autant


Recherches associées à autant: autant de, autant que

autant

adv. [ du lat. aliud, autre chose, et de tant ]
1. Marque l'égalité de quantité, de valeur : Il mange autant que vous. Il y a autant de motos que de vélos le même nombre
2. Marque l'égalité d'intensité, le degré élevé : Travailles-tu toujours autant ? aussi intensément tant peut faire aussi bien
3. (Suivi de l'inf.) Indique une équivalence entre deux possibilités d'agir, deux interprétations : Autant dire qu'il est perdu c'est comme si l'on disait que... il vaudrait mieux...
Autant... autant,
insiste sur l'égalité de quantité ou d'intensité des éléments : Autant l'histoire la passionne, autant la géographie l'ennuie.
Autant que possible,
sert à nuancer un ordre, une attente : J'aimerais autant que possible que cela soit terminé demain dans la mesure du possible
D'autant,
dans la même proportion : Faites un versement, vous réduirez votre dette d'autant.
D'autant plus, moins, mieux... que (+ ind.),
indique l'intensité proportionnelle à la cause exprimée : Il est d'autant plus content qu'il n'attendait plus leur venue.
D'autant que,
dans une relation causale, sert à insister : Je ne comprends pas que cet accident ait eu lieu, d'autant que la machine était neuve dans la mesure où, vu que
Pour autant,
indique un contraste, une opposition : Elle a beaucoup travaillé, mais elle n'a pas réussi pour autant cependant
Pour autant que (+ subj.),
exprime une certaine restriction : Pour autant que je sache, le dossier a été transmis dans la mesure où j'ai été bien informé

