attribuer

(Mot repris de attribuassent)

attribuer

v.t. [ du lat. tribuere, accorder en partage ]
1. Accorder comme avantage, donner : La présidente a attribué des fonds à ce service adjuger, allouer ; refuser
2. Considérer qqn comme auteur, qqch comme cause de qqch : On attribue cette sonate à Bach prêter ; dénier imputer

s'attribuer

v.pr.
S'attribuer qqch,
le faire sien, se l'accorder comme avantage, se l'octroyer : Elle s'est attribué la plus grosse part s'approprier

attribuer


Participe passé: attribué
Gérondif: attribuant

Indicatif présent
j'attribue
tu attribues
il/elle attribue
nous attribuons
vous attribuez
ils/elles attribuent
Passé simple
j'attribuai
tu attribuas
il/elle attribua
nous attribuâmes
vous attribuâtes
ils/elles attribuèrent
Imparfait
j'attribuais
tu attribuais
il/elle attribuait
nous attribuions
vous attribuiez
ils/elles attribuaient
Futur
j'attribuerai
tu attribueras
il/elle attribuera
nous attribuerons
vous attribuerez
ils/elles attribueront
Conditionnel présent
j'attribuerais
tu attribuerais
il/elle attribuerait
nous attribuerions
vous attribueriez
ils/elles attribueraient
Subjonctif imparfait
j'attribuasse
tu attribuasses
il/elle attribuât
nous attribuassions
vous attribuassiez
ils/elles attribuassent
Subjonctif présent
j'attribue
tu attribues
il/elle attribue
nous attribuions
vous attribuiez
ils/elles attribuent
Impératif
attribue (tu)
attribuons (nous)
attribuez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais attribué
tu avais attribué
il/elle avait attribué
nous avions attribué
vous aviez attribué
ils/elles avaient attribué
Futur antérieur
j'aurai attribué
tu auras attribué
il/elle aura attribué
nous aurons attribué
vous aurez attribué
ils/elles auront attribué
Passé composé
j'ai attribué
tu as attribué
il/elle a attribué
nous avons attribué
vous avez attribué
ils/elles ont attribué
Conditionnel passé
j'aurais attribué
tu aurais attribué
il/elle aurait attribué
nous aurions attribué
vous auriez attribué
ils/elles auraient attribué
Passé antérieur
j'eus attribué
tu eus attribué
il/elle eut attribué
nous eûmes attribué
vous eûtes attribué
ils/elles eurent attribué
Subjonctif passé
j'aie attribué
tu aies attribué
il/elle ait attribué
nous ayons attribué
vous ayez attribué
ils/elles aient attribué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse attribué
tu eusses attribué
il/elle eût attribué
nous eussions attribué
vous eussiez attribué
ils/elles eussent attribué

ATTRIBUER

(a-tri-bu-é) v. a.
Attacher, annexer, conférer. Attribuer au Conseil d'État la connaissance de telles et telles affaires. Les anciens attribuaient une nature divine à la terre.
C'est contre cette puissance absolue qu'on veut attribuer aux décemvirs, que je m'élève aujourd'hui [VERTOT, Révol. rom. XII, p. 184]
Le roi défendit aux princes et aux pairs d'aller opiner dans le parlement de Paris sur des affaires dont il attribuait la connaissance à son Conseil privé [VOLT., Louis XV, chap. 36]
Rapporter à, imputer. Attribuer à quelqu'un le salut de l'empire. Il attribuait tous nos succès au hasard. On vous attribue beaucoup de propos que vous n'avez jamais tenus. On lui attribue le pamphlet qui vient de paraître.
On ne se trompe pas, chrétiens, quand on attribue tout à la prière ; Dieu, qui l'inspire, ne lui peut rien refuser [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Dans ma confusion que Roxane, madame, Attribuait encore à l'excès de ma flamme [RAC., Baj. III, 4]
S'attribuer, attribuer à soi, revendiquer. Il s'attribue plus d'habileté qu'aux autres. Chacun s'attribue l'honneur du bien qui se fait. De sorte que des deux côtés on s'attribua l'avantage de la journée.
Il n'a pas cru s'attribuer trop, quand il s'est dit l'égal de Dieu [BOSSUET, Hist. II, 11]
S'attribuer, v. réfl. Être attribué. Le nom de père du peuple s'attribue justement à Louis XII.

