attente

attente

n.f.
1. Action d'attendre qqn ou qqch ; temps pendant lequel on attend : Encore une journée d'attente. Salle d'attente.
2. Action de compter sur ; souhait : Répondre à l'attente de ses électeurs désir, espérance
Contre toute attente,
contrairement aux prévisions : Contre toute attente, elle a été élue.
Dans l'attente de,
en espérant, en comptant sur : Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.

ATTENTE

(a-tan-t') s. f.
Action d'attendre ou temps pendant lequel on est à attendre.
Quel que soit le transport d'une âme impatiente, Ma parole m'engage à rester en attente [MOL., l'Étour. V, 5]
Il n'y a plus qu'un peu de temps à attendre, et les temps destinés à cette attente sont dans leur dernier période [BOSSUET, Hist. II, 4]
La cour est en grande attente de ce qui arrivera [ID., Lett. quiét. 126]
Et Dieu, en les conservant [les Juifs], nous tient en attente de ce qu'il veut faire encore des malheureux restes d'un peuple autrefois si favorisé [ID., Hist. II, 2]
Le peuple était dans l'attente de la volonté du roi [ID., Avert. 5]
Salle d'attente, salle où l'on attend. Fig.
Il y a une place d'attente dans leur cœurs [PASC., dans COUS]
Pierres d'attente, en maçonnerie, pierres qui avancent d'espace en espace, à l'extrémité d'un mur, pour en faire la liaison avec celui qu'on a dessein de bâtir auprès. Fig. Chose qui sert de commencement.
Certaines répétitions, certains vers lâches et décousus qui sont des pierres d'attente [VOLT., Lett. au roi de Prusse, 104]
Les ducs de la Trémoille exigèrent deux bagatelles qu'ils donnèrent à leur sœur pour pierre d'attente [SAINT-SIMON, 188, 15]
Table d'attente, plaque, pierre, etc., où il n'y a encore rien de gravé, de sculpté, de peint.
L'objet de l'attente.
Les Juifs s'en remettent à des inconnus sur un sujet qui avait fait de tout temps l'attente et la passion de leurs pères [FLÉCH., Serm. I, 215]
Cet enfant de David, votre espoir, votre attente [RAC., Athal. II, 7]
Le Messie devient l'attente des nations, et il règne sur un nouveau peuple [BOSSUET, Hist. II]
Les deux testaments regardent Jésus-Christ : l'ancien comme son attente, le nouveau comme son modèle, tous deux comme leur centre [PASC., Pensées, part. II, art. 10]
Prévision, opinion, espérance. Répondre à l'attente. L'attente générale. Surpasser l'attente. L'événement trompa son attente. Contre l'attente générale, contre toute attente.
On conçoit une si haute attente de ces maximes [PASC., Prov. 11]
Je romps tes attentes [MOL., l'Étour. III, 5]
Mon bonheur surpassait mon attente [RAC., Baj. VI, 1]
L'événement n'a point démenti mon attente [ID., Mithr. V, 1]
Qui te donne, tyran, une attente si vaine ? [CORN., Héracl. V, 3]
Tout mon dessein n'était qu'une attente frivole [ID., Sertor. V, 4]
C'est l'attente du ciel, il nous la faut remplir [ID., Poly. II, 6]
Tout ce qui brille moins remplit mal son attente [ID., Hor. V, 2]
Ainsi, trompé de mon attente, Je me consume vainement [MALH., V, 5]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    De ce [je] sui en bone atente, Que je son homage [amoureux] pris [, Dame de Faiele dans Couci]
    La dame, ki fu en atente, Avoit le postic entrouvert [, Lai d'Ignaurès]
  • XIIIe s.
    Quant la messe fut dite, [ils] n'i firent longue atente [, Berte, X]
    [Je] Ne ferai pas trop lonc sejour ; Dedens huit jours revenrai ci ; Tenez dix livre que j'ai ci, Pour le domage de l'atente [, Bl. et Jeh. 2443]
    Se aucuns plede, sans atente de loier, por aucun de son lignage.... [BEAUMANOIR, V, 5]
    Excepté un seul cas, c'est li cas de tres grant famine sans attente de secours [ID., 57]
  • XVe s.
    Le duc de Glocestre retourna en son hostel et chastel de Plaissy, et vit bien que, pour celle fois, il ne viendroit point à ses actentes [FROISS., III, IV, 56]
    Et lui avons assigné sur nos rentes Sa pension en joyeuses actentes [CH. D'ORL., Lectre de retenue.]
    Tant avoit vaqué et donné son attente [attention] à l'estude, que.... [LOUIS XI, Nouv. C]
  • XVIe s.
    Toute son attente [étude] n'estoit qu'à complaire à sa chere captive [YVER, p. 544]
    L'attente de ceste bataille les tenoit en grand soucy [AMYOT, Démétr. 19]
    Tout ainsi qu'entente, Espoir et attente Nous avons en toy [MAROT, IV, 274]

ÉTYMOLOGIE

  • Même radical que attendre ; provenç. atenda, atenta.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ATTENTE. Ajoutez :
    Attentes d'épaulettes, ou, simplement, attentes, les galons qui, placés sur l'épaule, sont destinés à recevoir l'épaulette.
    Toutes les fois que l'officier paraît avec ses attentes d'épaulettes et sans sabre dans l'après-midi, il n'est pas habillé [, le Gaulois, 5 oct. 1871]

attente

ATTENTE. n. f. État de celui qui attend, ou Temps pendant lequel on attend. Passer la nuit dans l'attente. Il nous tient dans l'attente de ce qu'il veut faire. L'attente d'une décision. Être dans l'attente, être en attente de quelque chose. Si vous prêtez à cet homme, vous y perdrez et l'argent et l'attente. Vous n'y perdrez que l'attente. Longue attente. Ennuyeuse attente. Attente pénible.

