attrait


Recherches associées à attrait: attraire

attrait

n.m.
1. Qualité par laquelle qqn, qqch attire, plaît : Une femme pleine d'attrait
2. Fait d'être attiré : Il éprouve de l'attrait pour le danger

ATTRAIT2

(a-trè ; le t se lie ; au pluriel l's se lie ; des attraits infinis ; dites : des a-trè-z infinis, attraits rime avec faits, sujets, paix, jamais, succès, etc.) s. m.
Penchant, inclination.
Quand vous vous sentirez attiré à quelque chose de plus intime, suivez votre attrait [BOSSUET, Lett. Corn. 87]
Laissez-vous aller à l'attrait qui vous presse [ID., Lett. 88]
Telle [femme], sans aucun attrait pour la retraite, se consacre au Seigneur par pure fierté [MASS., Voc. 1]
Ce n'est pas qu'il faille s'interdire toutes les fonctions pour lesquelles nous sentons plus d'attrait [ID., Confér. Vices.]
Il sent un attrait secret pour ce nouvel établissement [ID., Thom.]
Il fut un temps où je me sentais un attrait violent vers la même carrière [DIDER., Essai sur Claude, liv. II]
Qualité attrayante ; ce qui attire. L'attrait des plaisirs.
Combien d'âmes appelées sont infidèles à l'attrait de leur vocation ! [MASS., Prof. 1]
Il [le faux dévot] cultive les femmes, et, entre celles-ci, les plus belles et les mieux faites : c'est son attrait [LA BRUY., 13]
De l'aimable vertu doux et puissants attraits ! [RAC., Esth. II, 7]
Les objets les plus indifférents ont des attraits dans un nouvel entêtement [HAMILT., Gramm. 6]
Quels attraits penses-tu qu'ait pour nous la couronne ? [CORN., Rodog. II, 4]
Et vos discours pour elle ont de si grands attraits [ID., Nicom. III, 3]
Si la prière vous offrait des attraits sensibles [MASS., Prière.]
Qu'il donne à sa parole ces attraits si heureux pour la conversion des pécheurs [ID., Parole.]
Ses cheveux avaient servi d'attraits à la volupté [ID., Magd.]
Le secret et l'impunité ne sont pas pour lui des attraits pour le vice [ID., Petit car. Dimanche de la Passion]
En termes de spiritualité, les attraits de la grâce, les douceurs intérieures qu'elle fait éprouver.
En parlant des femmes, les beautés qui charment.
Le destin d'Oreste Est de venir sans cesse adorer vos attraits [RAC., Andr. II, 2]
Viens voir tous ses attraits, Phénix, humiliés [ID., ib. II, 5]
Lassé de ses trompeurs attraits, Au lieu de l'enlever, fuyez-la pour jamais [ID., ib. III, 1]
Ma rivale, accablant mon amant de bienfaits, Opposait un empire à mes faibles attraits [ID., Baj. I, 4]
Elle brillait de mille attraits, et ce n'était qu'agrément et que charmes que toute sa personne [MOL., Fourb. I, 2]
Terme de pêche. Appât, amorce.

SYNONYME

  • ATTRAITS, APPAS, CHARMES (dans une femme). Ces trois mots expriment les beautés qui dans une femme saisissent les yeux et les captivent. Les attraits, c'est ce qui attire ; les appas, c'est ce qui amorce ; les charmes, c'est ce qui exerce une sorte d'enchantement. Dans la Toison d'or de Corneille, III, 4. Hypsipyle dit à Médée : Je n'ai que des attraits, et vous avez des charmes ; ce vers, justement blâmé par Voltaire à cause du jeu de mots, montre pourtant que charmes est plus fort que attraits.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Hersent l'acole, et cil se tret En sus, n'a soing de son atret [, Ren. 12401]
    Hom qui est marcheans d'iaue puet faire son atret par desus le pont et par desouz [, Liv. des mét. 287]
  • XVe s.
    Jean de la Faucille s'en vint demeurer à Nazaret, une très belle maison, et là fit son attrait [établissement] tout bellement [FROISS., II, II, 63]
  • XVIe s.
    Donnant toujours quelques nouveaux attraits [amorces] à ceux qui la regardoient [DESPER., Contes, LXVI]
    Il luy estoit defendu de parler à moy, ny de me faire aucun attrait quand je venois à Chasteaubriand [CARL., I, 21]
    Et toutefois, oultre ces attraicts là, encore establit il note d'infamie à l'encontre de ceulx qui ne se voudroient marier [AMYOT, Lyc. 27]
    Les donations procedées ny de sens aliené, ny par attraicts et allechements de femme [ID., Solon, 40]

ÉTYMOLOGIE

  • Attraire ; provenç. atrag ; ital. attratto.

attrait

ATTRAIT. n. m. Ce qui attire agréablement; ou Inclination, goût que l'on a pour quelque chose d'agréable. La beauté est un puissant attrait. L'attrait de la gloire, des richesses. Les attraits de la volupté. Cette dignité, cet emploi, cette maison a de grands attraits pour lui. La musique a de l'attrait pour moi. Cette personne a beaucoup d'attrait pour moi. Ce qui charme les autres est sans attrait pour lui. Je me sens de l'attrait, beaucoup d'attrait pour la musique, pour cette personne.

