autan

autan

n.m. [ mot prov., du lat. altanus, vent de la haute mer ]
Vent violent, chaud et sec, soufflant du sud-est sur l'Aquitaine.

AUTAN

(ô-tan) s. m.
Vent du midi.
En poésie, un vent violent.
Qu'importe à l'heureux solitaire Que l'autan dévaste la terre S'il ne fait qu'agiter ses bois ? [V. HUGO, Odes, IV, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. autan ; de altanus, qui signifie vent de la terre, vent de la haute mer, et vent du sud-ouest ; sans doute de altus, haut (voy. HAUT), soit que l'on considère la terre qui est plus haute que la mer, soit que l'on considère la mer qui se disait en latin altum.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AUTAN. - HIST. XVIe s.
    Une sorte de vent meridional qu'ils [les Narbonnais] appellent aultan, qui leur fait l'air grossier et nebuleux [PARÉ, 2e disc. sur les plaies d'arquebuse]

autan

AUTAN. n. m. Vent impétueux. Il ne s'emploie guère qu'en poésie. L'autan furieux. La fureur des autans. Le souffle des autans. Braver les autans.

autan


AUTAN, s. m. [Otan, 1er dout.] Vent du midi. Il ne se dit qu'en Poésie, et ordinairement au pluriel. "Les furieux autans.