aure


Recherches associées à aure: azure

AURE

(ô-r') s. f.
Archaïsme. Vent, souffle léger.
On était caressé d'un petit souffle que notre ancienne langue appelait l'aure, sorte d'avant-brise du matin [CHATEAUBR., Mém. d'outre-tombe, éd. de Bruxelles, t. VI, Journal de Paris à Venise]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    L'aure sueve et quoie [BENOÎT DE SAINTE-MAURE, dans RAYNOUARD, Lex. roman, aura.]
  • XVIe s.
    Je ne me pais de l'aure populaire [FORCADEL, p. 142]
    La douce aure et faveur du vent [LA BODERIE, Hymnes eccl. p. 260]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov., espagn. et ital. aura, du lat. aura, vent, souffle.

aure


AURE, (ôre) pénult. longue, Maûre, Epidaûre, etc.