AUTANT

(ô-tan) adv.
Sans complément, également, semblablement. Valoir autant. Acheté autant. Je vous en rendrai mille fois autant. Autant vaudrait parler à un sourd. Cela vaut cent francs ; j'en veux tout autant. Cela est fini, ou autant vaut.
Bon passe-port contre la dent, Contre la griffe tout autant [LA FONT., Fables, VI, 14]
Elliptiquement, autant faire cela sur-le-champ ; pour : autant vaut faire.... Il me doit 99 fr. 50 c. autant dire 100 francs.
Autant que, de même quantité que, de même façon que, de même que, comme. Vous en avez tout autant que nous. Je vous aime autant que vous m'aimez. Je dois défendre sa vie autant que la mienne. J'ai fait pour la patrie autant que je devais. Il blâme leur arrogance autant qu'il admire.... Autant qu'homme du monde.
Quel esprit ne bat la campagne ? Autant les sages que les fous [LA FONT., Fabl. VII, 10]
Tout fut perdu ; c'était un enfant autant que mort [J. J. ROUSS., Ém. II]
Elliptiquement. Autant qu'il y a de toile dans votre magasin, je prends tout. Autant que vous êtes, venez avec nous.
Autant que nous sommes qui n'avons pu vous suivre [VAUGEL., Q. C. 523]
Autant devant un adjectif ; cette manière de parler a un peu vieilli, mais il n'y a aucune faute à s'en servir, et elle est autorisée.
Ésope conte qu'un manant Charitable autant que peu sage [LA FONT., Fabl. VI, 13]
Songez bien seulement à vivre s'il se peut heureuse autant que belle [VOLT., Ép. 4]
Votre refus est juste autant que ma demande [CORN., Rodog. IV, 1]
Votre belle âme est haute autant que malheureuse [ID., Poly. IV, 6]
Autant que l'un fut grand, l'autre sera cruelle [ID., Rodog. II, 2]
Cornelius Nepos, auteur ancien et judicieux autant qu'élégant [BOSSUET, Hist. I, 52]
La solitude de Ste-Fare autant éloignée des voies du siècle que sa bienheureuse situation la sépare de tout commerce du monde [ID., Anne de Gonz.]
De là vient la peine qu'on a de situer dans l'histoire grecque les rois qui ont eu le nom d'Assuérus, autant inconnu aux Grecs que connu aux Orientaux [ID., Hist. I, 44]
Le peuple de la Bétique est autant difficile à subjuguer qu'il est incapable de vouloir subjuguer les autres [FÉN., Tél. VIII]
Il est autant impossible que ce qui pense en moi soit matière qu'il est inconcevable que Dieu soit matière [LA BRUY., 16]
Une infinité d'autres maux autant ou plus grands que celui-ci.... [PELLISSON, II, 140]
Un jour autant heureux que je l'ai cru funeste [RAC., Brit. V, 3]
Un raffinement d'intempérance autant indigne de mes éloges qu'une artificieuse simplicité [J. J. ROUSS., Disc. contre les sciences.]
Dans cet emploi, autant se met plus volontiers après l'adjectif ou le participe ; cependant il se met aussi avant, employé non-seulement devant des participes, mais encore devant des adjectifs comme aussi : autant impossible, autant heureux, etc.
Autant.... autant, mettant en regard et en comparaison deux membres de phrase. Autant il a de vivacité, autant vous avez de lenteur.
Autant le toucher concentre ses opérations autour de l'homme, autant la vue étend les siennes au delà [J. J. ROUSS., Ém. II]
Quelquefois on met autant que, au premier membre de phrase, et autant au second ; cette tournure, qui a un peu vieilli, peut s'employer dans la poésie et la prose élevée.
Autant de fois que la parole de l'Évangile ne vous a pas touché jusqu'à la pénitence, autant de fois elle vous a rendu plus indigne d'obtenir la grâce du repentir [MASS., Car. Parole.]
Mais autant que son âme est bienfaisante et pure, Autant leur cruauté fait frémir la nature [VOLT., Alz. II, 11]
Autant que ses armées navales [de la Hollande] étaient disciplinées, autant ses troupes de terre étaient mal tenues et méprisables [ID., S. de L. XIV, 10]
Autant que de David la race est respectée, Autant de Jézabel la fille est détestée [RAC., Athal. I, 2]
Autant que de Joad l'inflexible rudesse De leur superbe orgueil offensait la mollesse, Autant je les charmais par ma dextérité [ID., ib. III, 3]
Autant que mon amour respecte la puissance D'un père.... Autant ce même amour [ID., Mithr. I, 1]
Autant que sa fureur s'est immolé de têtes, Autant dessus la sienne il croit voir de tempêtes [CORN., Héracl. I, 1]
Autant que ce dessein était utile, autant l'exécution en était pénible [PASC., Prov. 7]
Autant que votre procédé est juste selon ce biais, autant il est injuste.... [ID., P. jés. 9]
Autant que Minerve est au-dessus de Mars, autant une valeur discrète surpasse-t-elle.... [FÉN., Tél. X]
Autant que le pouvoir du clergé est dangereux dans une république, autant est-il convenable dans une monarchie [MONTESQ., Esp. II, 4]
Autant que, en tant que, selon que. Une action juste n'a ce caractère qu'autant qu'elle est volontaire. Autant qu'il est en moi. Autant que l'a permis le malheur des circonstances. Autant que je puis me rappeler. Autant que j'en puis juger.
Autrement vos États à ce prince livrés Ne seront en ses mains qu'autant que vous vivrez [CORN., Nicom. IV, 3]
Tu n'as crédit ni rang qu'autant qu'elle t'en donne [ID., Cinna, V, 1]
Il n'est plus mon sujet qu'autant qu'il le veut être [ID., Nicom. II, 1]
Que vous ne respirez qu'autant que je vous aime [RAC., Baj. II, 1]
Vous qui ne respirez qu'autant que mon courroux, Retenu trop longtemps, s'est arrêté sur vous. [VOLT., Mort de Cés. I, 3]
D'autant, de cette quantité, dans la même proportion. Augmenter d'autant la somme. Soulager d'autant ton chagrin.
J'ôte le superflu, dit l'autre, et l'abattant, Le reste en profite d'autant [LA FONT., Fabl. XII, 20]
Tous trois burent d'autant [ID., ib. II, 10]
A mesure que, dans chaque nation, une de ces causes agit avec plus de force, les autres lui cèdent d'autant [MONTESQ., Esp. XIX, 4]
Il fallait rester à table une partie de la journée et boire d'autant [J. J. ROUSS., Hél. I, 23]
Je n'aurais qu'à chanter, rire, boire d'autant [BOILEAU, Sat. II]
A l'égard de votre Linant, Il vous approuve et dort d'autant [VOLT., Lett vers, 49]
Familièrement. A la charge, à charge d'autant, à condition de rendre la pareille.
D'autant que, loc. conjonct. Vu que.
D'autant qu'elle est la seule chose qui nous rend hommes [DESC., Méth. I, 2]
D'autant qu'ils se confiaient à la disposition du lieu où l'on combattait [VAUGEL., Q. C. 332]
D'autant qu'il m'a semblé inutile de chercher bien loin des raisons, je me suis résolu de me servir.... [BOSSUET, Bonté et rigueur de Dieu.]
D'autant plus, sans conséquent. Il fut d'autant plus facile de le repousser.
Le temps presse, et votre heur d'autant plus se diffère [CORN., Rod. V, 3]
Il connaît d'autant mieux les dangereux amis [ID., Nic. III, 2]
D'autant plus que, d'autant moins que, sans comparatif dans l'autre membre. Ce que vous faites est inutile, d'autant plus que nous savons fort bien.... Le philosophe est d'autant plus méprisable qu'il pèche sciemment.
Mais je le poursuivrai d'autant plus qu'il m'évite [RAC., Brit. I, 1]
Et je dois d'autant moins oublier sa vertu Qu'elle même s'oublie.... [ID., Esth. II, 3]
D'autant plus que, d'autant moins que, avec un comparatif dans le second membre. Le regret est d'autant plus vif que la faute est plus grave. L'air est d'autant plus épais qu'il se trouve plus près de la terre. Le carnage fut d'autant plus grand qu'ils étaient plus nombreux.
Et mon cœur soulevant mille secrets témoins M'en dira d'autant plus que vous m'en direz moins [RAC., Andr. IV, 5]
10° Autant, s. m.Terme de paléographie. Copie, duplicata d'un acte.

