autrement

autrement

adv.
1. Dans le cas contraire ; sinon : Partez vite, autrement vous serez en retard sans quoi
2. De façon différente : Il ne pouvait pas faire autrement différemment
3. À un plus haut degré ; bien plus : Cette fois-ci, c'est autrement difficile infiniment plus
Autrement dit,
en d'autres termes.
Pas autrement,
très peu : Ce refus ne l'a pas autrement surpris guère

AUTREMENT

(ô-tre-man) adv.
D'une autre façon. Je pense autrement. Il en est bien autrement. Il écrit autrement qu'il ne parle. Les choses allèrent autrement qu'on ne croyait.
Puis-je autrement marcher que ne fait ma famille ? Veut-on que j'aille droit quand on y va tortu ? [LA FONT., Fab. XII, 10]
Incapable de s'imaginer que les grands pensent autrement de sa personne qu'il fait lui-même [LA BRUY., 2]
Et qu'à nos yeux Camille agit bien autrement [CORN., Hor. I, 1]
Je ne sais point répondre autrement pour un roi à qui dessus son trône on veut faire la loi [ID., Nicom. II, 3]
Je vous dirais, seigneur (car ce n'est plus à moi à nommer autrement et mon juge et mon roi) [ID., Rodog. V, 4]
Tout autrement, d'une façon toute différente. Il agit tout autrement que vous.
Sinon, sans quoi.
S'il en est ainsi, tout ira de soi-même ; autrement, que d'embarras ! Proportionnez vos vœux à vos mérites, Autrement, au mépris et du trône et du jour, Dans votre infâme sang j'éteindrai votre amour [ROTR., Vencesl. I, 4]
Autrement vos États à ce prince livrés Ne seront en ses mains qu'autant que vous vivrez [CORN., Nicom. IV, 3]
Ne.... pas autrement ; Sans.... autrement ; peu, pas beaucoup. Je ne m'en inquiète pas autrement. Les oracles ne m'effrayent pas autrement.
Notre fumeur ne fut pas autrement ému de cette apparition [LESAGE, Diable boit. ch. 7]
J'exterminerais de tout mon pouvoir ce pouvoir prochain qui fait tant de bruit pour rien et sans savoir autrement ce qu'il demande [PASC., Rép. aux deux premières lett. prov.]
Ce n'est pas que nous ayons autrement l'intention de nous en servir, mais c'est qu'en effet nous pensons qu'il sera utile que le monde en soit bien informé [ID., Prov. 8]
Sans se contraindre autrement dans leurs passions [FLÉCH., I, 19]
Tout autrement, beaucoup plus.
On ne peut nier que cette méthode de traiter la dévotion n'agrée tout autrement au monde que celle dont on se servait avant nous [PASC., Prov. 9]

REMARQUE

  • Après autrement, on met le ne explétif : il agit autrement qu'il ne parle. Cependant quelques écrivains l'ont omis.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Car altrement ne m'amerat il mie [, Ch. de Rol. XXXVI]
  • XIIe s.
    Oïl, par Dieu, ne puet estre autrement [, Couci, XXII]
    [Je] Ne me vueil autrement de leur mez [repas] deviser [, Sax. XII]
  • XIIIe s.
    Cent fois le jour [je] vous regart [regarde] en pensant ; Je n'ai pouvoir qu'autrement [je] le vous die [LE ROI JEAN DE BRIENNE, Romancero, p. 142]
    Puis la ferma [fortifia] dus [le duc] Naymes autrement Qu'ele n'estoit [, Berte, IX]
    Autrement ne voi pas que eschaper puissons [, ib. LXXVII]
    [Si je vous avais connu] Autrement honorés en ma maison fussiez [, ib. CXX]
  • XVe s.
    Il me suffit, dit Ernauton, puisqu'il ne peut autrement estre [FROISS., II, III, 25]
    Estre souloit tout autrement, Ou temps qu'ay congneu en ma vie [CH. D'ORL., Bal. 52]
    Ha ! vaillant chevalier, il va tout autrement [, Bouciq. IV, ch. 13]
  • XVIe s.
    Toutefois l'ame n'a jamais perdu sa vie, laquelle, estant recommandée au Pere, ne pouvoit autrement qu'elle ne fust sauvée [CALV., 51]
    Dieu lui a fait merci, en adoucissant à humanité les cœurs des peuples autrement cruels [ID., Instit. 228]
    Les ceremonies ne sont point autrement exercices de pieté, sinon qu'elles conduisent le peuple comme par la main à Jesus Christ [ID., ib. 967]
    Il retenoit neantmoins tousjours le naturel de son regard et de son visage qui estoit plus effroyable et terrible qu'autrement [que toute autre chose] [AMYOT, Marius, 76]

ÉTYMOLOGIE

  • Autre, et le suffixe ment ; provenç. autrament ; ital. altramente.

autrement

AUTREMENT. adv. D'une façon autre. Faisons autrement. Il faut vivre autrement. Je ne le veux pas comme cela, je le veux autrement. La chose s'est passée tout autrement. Il pense tout autrement que nous. Il n'agit pas autrement qu'il parle. Cet historien rapporte le fait bien autrement, tout autrement. Ceci est tout autrement important, Est bien plus important. Il agit autrement qu'il parle ou qu'il ne parle. Il est fait tout autrement que vous croyez, que vous ne croyez, que vous ne le croyez.

