auberge

auberge

n.f. [ de héberger ]
1. Restaurant ou hôtel-restaurant au cadre intime et chaleureux, souvent situé à la campagne.
2. Anc. Établissement simple et sans luxe situé à la campagne et offrant le gîte et le couvert pour une somme modique.
Auberge de jeunesse,
centre d'accueil et de vacances pour les jeunes.
Auberge espagnole,
lieu où l'on ne trouve que ce qu'on y apporte.
Ne pas être sorti de l'auberge,
Fam. être loin d'en avoir fini avec les difficultés.

AUBERGE1

(ô-bèr-j') s. f.
Maison où on loge et nourrit les voyageurs pour de l'argent. Descendre, coucher à l'auberge. Fig.
L'auberge enfin de l'hyménée Lui [à la discorde] fut pour maison assignée [LA FONT., Fab. VI, 20]
Familièrement. Tenir auberge, recevoir tout le monde à sa table. Prendre la maison de quelqu'un pour une auberge, aller y dîner souvent et sans invitation. À Malte, l'hôtel de chaque langue portait le nom d'auberge, parce que les chevaliers s'y assemblaient et y mangeaient ordinairement.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Guenes li quens est venus as herberges [logis] [, Ch. de Rol. LIII]
    Li emperere a prise sa herberge [, ib. CLXXVIII]
  • XVe s.
    Item, que l'ost puisse surprendre ses ennemis en prenant leur repast, ou de nuit en leur hebarges [CHRIST. DE PISAN, Charles V, II, ch. 33]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. alberc, demeure, logement, alberga, alberja, baraque ; espagn. albergue ; ital. albergo. Ce mot, écrit aussi herberge, a même origine que héberger (voy. ce mot).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. AUBERGE. - ÉTYM. Ajoutez :
    Auberge représente une forme franque archaïque hariberga, chari-berga, chario-berga, atténuée plus tard en heriberga (voy. HÉBERGER) [D'ARBOIS DE JUBAINVILLE, Romania, n. 2, p. 140]

AUBERGE2

(ô-bèr-j') s. f.
Voy. ALBERGE.

auberge

AUBERGE. n. f. Maison où l'on trouve la table et le lit en payant. On fait bonne chère dans notre auberge. Coucher à l'auberge. Vivre à l'auberge. Tenir auberge. Il y a beaucoup d'auberges sur la route. J'ai laissé mon cheval à l'auberge.

Fig. et fam., Tenir auberge, Avoir maison ouverte, recevoir tout le monde à sa table. Cette place est onéreuse, elle force à tenir auberge.

Fig. et fam., Prendre la maison de quelqu'un pour une auberge, S'y établir pour quelque temps, ou Aller y dîner fréquemment, sans être invité, ni désiré.

auberge

Auberge, ou comme autres escrivent, mais induëment, Aulberge. f. pen. est le logis où l'on demeure. Combien qu'aucuns dient qu'il doit estre prins pour hostellerie. Hospitium, ainsi que l'Espagnol en use, disant, Alvergueria, pour hostellerie, et comme les chevaliers Malthois usent de ce mot Alberge, pour la sale où tous les chevaliers d'une nation se reduisent pour adviser aux affaires. Mais et l'Italien Albergo, et ledit Espagnol Alvergue, és livres d'Amadis en Espagnol, et le François Auberge, se trouvent usitez pour toute demeure, close et couverte: Domus habitaculum. Nicot en ses Odes. La mort tel coeur ne domine, Qui s'affine En telle flamme, et point ne vit Chez luy, mais en autre Auberge Il s'heberge. Et ailleurs est escondit. Or ne sont-ce pas mesmes mots que Auberge, Heberge, et Esberge, ains sont synonymes.

auberge


AUBERGE, s. f. [2e ê ouv. et bref, 3e e muet.] Il y en a qui font ce mot masc. et disent, un bon auberge, c'est bonne auberge qu'il faut dire. = Maison où l'on done à manger à tant par repas, et où on loge en chambre garnie. Tenir auberge. Loger, manger dans une auberge. On le dit sur-tout de celles des routes où l'on reçoit des voyageurs. Dans les villes, on les apèle souvent Hôtels. Autrefois on disait Hôtelleries.

Traductions

auberge

Herberge, Gasthaus, Wirtschaft, Wirtshaus, Beiz, Heiminn, hostel, tavern, guesthouseherberg, logement, jeugdherbergאכסניה (נ), מסבאה (נ), פונדק (ז), אַכְסַנְיָה, מִסְבָּאָה, פֻּנְדָּקгостилницаherberg, krogastejo, гасьцініцаhostal, albergue, hostería, albergue juvenil, posadavendéglőgospoda, schronisko, zajazdhospedaria, albergueгостиница, общежитиеvärdshus, vandrarhemπανδοχείο, χάνι, ξενώνας νέωνlocanda, ostello, osteriaبَيتُ الشَّبَابُ, خَانٌhostinec, ubytovnahostelli, majatalohostel, prenoćišteホステル, 宿屋여인숙, 호스텔herberge, vertshusโรงแรมเล็กๆ, หอพักนักเรียนhan, öğrenci yurdunhà trọ, quán trọ客栈宿舍 (obɛʀʒ)
nom féminin
restaurant, hôtel situé à la campagne

auberge

[obɛʀʒ] nfinn
auberge de jeunesse nfyouth hostel