PROVERBES

  • Autant de têtes, autant d'avis.
  • Autant lui en pend à l'oreille ; la même chose peut lui arriver.
  • Autant en emporte le vent, se dit de tout ce qui demeure sans effet.
  • Il en a autant qu'il en peut porter, se dit d'un homme qui a trop bu, qui a été bien battu.
  • Autant comme autant, en même quantité. Il en meurt tous les ans autant comme autant.

REMARQUE

  • 1. On a dit, jusque dans le XVIIe siècle, autant comme, locution aujourd'hui tombée en désuétude. Voici des exemples :
    Qu'il fasse autant pour soi comme je fais pour lui [CORN., Poly. III, 3]
    Une flamme pieuse autant comme chétive [ID., Pomp. V, 1]
    Ce beau feu vous aveugle autant comme il vous brûle [ID., Rodog. III, 4]
    Et toi que me veux-tu, Tendresse dangereuse autant comme importune ? [ID., ib. V, 1]
    Je suis aimé d'Eudoxe autant comme je l'aime [ID., Héracl. I, 4]
    Votre intérêt m'arrête autant comme le mien [ID., Sertor. IV, 3]
    Sa probité stupide autant comme farouche [ID., Othon, III, 1]
    Il vaut communément autant comme il se prise [ID., le Ment. I, 1]
    Tous les rois ne sont rois qu'autant comme il vous plaît [ID., Nic. III, 2]
    Il y a autant de divers cieux comme il y a d'étoiles [DESC., Monde, 8]
    Autant malins comme ils étaient bons [BOSSUET, Démons, 1]
  • 2. Dans le XVIIe siècle, au lieu de plus.... plus, on a dit aussi d'autant plus que.... d'autant plus.
    Et d'autant que l'honneur m'est plus cher que le jour, D'autant plus maintenant je te dois de retour [CORN., Cid, III, 6]
    D'autant plus que les choses sont de conséquence, d'autant plus nous avons besoin.... [BOSSUET, Serm. Quinq. 2]
    D'autant plus soigneusement j'examine ces choses, d'autant plus clairement je connais qu'elles sont vraies [DESC., Médit. 3]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Après icels [il y] en aurat altretant [, Ch. de Rol. CCXV]
  • XIIe s.
    E restore altant chevaliers cume ocis i furent de ta privée maignée [, Rois, p. 326]
    L'empereris [impératrice] d'or fin deus somiers leur envoie, Et l'emperere autant, ains que partir les voie [AUDEFR. LE BAST., Romancero, p. 26]
  • XIIIe s.
    Les lettres disoient que autant les creïst on comme lor seigneurs [VILLEH., X]
    Aime les tous autant cum un, Au mains de l'amor du commun [, la Rose, 5471]
    Autant peut dire nostre seigneur de nous, comme il dit des filz Israel.... [JOINV., 216]
    Chacun aime autretant sa vie comme je faiz la moie [ID., 193]
  • XVe s.
    Autant de bien que j'ay de desplaisance [CH. D'ORL., Bal. 11]
    Ô tintamare plaizant Et doulcement rezonnant Des tonneaux que l'on relie ! Signe qu'on boira d'aultant [BASSELIN, L.]
    Le parlement [en Angleterre] qui vault autant comme les trois estatz [COMM., IV, 1]
    Autant qu'il aymoit parfaictement ceste dicte maison de Lenclastre, il hayoit celle de Hyort [ID., III, 4]
    Et firent très grand chere qui ne se passa pas sans boire d'autant et d'autel [autel, ancien français pour semblable] [LOUIS XI, Nouv. VII]
  • XVIe s.
    Je dors sallé, et le dormir m'a valu autant de jambon [RAB., Garg. I, 22]
    Autant vault homme comme il s'estime [ID., ib. II, 29]
    Autant que je vous en tireray par la dille, autant en entonneray par le bondon [ID., ib. III, Prol.]
    Ces exemples me semblent plus à propos, d'autant qu'on veoit.... [MONT., I, 3]
    Mais d'autant que c'est un philosophe [ID., I, 66]
    Ayant combattu autant qu'il eut de force [ID., I, 16]
    Il s'en sentoit d'autant allegé [ID., I, 20]
    Autant qu'il estoit en son autorité [MONT., I, 22]
    Il y en a trois fois autant [MONT., I, 182]
    Il perdit la bonne grace d'Alexandre pour n'avoir voulu boire d'autant à lui [ID., I, 185]
    Autant reformé à Sparte, comme voluptueux en Ionie [ID., I, 185]
    Cette occupation est aussi penible que toute aultre, et autant ennemie de la santé [ID., I, 283]
    Et d'avoir plusieurs maistres, c'est autant que d'avoir autant de fois à estre extremement malheureux [LA BOËTIE, 8]