ATTRAITS se dit particulièrement des Agréments et des charmes d'une personne, spécialement d'une femme. Parée de mille attraits. Il s'est laissé prendre aux attraits de cette femme. Fig., Les attraits de la jeunesse, de l'innocence, de la pudeur.

attrait

Attrait, ou Attrayement, Illectus, huius illectus, Lenocinium, Allectatio, Illicium.

attrait


ATTRAIT, ou ATRAIT, s. m. [Atrê, 2e lon. ê ouvert.] Au sing Penchant, inclination; il a de l'atrait, un grand atrait pour la Musique. — Au pluriel, Charmes, apas, beautés; les atraits de la passion; cette fille a de grands atraits; il s'est laissé prendre à ses atraits. On le dit quelquefois au singulier dans le 2d sens, mais jamais au pluriel dans le 1er. On dit: "C'est un puissant atrait que l'acueil favorable du Prince: mais on ne dit pas, il a de grands atraits pour le jeu, pour la danse.
   Rem. 1°. Dans le Journ. de Mons. on critique M. Proyart d'avoir dit de la mère du Duc de Bourgogne; qu'elle avoit un atrait particulier pour la solitude; et l'on prétend qu'il falait dire, qu'elle avoit du goût pour la solitude, ou que la solitude avoit de l'atrait pour elle. — Ce que c'est que la diférence des goûts et des opinions; j'aimerais mieux la 1ere manière, qui dailleurs est très-française, et qu'il serait aisé de justifier par un grand nombre de citations. Je ne citerai que le Dict. de l'Acad. "Je me sens beaucoup d'atrait pour la Musique. — Ce qui a peut-être trompé le critique, c'est qu'il a cru qu'atrait ne signifie que charme et apas: il signifie aussi, goût, inclination.
   2°. On dit, avoir trait à.,. Montesquieu par analogie dit, avoir atrait: "Les Romains ne retinrent de leurs anciens spectâcles que ce qui pouvoit afoiblir les courages et avoir atrait à la volupté. C'est un néologisme qui paraît n'avoir pas fait fortune.
   3°. Quoique atrait puisse signifier goût, inclination, il ne peut se combiner avec tous les verbes, avec lesquels goût et inclination pourraient le faire. On ne dit atrait en ce sens qu'avec le verbe avoir. On ne peut dire inspirer de l'atrait, comme on dirait inspirer du goût. "Indépendamment de l'atrait qu'inspiroit un Prince jeune et victorieux... la Nation se promettoit une grande félicité. Hist. d'Angl. C'est un barbarisme d'expression.
   4°. Atraits, Apas, Charmes (synon.) Il semble qu'il y a quelque chôse de plus naturel dans les atraits, quelque chôse qui tient plus de l'art dans les apas, quelque chôse de plus fort et de plus extraordinaire dans les charmes. "Les atraits se font suivre, les apas engagent, les charmes entraînent. Voy. APPAS.
   Ces mots ne sont pas seulement d'usage à l'égard de la beauté et des agrémens du sexe; ils le sont encore à l'égard de tout ce qui plaît. — Alors atraits et charmes ne s'apliquent qu'aux chôses qui sont, ou qu' on supôse être aimables en elles-mêmes; au lieu qu'apas s'aplique quelquefois à des chôses, qui sont, et qu'on avoue même haïssables, mais qu'on aime, malgré ce qu'elles sont. On dit, de grands atraits, de puissans apas, d'invincibles charmes. "L'honeur a de grands atraits pour les belles âmes: La fortune a de puissans apas pour tout le monde: la gloire a des charmes invincibles pour les coeurs ambitieux. GIR. Synon.

Synonymes et Contraires

attrait

nom masculin attrait
1.  Ce qui attire.
appât, appel, attraction, charme, enchantement, ensorcellement, grâce, séduction -littéraire: allèchement, blandices.
Traductions

attrait

aantrekkelijkheid, log, hang, neiging, lokroep, aantrekkingskracht, attractieappeal, lure, attraction, attractiveness, desirability, enticementרתיקות (נ)Zärtlichkeitallettamento, attrattiva, fascino, richiamoатракцияattraktion매력attraktion (atʀɛ)
nom masculin
ce qui plaît, qui attire l'attrait de la nouveauté

attrait

[atʀɛ]
nmappeal, attraction; (plus fort)lure
éprouver de l'attrait pour → to be attracted to attraits
nmplattractions