attirer

(Mot repris de attiraient)

attirer

v.t. [ de tirer ]
1. Tirer, amener à soi : L'aimant attire le fer.
2. Faire venir en exerçant un attrait, en éveillant l'intérêt : Cet homme l'attire beaucoup plaire
3. Provoquer un événement heureux ou malheureux : Son attitude va lui attirer des ennuis occasionner

s'attirer

v.pr.
Susciter tel sentiment à son propre égard : Elle s'est attiré la colère des voisins provoquer

attirer


Participe passé: attiré
Gérondif: attirant

Indicatif présent
j'attire
tu attires
il/elle attire
nous attirons
vous attirez
ils/elles attirent
Passé simple
j'attirai
tu attiras
il/elle attira
nous attirâmes
vous attirâtes
ils/elles attirèrent
Imparfait
j'attirais
tu attirais
il/elle attirait
nous attirions
vous attiriez
ils/elles attiraient
Futur
j'attirerai
tu attireras
il/elle attirera
nous attirerons
vous attirerez
ils/elles attireront
Conditionnel présent
j'attirerais
tu attirerais
il/elle attirerait
nous attirerions
vous attireriez
ils/elles attireraient
Subjonctif imparfait
j'attirasse
tu attirasses
il/elle attirât
nous attirassions
vous attirassiez
ils/elles attirassent
Subjonctif présent
j'attire
tu attires
il/elle attire
nous attirions
vous attiriez
ils/elles attirent
Impératif
attire (tu)
attirons (nous)
attirez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais attiré
tu avais attiré
il/elle avait attiré
nous avions attiré
vous aviez attiré
ils/elles avaient attiré
Futur antérieur
j'aurai attiré
tu auras attiré
il/elle aura attiré
nous aurons attiré
vous aurez attiré
ils/elles auront attiré
Passé composé
j'ai attiré
tu as attiré
il/elle a attiré
nous avons attiré
vous avez attiré
ils/elles ont attiré
Conditionnel passé
j'aurais attiré
tu aurais attiré
il/elle aurait attiré
nous aurions attiré
vous auriez attiré
ils/elles auraient attiré
Passé antérieur
j'eus attiré
tu eus attiré
il/elle eut attiré
nous eûmes attiré
vous eûtes attiré
ils/elles eurent attiré
Subjonctif passé
j'aie attiré
tu aies attiré
il/elle ait attiré
nous ayons attiré
vous ayez attiré
ils/elles aient attiré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse attiré
tu eusses attiré
il/elle eût attiré
nous eussions attiré
vous eussiez attiré
ils/elles eussent attiré

ATTIRER

(a-ti-ré) v. a.
Tirer vers soi, faire venir à soi. L'aimant attire le fer.
Le guerrier et le politique, non plus que le joueur, ne font pas le hasard, mais ils le préparent, ils l'attirent et semblent presque le déterminer [LA BRUY., 12]
Fig. Ceux que la nouvelle avait attirés. Attirer par des récompenses, par l'espoir du gain. Il attirait la jeunesse par ses opinions hardies. Il attira tous les regards.
Sur ce site enchanté, mon âme qu'il attire S'abat comme le cygne, et s'apaise et soupire à cette image du repos [LAMART., Harm. I, 10]
C'est ainsi que Marie-Thérèse attira par la prière toutes les vertus dans son âme [BOSSUET, Marie-Thér.]
Vos prières me pourront attirer après vous [BALZ., Liv. VI, lett. 2]
Il sut attirer ma confiance [FÉN., Tél. X]
Qui en choque un, se les attire tous sur les bras [MOL., Festin, V, 2]
Apporter, procurer, causer. Attirer sur quelqu'un l'envie. Il s'attirait sans cesse de mauvaises affaires. Une tromperie en attire une autre.
Hélas ! combien un crime en attire d'autres ! [FÉN., Tél. XIX.]
Quand l'éloignement de ce grand ministre eut attiré celui de ses confidents.... [BOSSUET, le Tellier.]
Dieu me garde de m'attirer jamais l'inimitié des censeurs de ce poëte, que le séjour de deux mille ans dans le tombeau n'a pu garantir d'une haine si implacable [MONTESQ., Lett. pers. 36]
S'attirer, v. réfl. Les corps célestes s'attirent les uns les autres.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il broche le cheval, de lui ferir s'atire [, Sax. X]
  • XIIIe s.
    Lui [elle], sa fille et Tybert, tous maus [tout mal] en eus s'atire [, Berte, XI]
    Que droit au point du jour convient qu'ele s'atire [se pare] [, ib. XI]
    Il convient que nous atirons avant, liquel de nos barons remanront ichi pour la terre garder [H. DE VALENC., XIII]
    Le soudanc avoit ainsi atiré [convenu], que le samedi devant l'Ascension en li rendroit Damiete, et il rendroit le roy [JOINV., 244]
    Le jour de la saint Nicholas commenda le roy que il s'atirassent pour chevaucher [ID., 219]
    Et il et ses chevaliers saillirent de la galie moult bien armez et bien atirez [ID., 215]
    Le roy qui sot ces choses, atira [disposa] son host [armée] en tel maniere que le conte d'Artois son frere garderoit les chaz et les engins [ID., 222]
  • XVe s.
    Le deable subtile et attire nuit et jour à bouter guerre et haine [FROISS., II, II, 52]
  • XVIe s.
    La crainte et la desfiance attirent l'offense [MONT., I, 134]
    Attirez par la bonté et fertilité du terroir [ID., I, 233]
    Comme l'aimant attire une aiguille [ID., I, 266]
    Le grand roy le voulut attirer prez de lui à force d'offres [ID., IV, 367]
    D'advantage, cela estoit une emorche, qui attiroit les jeunes hommes à se marier [AMYOT, Lyc. 26]
    Et ainsi ayant attiré l'ennemy en plaine campagne [ID., Pyrrh. 45]