    Qu'on mette d'un costé cinquante mille hommes en armes, d'un autre autant [ID., 16]
    Ces herbes servent dès lors d'autant de fumier à la terre [ID., 230]
    La lecture profite plus d'autant qu'elle delecte, et delecte davantage d'autant qu'elle profite [AMYOT, Préf. 25]
    Appelez Autochthones, qui vault autant à dire, comme nez de la terre mesme [ID., Thésée, 3]
    Il leur bailla non tant de gens comme Polybius en met, ains autant que Nasica luy mesme dit en une siene missive [ID., P. Aem. 24]
    J'avais cent fois juré de ne les voir jamais, Me parjurant autant qu'autant je le promets [RONS., 268]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, otetan ; namur. ostan ; provenç. atretan ; catal. altretant ; espagn. otrotranto ; portug. outrotanto ; ital. altrettanto. Autant vient de aliud (voy. AUTRE), et tantum (voy. TANT) ; altretant et les formes congénères viennent de alterum, tantum.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AUTANT. - REM. Ajoutez :
  • 3. D'ordinaire, quand un membre de phrase commence par autant que, l'autre reprend par autant. Mme de Sévigné a supprimé le second autant : Coulanges nous joua cela si follement et si plaisamment, qu'autant que cette scène est plate sur le papier, elle était jolie à la voir représenter, 504. Tournure qui n'a rien d'incorrect, mais qui n'est pas usitée. Ce qui fait qu'elle n'est pas incorrecte, c'est qu'il n'y a qu'une inversion : cette scène était jolie.... autant qu'elle est plate sur le papier. La tournure ordinaire est figurée, car elle est fondée sur le contre-balancement des deux membres de phrase autant.... autant.... c'est-à-dire que c'est une période.
  • 4. Mme de Sévigné a pris autant de fois pour un substantif composé voulant le pluriel : Autant de fois qu'il serait mat, seraient autant de marques de sa passion, 29 déc. 1679.
  • 5° Autant s'est dit elliptiquement pour le plus ; emploi assez commun au XVIIe siècle et conservé même au XVIIIe.
    M. de Marillac est un des hommes de France que j'aime et que j'estime autant ; le lieutenant civil est l'homme du monde que je hais et que je méprise le plus [BUSSY-RABUTIN, Lett. à Mme de Sévigné et à Corbinelli, 6 août 1687]
    On croit qu'une des choses qui gâte autant Fouquet dans l'esprit du roi fut une querelle qu'il eut avec son frère [CHOISY, Mémoires.]
    Un des plus grands secrets des oracles, et une des choses qui marque autant que des hommes s'en mêlaient, c'est l'ambiguïté des réponses, et l'art qu'on avait de les accommoder à tous les événements [FONTEN., Oracles, I, 17]
  • 6° Il n'en faut plus qu'autant, locution aujourd'hui inusitée qu'Auger (sur Molière, hoc loco) explique ainsi : " Dans plusieurs provinces, on dit encore d'une personne parfaitement remise d'une maladie : il ne lui en faut plus qu'autant ; c'est comme si on disait : elle est absolument dans le même état qu'auparavant, elle n'a plus qu'à recommencer.
    Les femmes qui viennent d'accoucher et à qui on demande de leurs nouvelles, répondent comme les autres : il ne m'en faut plus qu'autant.... " On la croyait morte, et ce n'était rien ; il n'en faut plus qu'autant, elle se porte bien [MOL., Sganar. 6]

autant

AUTANT. adv. Il sert à marquer Égalité de valeur, de mérite, de nombre, de quantité, d'étendue, etc. Ce diamant vaut autant que ce rubis. Je donnerai de cette maison autant qu'un autre. C'est autant d'épargné. Il me convient autant qu'un autre. Autant lui qu'un autre. Je suis, je crois être autant que vous. Il est modeste autant qu'habile. Il boit autant d'eau que de vin. Ce vase contient autant que l'autre. Il y avait autant d'hommes que de femmes. Tous ses discours sont autant d'impostures. J'irai chez vous autant de fois que vous voudrez. Autant il a de vivacité, autant vous avez de nonchalance. S'il a fait cela, j'en puis faire autant.

Fam., Il en a autant qu'il en peut porter, se dit d'un Homme qui a trop bu et aussi d'un Homme qui a été bien battu.

Fig., Autant lui en pend à l'oreille, Il pourra bien lui en arriver autant.