Il signifie aussi Espérance, opinion qu'on a conçue de quelqu'un, de quelque chose. Cet enfant a répondu à l'attente qu'on avait de lui. Il a rempli notre attente. Il a surpassé notre attente. L'attente publique. Cela est arrivé contre l'attente générale, contre l'attente de tout le monde. Le succès n'a point trompé notre attente. Son attente sera frustrée.

Salle d'attente, Salle où l'on attend. Il se dit particulièrement, en termes de Chemins de fer, des Salles où les voyageurs attendent le départ des trains.

Table d'attente, Plaque, pierre, planche, panneau sur lequel il n'y a encore rien de gravé, de sculpté, de peint. Fig., C'est une table d'attente, ce n'est encore qu'une table d'attente, se dit d'un Jeune homme dont l'esprit n'est pas encore entièrement formé, mais qui est propre à recevoir toutes les impressions qu'on voudra lui donner.

Pierres d'attente se dit, en termes d'Arts, de Pierres qui saillent, d'espace en espace, à l'extrémité d'un mur, pour faire liaison, dans la suite, avec quelque autre construction. Il se dit figurément d'une Chose qu'on ne regarde que comme un commencement. C'est un poste, c'est une situation d'attente.

En termes de Chirurgie, Ligature d'attente, Ligature provisoire.

attente

Attente, Mora.

Attente et desir, Expectatio.

Mettre en attente, Expectationem facere.

Mettre les gens en attente de soy, Commouere sui expectationem.

Je suis sur l'attente de voir si Cherea dira point bien tost, etc. Expecto quam mox Chaerea hac oratione vtatur, etc.

Qui est en attente, Expectatione nouarum rerum suspensus.

N'y perdre que l'attente, Vertere creditorem, B.

Ils n'y perdent que l'attente, Nihil praeter tempus noxae lucrantur, B. ex Liuio.

Tu n'y perds que l'attente, In diem abiit praesens quod fuerat malum, Versuram facis, Versuram soluis, B. ex Terentio.

Vaincre l'attente de tous, Vincere expectationem omnium.

On a grande attente de toy, Summa est expectatio tui, Sustines non paruam expectationem.

Contre toute attente et esperance, Ex insperato, Praeter omnium spem.

Contre l'attente de tous, Contra expectationem omnium.

Troubler l'attente, Dirimere auspicium, B.

Venir au dessus de ses attentes, Ad optatos exitus prouehi, Consequi, Assequi.

¶ Povre et petite attente, Fracta spes.

attente


ATTENTE, ou ATENTE, s. f. [Atante, 2e lon. 3e e muet.] L'état de celui qui atend, et le temps pendant lequel il est à atendre. Acad. L'action d'atendre. Trév. Espérance, prévoyance de ce qui doit arriver. Rich. Port. Les deux dernières définitions ne valent rien; car, 1° l'atente n'est pas une action, mais un état passif. 2° Elle n' est point une espérance, puisqu'on est en atente de ce qu'on craint autant et plus que de ce qu'on espère: elle n' est pas une prévoyance: elle est souvent une certitude qui nous vient du témoignage d'autrui, plus souvent que de nos lumières. Il faut donc s'en tenir à la définition~ de l'Acad. — Longue atente, ennuyeûse atente. Être en atente de... "Si vous prêtez à cet homme, vous n'y perdrez que l'argent et l'atente. — Il a rempli, il a surpassé notre atente. "Cela est arrivé contre l'atente de tout le monde.
   Pierres d'atente, qui avancent d'espace en espace pour faire la liaison avec le mur qu'on bâtira dans la suite à côté. — On le dit aussi au figuré.

Synonymes et Contraires

attente

nom féminin attente
Traductions

attente

expectation, wait, expectancyafwachting, verwachting, wachttijdהמתנה (נ), ייחול (ז), עמדת המתנה (נ), ציפייה (נ), תוחלת (נ), תקווה (נ), צִפִּיָּה, תּוֹחֶלֶת, הַמְתָּנָהforventningErwarten, Erwartung, Wartenatendovæntingforventningoczekiwanieesperaförväntanαναμονή, προσμονήожиданиеaspettativa, attesa (atɑ̃t)
nom féminin
1. fait d'attendre, de patienter une heure d'attente dans l'attente de vous rencontrer
2. espoir, prévision contre toute attente

attente

[atɑ̃t] nf
(de qn, d'un train, d'un événement)wait
deux heures d'attente → two hours' wait, a two-hour wait
en attente [dossier] → pending; [projet] → on hold
mettre qn en attente (au téléphone) → to put sb on hold
(= espérance) → expectation
contre toute attente → contrary to all expectations