SYNONYME

  • ATTRIBUER, IMPUTER. Imputer veut dire que l'on met sur le compte de ; attribuer, que l'on attache à, que l'on rapporte à. Par conséquent, attribuer a une signification plus générale. Ce qu'on attribue n'implique rien de favorable ni de défavorable. Ce qu'on impute n'est pas indifférent, c'est un blâme, ou quelquefois une louange ; car on impute aussi à bien, à mérite. Attribuer des vers à quelqu'un, c'est dire seulement, à tort ou à droit, qu'il en est l'auteur ; imputer des vers à quelqu'un, ce serait faire entendre que les vers dont on parle méritent l'animadversion.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Que ce qui estoit le fourfait de Appius Claudius, il ne vousissent atribuer à lui [BERCHEURE, f° 67, recto.]
    Felicité qui est si très grant bien et qui ne doit pas estre attribuée à fortune [ORESME, Eth. 21]
    Et entre les premieres et les plus nobles conditions que il lui attribuet [ID., ib. 28]
  • XVe s.
    Le roi Philippe a acquis le chastel de Arleux en Pailluel, qui est terre de l'empire, et l'a attribué au royaume de France [FROISS., I, I, 73]
    Ainsi s'en vouloit chacune partie attribuer l'honneur [ID., I, I, 145]
    Attribuer à Dieu [les grâces et honneurs qu'il avait reçus] [COMM., V, 9]
  • XVIe s.
    Et de fait, le nom de seigneur ne s'attribue particulierement à Jesus Christ pour autre raison, sinon.... [CALV., Inst. 370]
    Les privileges qu'ils s'attribuent [ID., ib. 911]
    Attribuer au rang le loz qui appartient au merite [MONT., I, 4]
    Aulcuns attribuoient la cause de la mort du jeune Caton à la crainte [ID., I, 265]
    Ils attribuoient la divinité, non seulement aux vertus, mais aussi aux vices [ID., II, 251]
    Le juge ne peult attribuer à punition ce qui vient à gré à celuy qui le souffre [ID., II, 258]
    Nous en attribuerons justement la coulpe à nous-mesmes [AMYOT, Démosth. 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. attribuir ; espagn. atribuir ; ital. attribuire ; de attribuere, de ad, à, et tribuere, accorder (voy. TRIBUT).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ATTRIBUER.
    Ajoutez :
  • Attribuer à négligence, regarder la négligence comme cause de.
    Je ne supporterais pas l'idée que vous attribuassiez à négligence ou à indifférence un silence que je compte parmi les malheurs de mon état [J. J. ROUSS., Lett. à Julie, 19 nov. 1761]

attribuer

ATTRIBUER. v. tr. Conférer à quelqu'un un avantage, une prérogative, un emploi. Jadis, aux premières charges de l'État étaient attribués de grands privilèges. Les émoluments qui furent attribués à cet emploi. Quelles fonctions a-t-on attribuées à ce magistrat? La connaissance de ce genre d'affaires leur est attribuée.

Il se dit aussi lorsqu'on considère que quelqu'un est la cause, l'auteur où le principal instrument de quelque chose et signifie Imputer à quelqu'un un acte, lui prêter un mérite, etc. On lui attribue cette victoire. Ne lui en attribuez point la faute. On lui attribue ce livre, mais il n'en est pas l'auteur. Ce général s'attribue un succès auquel il n'a point eu de part. S'attribuer l'ouvrage d'autrui. S'attribuer des droits, des privilèges. Chacun des deux partis s'attribua la victoire. On l'applique aux choses dans un sens analogue. Ils attribuaient ce phénomène à la pluie. On attribue ce trait de caractère à l'éducation.