Prov., Autant de têtes, autant d'avis, Autant il y a de personnes, autant il y a de manières de voir.

Absol. et fam., Cela est fini, ou autant vaut; c'est un homme mort, ou autant vaut, On peut considérer cette chose comme finie, cet homme comme mort.

Elliptiquement, Autant faire cela sur le champ que de différer, Autant vaut faire cela que, etc. La suppression de Vaut après Autant est assez fréquente dans certaines phrases familières où il est facile de le suppléer. Il a perdu neuf cent quatre-vingt-dix francs, autant dire mille francs.

Prov. et fig., Autant en emporte le vent, se dit en parlant de Promesses auxquelles on n'ajoute pas foi ou de Menaces dont on ne craint point les effets.

Il signifie encore Selon, à proportion. Je le défends autant que je puis, tout autant que je puis. Travaillez autant que vous pourrez. Autant que j'en puis juger. Autant que je puis le dire. On n'est respecté qu'autant qu'on est juste. Je ne le ferai qu'autant qu'il me l'aura permis. Autant qu'il est possible. Autant que faire se peut.

D'AUTANT, loc. adv. Dans la même proportion. Donnez cent francs, vous serez quitte d'autant. On a élevé cette maison d'un étage et baissé cette autre d'autant. Il parle beaucoup, mais il mange d'autant. Cela nous soulage d'autant.

Fam., À la charge d'autant, à charge d'autant, À condition de rendre la pareille.

Absol. et fam., Boire d'autant, Boire beaucoup. Ne songeons qu'au plaisir et buvons d'autant.

D'AUTANT QUE, loc. conj. Vu, attendu que. À votre place, je n'irais point là, d'autant que rien ne vous y oblige.

D'AUTANT PLUS QUE, loc. conj., et D'AUTANT PLUS, loc. adv., servent à relever l'importance d'un motif de penser ou d'agir. Montrez-vous désintéressé dans cette affaire, vous en serez d'autant plus estimé. Il agissait avec d'autant plus de chaleur qu'il était animé par la reconnaissance. Je lui en ai d'autant plus d'obligation que je ne lui avais rien demandé. Je suis d'autant plus disposé à le servir qu'il m'a lui-même obligé. Je le crois d'autant plus qu'il est homme de bien. Voyez PLUS.

D'AUTANT MIEUX QUE, loc. conj., et D'AUTANT MIEUX, loc. adv. Elles signifient à peu près la même chose que D'autant plus. Je l'en aime d'autant mieux. Je le sais d'autant mieux que j'en ai été témoin.

D'AUTANT MOINS, loc. adv. Elle s'emploie dans un sens contraire à celui des deux locutions précédentes. Il en est d'autant moins à craindre. Il mérite d'autant moins vos bontés qu'il paraît en faire peu de cas.

autant

Autant, Adaeque, Peraeque, Tantum.

Autant ou, non plus. Il n'y a que cela, Tantum est.

En autant de paroles, ne plus ne moins, Totidem verbis.

Homme autant heureux, que bien renommé, Homo clarissimus et perinde foelicissimus.

Elle a esté autant achetée. Tantidem empta.

Devoit-il autant? Tantum debuit?

Autant de gens, autant d'opinions, Quot homines, tot sententiae.

Autant ou à chacun qui venoit, j'allois à luy, et luy demandois, etc. Vt quisque venerat, accedebam.

¶ Ces choses sont autant à l'un qu'à l'autre, Communia inter nos haec sunt.

On descrie autant l'un que l'autre, AEqualiter omnibus abrogatur fides.

Autant amy à l'un qu'à l'autre, AEque vtriusque necessarius.

Aviser autant pour l'un comme pour l'autre, In commune consulere.

Autant l'un que l'autre, Peraeque.

Toutes femmes ont une mesme estude, Elles taschent à une mesme chose autant les unes comme les autres, Omnes mulieres eadem aeque student.

Paraventure les uns n'ont point autant de necessité que les autres. Fortasse non aeque omnes egent.

Autant les bons que les mauvais, Iuxta boni malique.

Autant en hyver qu'en esté, Iuxta hyeme, atque aestate.

¶ Autant que tu le merites. Inquantum mereris.

Ils furent courroucez du don autant que des injures, Iniuriis aeque quam munere offensi fuerunt.

Autant que jamais, Vt cum maxime.

J'en sçay tout autant que toy, Noui omnia tecum, Iuxta tecum aeque scio.

Prens argent de moy, autant qu'elle vaut, A me argentum, quanti est, sumito.

Regardes que tu m'escrives autant de lettres que je t'en escriray, Videto in tanto otio vt par inscribendis literis mihi sis.

Tes paroles valent autant que si tu disois que, etc. Quasi tu dicas me velle te, etc.

Tout autant que tu y adjousteras, Quantumcunque addideris.

