aumônier

(Mot repris de aumôniers)

aumônier

n.m.
Ecclésiastique attaché à un organisme ou à un établissement : L'aumônier du régiment, de la prison.

AUMÔNIER

AUMONIÈRE. Ajoutez : AUMONIÈRE. Ajoutez :
Sorte de ruche. La Culture des abeilles avec l'aumonière, ruche à cadres et greniers mobiles, petit traité spécial, Catal. de la Libr. agric. de Dusacq.

AUMÔNIER2

(ô-mô-nié) s. m.
Ecclésiastique chargé de distribuer les aumônes des personnes à qui il est attaché, et de leur dire la messe. Les aumôniers des prélats.
Le prudent Gilotin, son aumônier fidèle [BOILEAU, Lutrin. I]
Grand aumônier, l'aumônier du souverain.
Prêtre chargé de l'instruction religieuse et de la direction spirituelle dans un corps, un établissement. L'aumônier d'un régiment, d'un collége, d'un hôpital.
On aimait à voir un aumônier dans une tente ouverte près d'un champ de bataille [CHATEAUB., Génie, IV, I, 11]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dunc apela li reis frere Franc l'aumosnier : Va tost à l'apostolie [pape], fait-il, ne te targier [, Th. le mart. 54]

ÉTYMOLOGIE

  • Aumône.

aumônier

AUMÔNIER. n. m. Ecclésiastique dont la fonction ordinaire était de distribuer les aumônes de ceux à qui il était attaché, de leur dire la messe, de faire la prière du soir et du matin, etc. Grand aumônier de France. Premier aumônier du roi. Aumônier ordinaire du roi. Aumônier de quartier. Aumônier du commun. Aumônier de la reine. L'aumônier d'un évêque. L'aumônier d'une princesse, d'un grand seigneur.

Il se dit aujourd'hui des Ecclésiastiques attachés à certains corps, à certains établissements, pour enseigner la religion et les diriger spirituellement. L'aumônier d'un régiment, d'un hôpital, d'un collège, d'une prison. L'aumônier d'un vaisseau.

aumônier

AUMÔNIER, IÈRE. adj. Qui fait souvent l'aumône aux pauvres. Ce prince était fort aumônier. Elle est très aumônière. Il a vieilli.

aumônier


AUMôNIER, IÉRE, adj. [Omô-nié, niè-re. 2e lon. 3e é fer. au 1er, è moy. et long au 2d.] Qui done, qui fait souvent l'aumône aux Pauvres. "Il est fort aumônier, elle est fort aumônière. — * L'Acad. dit: "Dieu lui fera miséricorde; car il est grand Aumônier. Outre l'équivoque de ce mot, avec la charge de ce nom, aumônier serait là substantif, et il ne l'est pas en ce sens.
   Subst. masc. Éclésiastique, dont la fonction ordinaire est de distribuer les aumônes de ceux à qui il est attaché (Quant à ce point, ils n'ont la plupart que le titre, sans fonctions.) de leur dire la Messe, de faire la Prière du soir et du matin (autre fonction très-rare.) Acad. Officier ecclésiastique, qui sert un Prince, dans les fonctions, qui regardent le service de Dieu. Trév. Les Princes ne sont pas les seuls qui aient des Aumôniers. "Officier ecclésiastique, qui distribuë les aumônes de quelque Grand, et qui lui dit la Messe. Rich. Port. La 1re partie de cette définition n'a point de fondement. — Il suffirait de dire, Prêtre, qui est au service d'un Grand, pour lui dire la messe. Chez le Roi, il y a le grand Aumônier, le premier Aumônier, Aumôniers ordinaires, Aumôniers de quartier, Aumôniers du commun. — L'Aumônier d'un Évêque, d'une Princesse, d'un Seigneur. Aumônier des vaisseaux, des Régimens. Ceux-ci font toutes les fonctions de Curés en mer ou à l'armée. Aumônier d'une citadelle, etc. etc.

Traductions

aumônier

capellanus

aumônier

Kaplan

aumônier

elemosiniere

aumônier

capellán

aumônier

capelão

aumônier

قسيس

aumônier

Kapelan

aumônier

Капелан

aumônier

牧师

aumônier

牧師

aumônier

Kaplan

aumônier

הכומר

aumônier

牧師

aumônier

Kaplan

aumônier

[omonje] nmchaplain