aubour

AUBOUR

(ô-bour) s. m.
Aubier. Peu usité en ce sens. En termes de marine, portion du bois qui n'est pas parvenue à sa maturité, et que les charpentiers retranchent des pièces comme susceptible d'une prompte corruption.
Aubour, et, à tort, aubours, sorte d'arbre. Cytise aubour (cytisus laburnum, L.).

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ne lui vaut pas une feuille d'aubor [, Roncisv. p. 140]
    Arc d'aubour [il] porte et sajetes d'acier. - Il prend son arc d'aubour, si le tendi [, Roman de Garin, dans DU CANGE, arcus]
  • XVIe s.
    Le bois est choisi sain et entier du cœur de l'arbre, sans aucun aubour [O. DE SERRES, 764]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, âbon, aubier ; provenç. alborn ; espagn. alborno ; d'alburnum, bois blanc, de albus, blanc (voy. ALBUM).