¶ Autant que je puis, Quantum, vel Quantumcunque possum, Quantum in me est.

Autant que je pourray j'aideray au vieillard, Quam potero senem adiuuabo.

Autant que je puis voir, Quantum datur cernere.

Autant que jamais homme feit, Abstinuit alieno, vt si quis vnquam. B. ex Suetonio.

Autant l'un que l'autre, AEquas partes numero, vel proportione ferre. B.

¶ Priser et estimer autant, Eodem loco habere.

Je l'aime autant qu'il est possible d'aimer, Summe eum amo.

Je l'aime autant que s'il eust esté mon enfant, Amo pro meo.

Veu que tu l'estimes autant que ton pere, Cum is tibi parentis loco, vel numero sit.

Estimer quelqu'un autant que ses vieux amis, Habere aliquem loco vetustissimorum familiarium.

Aime moy autant que je t'aime, Me mutuo dilige.

Je l'aime autant que s'il estoit mon frere, Fratris loco, vel in fratris loco eum diligo.

Je t'aime autant que moy-mesme, Tam te diligo, quam meipsum.

¶ Autant que peuvent prendre trois doigts, Quantum apprehenderent tres digiti.

Tu fais autant que si tu me priois, Similiter facis, ac si me roges.

Qu'on luy en baille autant que j'ay commandé, Quantum imperaui date.

Ne s'esmouvoit-il pas autant des fauces, comme il s'esmouveroit des vrayes? Non perinde mouebatur falsis, vt veris moueretur?

Ne sçais-tu pas que c'est de cecy? S. J'en sçay autant que ceux qui n'en sçavent rien du monde, An nescis quae sit haec res? s. Iuxta cum ignarissimis.

Pleust à Dieu qu'il t'en fist autant de mal qu'à moy, Vtinam hoc tibi doleret itidem, vt mihi dolet.

Autant que si tu ne m'en avois rien dit, Non dictum est.

Que dit-il? A. autant que devant, Quid narrat? A. AEque quicquam nunc quidem.

Si tu cheminois autant que tu parles, tu, etc. Si graderere tantum quantum loquere. etc.

Il me resemble autant que moy à moy-mesme, Tam consimilis est, atque ego.

Autant sain que doux, Sitque salubrior studiis, quam dulcior.

D'autant que mon esprit n'est pas si grand, Quo minus ingenio possum.

D'autant que c'est une nation grandement fine, et soupçonneuse, Vt est hominum genus nimis acutum, et suspiciosum.

¶ D'autant plus, Tanto magis.

D'autant plus desirez vous, Magis impense cupitis.

D'autant plus estoient-ils plus chers qu'il n'y avoit point d'argent, Eo fuerunt cariora, aes non erat.

Il t'en souvient, et ce d'autant plus que, etc. Meministi profecto, et eo magis quod, etc.

Et ce d'autant plus que, etc. Nunc vero magis quod, etc.

D'autant plus la force est grande, qu'elle est plus fraische, Maior vis tanto, quanto recentior.

D'autant moins, Tanto minoris.

De tant qu'il y en a plus, d'autant faudra-il, etc. Quo plura sunt, eo te meliori mente, etc.

De tant plus la voix a de vehemence, d'autant qu'elle est mise hors avec roideur, Hoc grauior est vox, quo est missa contentius.

De tant plus que la chose avoit donné plus de peur, d'autant la devoit-on recevoir en grande joye, Eo maiore cum gaudio suspicienda, quo propius metum res fuerat.

De tant plus qu'un chacun parle bien, d'autant plus, etc. Vt quisque optime dicit, ita maxime dicendi difficultatem, etc.

¶ Autant, et la moitié d'avantage, Sesqui.

Autant de fois, Toties.

Tout autant de fois que, Toties quoties.

Deux fois autant, Bis totidem.

J'en rendray six cens fois autant, Sexcenta tanta reddam.

Orestes et Lycurgus sont autant mes compagnons que cestuy, Orestes et Lycurgus vna opera mihi sunt sodales qua iste.

Autant qu'il sera loüé, Quanti conductum erit aut locatum.

Autant qu'il faut, Quod satis est, Tantum quantum sat est.

¶ Tout autant, Totidem.

Tout autant, Autre tant, Alterum tantum.