Il signifie encore Sinon, sans quoi. Dites- lui qu'il soit plus sage, qu'autrement on le châtiera, qu'autrement il s'en trouvera mal. Obéissez, autrement!... Il vous a vendu sa propriété à telle condition, autrement il n'eût pas voulu s'en défaire.

Précédé de la particule négative pas, il signifie Guère. C'est un homme qui n'est pas autrement riche. Il n'est pas autrement disposé à faire ce que vous lui demandez. Vos menaces ne m'effraient pas autrement. Est-il malade? Pas autrement, mais il est chagrin. Ce sens est familier.

autrement

Autrement, Sans cela, Alioqui, Caeteroqui.

Jamais je ne me tairay autrement, Nunquam tacebo alio pacto.

Dieu l'a voulu autrement, Deo aliter visum.

Autrement, il y a fort à faire, Sin aliter, magnum negotium.

La chose est bien avenuë autrement, Res longe aliter euenit.

Il dit qu'il ne fera point autrement, Negat se alia ratione facturum.

Non autrement, Haud secus.

Autrement qu'il ne dit, Contra ac dicat.

Il dit autrement qu'il ne pense, Aliud agnoscit atque sentit.

Tu as fait autrement que je ne t'avois enseigné, Contra disciplinam meam te gessisti.

Il est advenu autrement qu'on n'esperoit, Praeter spem euenit.

Autrement que je ne vouloye, Aliter vel secus ac volui.

Autrement que je n'avoye dit, Secus atque dixeram, vel aliter atque dixeram.

Autrement que les Stoïciens, Aliter ac Stoici.

Qui autrement a de bonnes parties, Vir alioqui commendabilis. B.

aûtrement


AûTREMENT adv. [Ôtreman, 1re et 3e lon. 2e e muet.] 1°. D'une autre façon. "Faire, vivre aûtrement. "La chôse est tout autrement que vous ne le croyez. 2°. Pas trop, guère: cela n'est pas aûtrement vrai. Il ne se dit qu'avec la négative. — 3°. Sinon. "Corrigez-vous, autrement on vous punira. Il se met en ce sens à la tête du membre de la phrâse.
   Rem. 1°. Quand aûtrement régit la conjonction que, la négative ne est indispensable, comme pour les adverbes de comparaison. * Mallebranche l'a retranchée mal-à-propos. "Les hommes jugent de la réalité, de l'existence de toutes choses, tout aûtrement qu'ils devroient. Il falait dire: qu'ils ne devraient.
   2°. Avec le pronom en et le v. être impersonel, il régit la prép. de devant les noms. "L'enseignement de ces maîtres (les Philosophes) n'est que le langage de l'orgueil: les vertus du disciple ne peuvent être que des vertus superbes. "Il en est bien autrement du Disciple de Jesus, etc. Neuville. — Il serait plus exact de dire que c'est l'impersonel, il en est, qui régit la prép. de: mais cela est égal; elle y est nécessaire.
   3°. Pas aûtrement, guère, médiocrement, se dit quelquefois tout seul, en réponse à une interrogation. "Est-il content? Pas autrement.

Synonymes et Contraires

autrement

adverbe autrement
1.  D'une autre façon.
identiquement, pareillement -littéraire: semblablement -vieux: mêmement.
2.  À un plus haut degré.
3.  Dans le cas contraire.
Traductions

autrement

otherwise, else, differentlyanders, opeenanderemanier, [ne...pas] niet erg, een stuk, heel wat, niet al te, zo niet, op een andere manier, verderאחר (ת), אחרת (תה״פ), אַחֶרֶתanderssonst, andernfalls, anders, auf andere Art, auf andere Weise, andereralie, alimanierede otra manera, de lo contrario, más, por lo demás, si noaltrimenti, diversamente, in modo diverso, altro modo (in altro modo)inaczej, gdzie indziej, w przeciwnym raziede outro modo, caso contrário, de outra maneira, em vez de, maisaltfelannorlunda, annarsαλλιώς, διαφορετικά, εξάλλουآخَر, بِطَرِيقَةٍ أُخَرَى, وَإِلَّاjinak, jinýanden, ellersmuu, muutoin, toisindrukčije, inače, ostaliそうでなければ, そのほかに, 別なふうに그 밖에, 그렇지 않았다면, 한편으로는annerledes, ellersеще, иначеไม่เช่นนั้น, ตรงกันข้าม, อื่นๆaksi halde, başka türlü, daha başkakhác, mặt khác, nếu không另外, 否则 (otʀəmɑ̃)
adverbe
1. d'une façon différente Il faut s'y prendre autrement.
en d'autres termes
2. sinon Rappelle-lui, autrement il oubliera.

autrement

[otʀəmɑ̃] adv
(= d'une manière différente) → differently
Il l'a fait autrement → He did it differently.
Essaie autrement, ça marchera peut-être → Try another way, it might work.
je n'ai pas pu faire autrement → I couldn't do anything else, I couldn't do otherwise
autrement dit → in other words
(= sinon) → otherwise
Autrement, on pourrait passer par Limoges → Otherwise we could go through Limoges.