Il signifie encore Affirmer qu'une personne, qu'une chose a une certaine qualité, un certain effet. Vous lui attribuez des vertus, des vices qu'il n'a pas. Il a toutes les bonnes qualités qu'on lui attribue. C'est un remède auquel j'attribue ma guérison.

attribuer

Attribuer, Attribuere, Ascribere.

Attribuer, bailler, Adiudicare.

S'attribuer, Assumere sibi, Asciscere sibi.

S'attribuer quelque chose, et en faire son propre, Vindicare sibi aliquid.

Usurper, s'attribuer et prendre par authorité contre droit et raison, Aliquid vsurpare ex alterius bonis.

Trop s'attribuer, Arrogare sibi.

S'attribuer le surnom d'un autre, Asserere sibi cognomen alterius.

S'attribuer la victoire qu'a eu un autre, Intercipere victoriam alieno labore quaesitam.

Je m'attribue cela, et le puis tres-bien faire, Mihi pro meo iure illud sumo.

On luy attribue cela, Proprium est eius.

Attribuer ses vices à vieillesse, et dire qu'elle en est cause, Vitia sua in senectutem conferre.

attribuer


ATTRIBUER, ou ATRIBUER, v. a. [l'u est bref; devant l'e muet il est long; il atribûe.] 1°. Atacher, annexer à... Atribuer à une charge des gages, des émolumens, des privilèges. = 2°. Raporter à.... Nous ne devons atribuer nos malheurs qu'à nous-mêmes. = 3°. Acorder: "A-t-il toutes les qualités qu'on lui attribûe? = 4°. S'atribuer, régit l'acusatif, le se étant au datif. "Il s' atribue (à lui-même) de grands droits: "Vous devez vous atribuer ce mauvais succès; il s'atribue la gloire de ce succès.

Synonymes et Contraires

attribuer

verbe attribuer
2.  Faire revenir quelque chose à quelqu'un.

attribuer (s')

verbe pronominal attribuer (s')
Traductions

attribuer

anweisen, assignieren, beimessen, überweisen, zuschreiben, geben, übertragen, vorladen, zitieren, zueignen, zugedenken, zurückführen, zuteilen, zuweisen, vergebenallot, accredit, assign, ascribe, attribute, allocate, award, credit, appoint, attach, bestow, earmark, subpoena, summonstoewijzen, toekennen, toeschrijven, toedichten, betekenen, dagen, dagvaarden, voorhetgerechtdagen, wijten, voor het gerecht dagenהועיד (הפעיל), הנחיל (הפעיל), העניק (הפעיל), הקנה (הפעיל), הקצה (הפעיל), הקציב (הפעיל), טפל (פ'), ייחס (פיעל), שיווה (פיעל), הוֹעִיד, טָפַל, יִחֵס, שִׁוָּה, הִקְצָה, הִקְצִיב, הִנְחִיל, הֶעֱנִיקassignar, citarasigni, atribuiachacar, asignar, atribuir, destinarassignareatribuir, conferir, consignar, designar, empenhar verba, imputar, intimar, julgaratfetmekassegnare, attribuire, riferire (atʀibɥe)
verbe transitif
1. donner, accorder attribuer un rôle à qqn
2. mettre sur le compte de attribuer une faute à qqn

attribuer

[atʀibɥe] vt
[+ prix] → to award
attribuer qch à qn → to award sth to sb
[+ rôle, tâche] → to allocate, to assign
attribuer qch à qn → to allocate sth to sb
(= imputer) attribuer qch à → to attribute sth to, to put sth down to [atʀibɥe] vpr/réfl (= s'approprier) → to claim for o.s.