ÉTYMOLOGIE

  • À et tirer ; provenç. atirar ; ital. attirare. L'ancien français a essentiellement le sens de préparer, arranger, orner, sens qui s'est conservé dans l'anglais, to attire.

attirer

ATTIRER. v. tr. Tirer, faire venir à soi. L'aimant a la vertu d'attirer le fer. L'ambre frotté attire les corps légers non métalliques. Des corps, des particules matérielles qui s'attirent mutuellement.

Fig., Attirer quelqu'un à son parti. Attirer l'ennemi dans une embuscade. Le miel attire les mouches. Ils étaient attirés par l'espoir du butin. La pièce nouvelle attire la foule. Je ne sais quel charme m'attire vers elle. Attirer les yeux, les regards de tout le monde sur soi. Sa beauté lui attire bien des hommages. Cette action lui attira de grandes louanges. Ce crime a attiré de grands malheurs sur le coupable et sur toute sa famille. Un malheur en attire un autre. S'attirer de méchantes affaires. S'attirer une querelle. S'attirer une réprimande. Par son extrême sévérité, il s'est attiré beaucoup d'ennemis. S'attirer un refus. S'attirer l'affection, l'estime, l'approbation, le mépris de tout le monde.

attirer

Attirer, act. acut. Est attraire par art, par astuce, par blandices, Illicite allicere, attrahere, Et par faux semblant, comme, Les avantcoureurs se retirent pour attirer l'ennemy à l'embusche, Procursores paulatim cedunt, vt hostem in insidias trahant, Liu. lib. 22.

Attirer aucun à lire, Ad legendum inuitare.

Attirer aucun à estre de sa ligne, Aliquem ad factionem detrahere, vel pertrahere.

Attirer, ou attraire aucun par belles paroles, Lactare.

Attirer à soy, Attrahere ad se.

Attirer le peuple à soy, Plebem amplecti.

Attirer aucun à sa discipline, Aliquem ad suam disciplinam capere.

Tirer ou attirer à soy, Traducere ad se.

Attirer, ou tirer par force, Trahere.

Attirer l'humeur, Humorem trahere.

Les chous attireront toutes les mauvaises humeurs de la teste et des yeux, De capite et de oculis omnia deducet brassica.

attirer


ATTIRER, ou ATIRER, v. a. Tirer à soi. L'aimant atire le fer, l'ambre la paille, le Soleil les vapeurs. — Figurément il régit le datif (la prép. à.) Atirer quelqu'un à son parti. "Cette action lui a atiré de grandes louanges. Ou la prép. sur: "Vous atirerez sur vous les châtimens du Seigneur. — S'atirer a le régime direct, le pron. se étant au datif. S'atirer (à soi-même) l'afection, le mépris, l'estime, l'aprobation de tout le monde.
   On dit tirer de et atirer à. Voyez TIRER. "Les Hérétiques cherchent à atirer les femmes à leur parti; c'est qu'ils savent qu'on tire d'elles un grand parti, quand on est venu à bout de les gagner, ce qui n'est pas dificile.

Synonymes et Contraires

attirer

verbe attirer
1.  Susciter l'intérêt de quelqu'un.

attirer (s')

verbe pronominal attirer (s')
Provoquer en retour.
Traductions

attirer

anziehen, locken, ködern, anlockenattract, lure, draw, entice, decoy, incur, appeal to, induce, persuade, appealaantrekken, lokken, trekken, aanhalen, (aan)lokken, (aan)trekken, bezorgen, veroorzakenlokatraure, atreuretiltrækkealtiri, logiatraer, cautivarhoukutella, viehättääattrarre, attirare, adescare, allettare, richiamareprzyciągnąćatrair, engodar, seduziratrage, ispiti, 吸引προσελκύω, ελκύωيَجْذِبpřitáhnoutprivućiひきつける끌어당기다tiltrekkeпривлекатьattraheraดึงดูดความสนใจçekmeklôi cuốn繪製 (atiʀe)
verbe transitif
1. amener à soi La lumière attire les moustiques. attirer l'attention de qqn
2. intéresser, donner envie être attiré par qqn
3. provoquer, causer attirer des ennuis à qqn

attirer

[atiʀe] vt
(faire venir) → to pull, to draw
Elle l'attira sur ses genoux → She pulled him onto her lap.
attirer qn dans un coin → to pull sb into a corner
attirer qn vers soi → to draw sb towards one
(par son pouvoir de séduction) → to attract
Elle l'attirait énormément → She attracted him enormously.
être attiré par qn → to be attracted to sb
[+ regards, attention, intérêt] → to attract
attirer l'attention de qn → to attract sb's attention
attirer l'attention de qn sur qch → to draw sb's attention to sth
(= appâter) → to lure, to entice
(= causer) attirer des ennuis à qn → to make trouble for sb
s'attirer des ennuis → to get o.s. into trouble, to bring trouble on o.s.
Si tu continues, tu vas t'attirer des ennuis → If you keep on like that, you'll get yourself into trouble.