand elle nous blece [ID., III, 110]
    On ne doit point desirer que si puissans monarques s'entr'attaquent [LANOUE, 395]
    Là s'attaqua une très grosse escarmouche [ID., 587]
    Attaquer, d'attacher qui est le vray mot et nayf [H. EST., Du nouv. lang. p. 81]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. étaquai ; espagn. atacar ; ital. attaccare. Attaquer n'est que la prononciation picarde et flamande d'attacher (voy. ce mot).

attaquer

ATTAQUER. v. tr. Assaillir par agression. Attaquer l'ennemi, l'attaquer dans ses retranchements. Attaquer une place. Attaquer une nation, un empire. Attaquer rudement, vigoureusement. C'est lui qui m'a attaqué, je n'ai fait que me défendre. Attaquer de front. Attaquer à coups d'épée. Attaquer un homme dans la rue, sur le grand chemin. Ils s'attaquèrent l'un l'autre avec fureur.

Fig., Attaquer quelqu'un de paroles. Il ne disait rien, vous êtes allé l'attaquer sur sa naissance, sur sa noblesse. Attaquer un auteur sur ses ouvrages. Il attaquait le gouvernement dans ses écrits. Attaquer les vices, les préjugés, les abus, etc. Attaquer une doctrine. Son système fut vivement attaqué. Attaquer une maladie, attaquer le mal par des moyens prompts et énergiques. S'attaquer à quelqu'un. Il est dangereux de s'attaquer à son maître. Il s'est attaqué à plus fort que lui.

En termes de Jurisprudence, Attaquer quelqu'un en justice, Lui intenter une action judiciaire. Attaquer un acte, En contester la validité.

En termes de Manège, Attaquer un cheval, Le piquer vigoureusement avec l'éperon.

Il signifie particulièrement au figuré Porter atteinte. Des calomnies qui attaquent la réputation, l'honneur de quelqu'un. Cet ouvrage attaque la religion, les moeurs. Attaquer une personne dans sa réputation.

Il se dit encore de Ce qui ronge, qui détériore. La rouille attaque le fer. Les charançons attaquent le blé.

Il se dit aussi en parlant de l'Action des maladies. La diphtérie attaque principalement l'enfance. Cette affection attaque le cerveau. Être attaqué de la goutte, d'un rhumatisme. Il est attaqué de la poitrine. Les poumons sont attaqués. On dit plutôt ATTEINDRE.

Il signifie en outre, tant au sens physique qu'au sens moral, Entamer, entreprendre. Attaquez ce pâté. Il a bien attaqué son sujet. Dans cette acception il est familier.

En termes de Musique, Il attaque bien la note, se dit d'un Chanteur qui entonne avec justesse les notes du début d'un morceau. Il attaque bien la corde, se dit d'un Musicien qui fait bien vibrer la corde de son instrument.

Il a bien attaqué sa tirade, signifie qu'un acteur ou qu'un orateur a bien commencé un morceau qu'il avait à dire.

En termes de Marine, Attaquer une île, un cap, une côte, S'en approcher pour les reconnaître.

Prov., Bien attaqué, bien défendu, La défense a bien répondu à l'attaque.

attaquer


ATTAQUER, ou ATAQUER, v. a. [Ata-ké, tout bref.] Être l'agresseur. Acad. Comencer une ataque, une querelle, un combat. Trév. Rich. Port. — 1°. Au propre, Ataquer l'énemi, ataquer une place~. = 2°. Au figuré ataquer de paroles, ataquer quelqu'un sur sa naissance, un Auteur sur ses ouvrages.
   Rem. 1°. Ce verbe a un autre sens à l'actif, qu'au réciproque. Ataquer quelqu'un, et s' ataquer à quelqu'un ne signifient pas la même chôse. Vaugelas dit que la dernière façon de parler est très-étrange et très-Française tout ensemble; et qu'elle est plus élégante que la première. Mais Th. Corneille observe très bien qu'on ne peut apeler l'une plus élégante que l'autre, puisqu'elles signifient des chôses diverses. L'une (s'ataquer à) marque le sentiment, qui nous fait entreprendre d'ataquer une persone plus considérable et plus puissante que nous: l'autre (ataquer) signifie l'action même.
   Mais t'ataquer à moi! Qui t'a rendu si vain?
   Toi, qu'on n'a jamais vu les armes à la main.
dit le Comte à Rodrigue dans le Cid. Mais si l'on racontait leur combat, on ne devrait pas dire que Rodrigue s'ataqua au Comte, mais qu'il l'ataqua.
   2°. En style épistolaire, ataquer, c' est écrire le premier. C'est le provocare des Latins. "Je vous trouve accablé de lettres: tout le monde vous écrit: on vous ataque de tous côtés; et vous vous défendez contre dix. Sev. On dit aussi, ataquer quelqu'un de conversation; lui adresser la parole pour l'engager à parler.

Synonymes et Contraires
Traductions

attaquer

angreifen, überfallen, anfallen, ausfallen, befallen, attackieren, anfechten, den Kampf beginnen, herfallen über, in Angriff nehmen, losgehen auf, schädigen, sich hermachen über, sich machen an, zerfressen, zerstören, fressenattack, assault, commit aggression, strike, eat into, hold up, aggress, assail, impugn, rip, strafe, come at, engage, waylay, raidaanvallen, aantasten, overvallen, aangrijpen, tackelen, aanpakken, bestrijden, aanvechten, aanvreten [scheikunde], beginnen, inzetten [muziek], bestoken, attaquerenהסתער (התפעל), התנפל (התפעל), התקיף (הפעיל), צבא על-, תקף (פ'), הִסְתַּעֵר, הִתְקִיף, תָּקַףaanvalatacarangribe, foretage et raid modagresi, atakiatacar, asaltar, acometer, agredir, saltearhyökätä, hyökätä yllättäentámadattaccare, assalire, irrompereappugnare, oppugnareatacar, abordar, acometer, agredir, assaltar, invadirатаковать, совершать налетanfalla, angripa, göra en rädsaldırmak, baskın yapmakεπιτίθεμαι, κάνω επιδρομήيَغْزو, يُهاجِمُvyplenit, zaútočitnapasti, napasti iznenada攻撃する, 襲撃する...을 공격하다, 급습하다angripe, raidenajechać, zaatakowaćโจมตี, จู่โจมtấn công, tấn công bất ngờ搜捕, 进攻атака攻擊 (atake)
verbe transitif
1. commencer un combat attaquer un pays
2. agresser attaquer qqn
3. figuré critiquer violemment, accuser attaquer un homme politique
4. droit accuser devant un tribunal attaquer qqn en justice

attaquer

[atake]
vt
(= agresser) → to attack
(en justice) → to bring an action against, to sue
[+ travail] → to tackle, to set about
vi → to attack [atake] vpr/vi
s'attaquer à [+ adversaire] → to take on
s'attaquer à plus fort que soi → to take on an opponent stronger than o.s.; [+ épidémie, misère] → to tackle