C'est tout autant comme si, etc. Tantumdem est, quasi si, etc.

autant


AUTANT, adv. [Otan, 1re dout. 2e lon.] Il sert à marquer Égalité. "Ils en ont autant l'un que l'autre. "Il s'estime autant que son voisin. "Autant que vous pourrez en porter..
   Rem. 1°. Autant se met plus ordinairement avec les verbes, et aussi avec les adjectifs. "J'aime Horace autant que je l'admire: Il est aussi enjoué que solide. Buf. "Cet Auteur se sert d'une expression autant élégante que pleine de piété. Anon. Dites, aussi élégante, etc.
   2°. AUTANT se met après le verbe dans les temps simples et dans les temps composés, ou entre l'auxil. et le part. ou après celui-ci. "Il m'aime autant que vous: Il m'en a autant doné, ou doné autant qu'à vous.
   3°. Il ne faut pas confondre autant avec tant: le 1er s'emploie quand il y a comparaison; le 2d quand il n' y en a point. La phrâse suivante pèche contre cette règle. "Les Sciences et les Beaux Arts, qui ont été cultivés avec autant (tant) de gloire et de succès parmi les Grecs et les Romains, ont fleuri pareillement dans les Indes. "Je le préfère à tous autant (tant) que vous êtes. Hist. des Stuarts.
   4°. AUTANT se décline comme les noms. "Un homme d'autant d'esprit; Fonten. On ne peut joindre à autant de mérite autant de modestie.
   5°. AUTANT, comme aussi, doit marcher devant les noms, sur-tout en prôse: Autant de vertu que de talent. En vers, et dans le style élevé, on pourrait dire.
   Et des vertus autant que de talens.
Crébillon le place après un adjectif.
   Mais Hélénus sensible autant que généreux,
   N'a jamais su, Seigneur, braver un malheureux.
Il y a deux chôses à remarquer dans le 1er vers: autant, mal placé et mis pour aussi. Il faut passer tout cela aux Poètes; mais en prôse, il faudrait dire: aussi sensible que généreux.
   6°. AUTANT régit les noms substantifs au génitif; mais, comme les adverbes de comparaisons, il exige l'article indéfini de: "Autant de pain que de viande, et non pas autant du pain que de la viande. "Autant de l'un que de l'autre. — En suplée pour de: "Je n'en ai pas pris autant que vous; c. à. d. je n'ai pas pris de cela autant que vous. Quelques Auteurs, ou leurs Imprimeurs, oublient cet en, qui est nécessaire pour marquer le régime: "On peut bien croire autant des Jurisconsultes. Il faut, en croire autant. "On peut dire autant des compagnies de commerce; Linguet. Certainement l'Auteur avait écrit: On peut en dire autant, etc. ou son intention était de le mettre de la sorte.
   7°. Il y a des Auteurs, qui ont dit autant comme, au lieu de autant que. "Le vrai brâve conserve son jugement au milieu du péril avec autant de présence d'esprit comme s'il n'y étoit pas.. Il faut, que s'il n'y étoit pas. Wailly.
   8°. AUTANT, servant à lier deux membres de phrâse, exige, pour la régularité du discours, que ces deux membres de phrâse aient la même construction et suivent les mêmes raports. On lit dans l'Alexandre de Racine:
   Eh bien! je l'avouerai, que ma juste colère
   Aime la guerre autant que la paix vous est chère.
On ne peut critiquer cette construction en vers, mais on la condamnerait en prôse, où il faudrait dire: J'aime la guerre autant que vous aimez la paix; ou bien, la guerre me plait autant que la paix vous est chère. Voyez une Remarque au mot MIEUX, n°. 3°.
   9°. AUTANT ne modifie point les adverb. "Ils les régalèrent autant bien que pouvait le permettre la pauvreté de leur pays. Lettr. Édif. Il falait là, aussi bien que.
   10°. AUTANT est quelquefois redoublé. "Autant l'esclavage me répugne, autant la liberté m'effraie; Marm. Quelquefois on met autant que au 1er membre, et autant au 2d.; et alors le pron. pers. après celui-ci se met après le verbe: "Autant que la terre de Cypre nous avoit paru négligée, autant celle de Crète se montroit fertile. Télém. Se montrait-elle aurait été mieux. "Autant que les Romains (du Bâs Empire) avoient négligé l'Art Militaire, autant les Perses l'avoient-ils cultivé; Montesq. "Autant qu'elle avoit de docilité pour la vraie raison, autant avoit-elle de pénétration pour découvrir le foible des faux raisonemens.
   On a pu remarquer dans ces diférens exemples, qu' autant que régit l'indicatif: un Auteur très-moderne lui fait régir le subj. "Il vous aime autant qu'un frère puisse aimer une soeur; l'Ab. Reyre, Ecole des Dém. Je crois qu'il faut dire, peut aimer, etc. Ce régime n' est bon que pour le superlatif, et autant que, n'est que comparatif.
   11°. Quelquefois on emploie autant redoublé, sans qu'il paraisse régi par aucun verbe. "Autant d'êtres pensans, autant de manières de penser: autant d'êtres sensibles, autant de manières de sentir. Cerutti, Apol. des Jés. On sous-entend: il y a: Autant qu' il y a d'êtres pensans, autant y a-t-il de manières de penser. Par cette syncope, la pensée a plus de vivacité, et le discours est moins traînant.
   12°. * Autrefois on redoublait d'autant plus: "d'autant plus qu'on les médite, on les trouve d'autant plus véritables; P. Rapin. "D'autant plus que ce morceau de cire aura de figûres diférentes, elles seront d'autant moins parfaites et moins distinctes. Mallebranche. On se sert aujourd'hui de plus redoublé: "Plus on le médite, plus on les trouve, etc. "Plus ce morceau de cire aura de figûres, et moins elles seront parfaites. Ou bien on met d'autant plus au 1er membre, et plus, ou l'équivalent, au 2d: "Elles paroîtront d'autant plus véritables, qu'on les méditera davantage: "Elles seront d'autant moins distinctes qu'elles seront en plus grand nombre.
   Rem. Bourdaloue fait régir à d'autant plus les noms substantifs. Miracles de la Providence, mais d'autant plus miracles, qu'ils paroissaient en lui comme naturels. Il y a du sous-entendu, mais qui méritaient d'autant plus le nom de miracles, que, et cela est bien dans cette ocasion, mais ne réussirait pas si bien dans d'autres.
   13°. * On employait anciènement Autant tout seul, dans le sens de le plus. "Une des chôses que j' aime autant dans elles, c'est l'afection qu'elles vous portent.
   On dit encore dans le style familier, d'autant avec boire, pour dire beaucoup. "Le Gascon, dès la soupe, se mit à fronder et à boire d'autant.
   Je n'aurois qu'à chanter, rire; boire d'autant.
       Boil.
On dit dans le même style: À~ la charge d'autant; à condition qu'on rendra la pareille.
   14°. D'AUTANT que, Parce que, est vieux et rélégué au Palais: D'autant que la forme n'a pas été gardée, etc.
   Mais Autant que, selon que, est toujours usité: "Autant que j'en puis juger.
   15°. TOUT AUTANT, régit le génitif, (la prép. de.) Tout y est indéclinable, parce qu'il est là adverbe, et n'afecte qu'autant, et non les noms que celui-ci régit. "Afranchissement des serfs, établissement des communes, cas royaux, anoblissemens, etc. Tous autant de coups mortels portés à la licence et à la rebellion, qui s'autorisoient de la loi des fiefs. Abr. Chron. de l' Hist. de Fr. Il falait tout autant de, etc.
   16°. L'Auteur d'une Hist. de Perse traite Autant, comme la plupart; il en fait un nominatif, qui exige le verbe au pluriel. "Autant d'armées, qu'on avoit envoyées contre lui, avoient été ordinairement défaites. L'usage n'admet pas cette façon de parler. Il faut dire, toutes les armées, etc.
   17°. *POUR AUTANT QUE est vieux et barbâre. "Les travaux du camp n'ont pas cessé, pour autant que l'ont permis les pluies et les gros vents. Gazette de Leyde. — Dites, autant que l'ont permis, etc. voy. DAUTANT, sous la lettre D.

