au delà

AU DELÀ

(ô-de-la)
Loc. adv. De ce côté-là, par opposition à au deçà, qui signifie de ce côté ci. Un Français dira en parlant du Rhin, l'Allemagne est au delà. Fig. Encore plus. J'ai regagné mon argent et au delà.
Mais on passe encore au delà [PASC., Prov. 10]
Loc. prépos.
Ma maison qui a le lac en miroir au bout du jardin, et la Savoie par delà ce lac, et les Alpes au delà de cette Savoie [VOLT., Lettr. d'Argental, 8 janvier, 1758]
Plus loin.
Il manquait à vos aventures d'avoir un amant au delà de l'Océan [VOIT., Lett. 40]
Le gouvernement chinois montrait aux hommes, il y a fort au delà de 4000 ans, qu'on peut les régir sans les tromper [VOLT., Ph. Ignor. 41]
Que l'on célèbre ses ouvrages Au delà des temps et des âges, Au delà de l'éternité [RAC., Esth. III, 9]
Je te chérirai même au delà du trépas [CORN., Rodog. V. 3]
Fig.
Des choses qui sont au delà de leurs forces [FÉN., Tél. XI]
Il a prêché au delà de tous les plus beaux sermons qu'il ait jamais faits [SÉV., 26]
Qu'appelle-t-on franchir les bornes de toute pudeur, et passer au delà de toute impudence, sinon d'imposer au père Bauny, comme une chose avérée, une si damnable doctrine ? [PASC., Prov. 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Au et delà.