autrefois

autrefois

adv.
Dans un passé lointain ; anciennement : Les légendes d'autrefois d'antan jadis

AUTREFOIS

(ô-tre-foî) adv.
Au temps passé.
Si de te retenir autrefois j'eus l'envie [MALH., I, 4]
Le cœur d'une grande reine, autrefois élevée par une si longue suite de prospérités, et puis plongée tout à coup dans un abîme d'amertumes [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Sion, jusques au ciel élevée autrefois, Jusqu'aux enfers maintenant abaissée [RAC., Esth. I, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Seigneur, je sai plus de covine de cest païs que vous ne savés, quar j'i ai esté autre fois [VILLEH., LXII]
    Dame, autrefois, fait-ele, m'avez vous dit ainsi [vous m'avez dit ainsi] [, Berte, CXVIII]
  • XVe s.
    Seigneurs, mon neveu, sur la fiance de vous et de votre confort, a fait sa chevauchée ; si vous tournera à grand blasme s'il est perdu ; et autre fois [une autre fois] ceux de notre costé ne s'aventureront pas si volontiers [FROISS., II, II, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Autre et fois, proprement, une autre fois ; c'est pour cela que, dans l'ancienne langue, autrefois s'appliquait aussi bien à l'avenir qu'au passé.

autrefois

AUTREFOIS. adv. de temps. Anciennement, jadis, au temps passé. On croyait autrefois que... On voyait autrefois... C'était autrefois la coutume. Vous prétendiez autrefois que...

Un homme d'autrefois désigne un Homme d'une grande austérité.

aûtrefois


AûTREFOIS, adv. [Ôtre-foâ, 1re et 3e lon. 2e e muet.] Anciènement, au temps passé. On croyait aûtrefois que... c'était la coûtume aûtrefois, etc.
   Rem. 1°. Il se place quelquefois à la tête de la phrâse. "Autrefois les Pères étoient plus vigilans et les enfans plus dociles. — Quand il est joint à un nom, il est mieux placé entre ce nom et l'adjectif, qui l'afecte, qu'après ce dernier. "* Baléopolis, Ville grande et magnifique autrefois. Anon. Il falait dire: Ville aûtrefois grande et magnifique. — Quand il modifie un verbe, il se met toujours après, même dans les temps composés; il était, il a été aûtrefois, et non pas il a aûtrefois été. "Baléopolis, qui était aûtrefois, et non pas qui aûtrefois était. Il ne précède le verbe que quand il est à la tête de la phrâse.
   2°. Peut-il être suivi de la conjonct. que? Je le crois, quoique l'Acad. n'en done point d'exemple. "Autrefois que les... avoient eu la témérité de s' ériger en Souverains. Ferrière.
   3°. AûTREFOIS et les aûtres fois ne doivent pas s'employer indiféremment. Le prem. exprime un temps ancien continu, qui a cessé: le second exprime un temps ancien, qui n'a pas été continu, et qui peut n'avoir pas encôre cessé. "Autrefois il étoit aimable: il est devenu insuportable. "Les autres fois il entendoit la plaisanterie, aujourd'hui il s'est fâché de tout ce qu' on lui a dit. — Dites donc: "Il était joli autrefois, et non pas les autres fois, etc.
   D'AûTREFOIS, adv. Il se met ordinairement à la tête de la phrâse. "Quelquefois il se met dans une furieuse colère: d'aûtrefois il est doux comme un agneau. L'Acad. ne le met point.

Synonymes et Contraires
Traductions

autrefois

früher, zuvor, dereinstformerly, ahead, previously, oncevoorheen, vroeger, daarvoor, eerder, eertijds, indertijd, vooraan, weleer, toenלפנים (תה״פ), מזמן (תה״פ), תמול (תה״פ), לְפָנִים, מִזְּמַןbahari, dulunya, sebelumnyadawniej, kiedyśπαλιάancor prima, tempo addietro, un tempo, una voltadřívetidligeretidigare (otʀəfwa)
adverbe
dans le passé, longtempsauparavant Elle allait souvent au cinéma autrefois.

autrefois

[otʀəfwa] adv
(= avant) → in the past
Cela n'arrivait pas aussi souvent autrefois → This didn't happen so often in the past.
(= naguère) → in the old days
Autrefois Saint-Tropez n'était qu'un village de pêcheurs → In the old days Saint-Tropez was just a fishing village.
d'autrefois
le Paris d'autrefois → the Paris of yesteryear