Traductions

autant

derartige, derartiger, derartiges, ebensosehr, ebensoviel, insofern, sofern, solche, solcher, solches, sosehr, soviel, soweit, ebenso sehr, ebenso vielsuch, such a, that kind of, that much, as many, as much, so muchzoveel, dergelijk, dusdanig, evenveel, zo, zodanig, zoeen, zo'n, zozeer, zulk, zulkeenכָל כך הרבה, כָּל כָּךְ הַרְבֵּהtiomatâta, bine, mai, totτόσοaltrettantoпоскольку (otɑ̃)
adverbe
1. indique l'égalité de quantité autant d'hommes que de femmes
2. indique une grande quantité Je n'ai jamais vu autant de monde.

autant

[otɑ̃] adv
(absolu, quantité)so much; (nombre) → so many
Je ne veux pas autant de gâteau → I don't want so much cake.
Je n'ai jamais vu autant de monde → I've never seen so many people.
n'importe qui aurait pu en faire autant → anyone could have done the same, anyone could have done as much
(comparatif, quantité) → as much; (nombre) → as many
autant que (quantité) → as much as; (nombre) → as many as
J'ai autant d'argent que toi → I've got as much money as you have.
J'ai autant d'amis que lui → I've got as many friends as he has.
Il est fort autant que courageux → He is as strong as he is brave.
(autres locutions) autant ne rien dire → best not say anything
Il va pleuvoir: autant partir → It's going to rain: we may as well leave.
autant dire que ... → one might as well say that ...
pour autant → even so
Il n'est pas découragé pour autant → Even so he's not discouraged.
d'autant → accordingly, in proportion
d'autant plus que → all the more since
d'autant plus → all the more
Elle est d'autant plus déçue qu'il le lui avait promis → She's all the more disappointed since he had promised her.
d'autant moins que → even less since
C'est d'autant moins pratique pour lui qu'il doit changer deux fois de train → It's even less convenient for him since he has to change trains twice.