auvent

auvent

n.m.
Petit toit en saillie, placé au-dessus d'une porte, d'une fenêtre, d'une façade.

AUVENT

(ô-van) s. m.
Petit toit en saillie pour garantir de la pluie.
Pour éviter la pluie à l'abri de l'auvent [RÉGNIER, Sat. X]
Plusieurs emploient à tort ce mot à la place d'abat-jour ou de persienne.
Terme de jardinage. Abri en paillasson ou en bois, dont on se sert pour garantir les arbres en espalier des gelées du printemps. Terme de marine. Sorte de faux sabord volant dont on se sert pour empêcher la pluie d'entrer par un sabord, dans un bâtiment à l'ancre.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Faiz sui ausint comme la nuitre [nycticorax] en l'auvent de la meson [, Psautier, f° 120]
    Et quant serés pendus au vent Sans coverture et sans auvent, Sus vous plovra, biaus sires rois [, la Rose, 6548]
    Et fait sa voiz aler as vens Par fenestres et par auvens [, ib. 9416]
  • XIVe s.
    Pourront aussi donner congié de faire sailliées, fenestres saillans pour estaux et avant-venz sur les chemins [DU CANGE, antevanna.]
  • XVIe s.
    À l'entour de ladite place, je fis le plan de certains auvans, ou basses galleries, pour tenir l'artillerie à couvert [PALISSY, 118]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. auvanna, auvannus, auventus, aventus, avennus, avanna, antevanna. Il y a dans des textes du XVe et du XVIe siècle oste-vent et ost-vent.
    Le roy fit mettre le seigneur de Contay dedans un grand et vieil ostevent qui estoit dedans sa chambre [COMM., IV, 8]
    Puis après il mesura de huit coudées l'allée du portail et ses ost-vents de deux coudées, [, Ezéch. 40, 9, Traduction génevoise de la Bible]
    On pourrait y voir l'étymologie du mot auvent ; mais, d'une part, l'oste-vent de Commines est évidemment un paravent, et, d'autre part, dès le XIIIe siècle on écrit auvent, ce qui exclut le verbe oster. Diez rapproche auvent du provençal anvan, ambans, qui signifie rempart, retranchement, et il y voit un composé de an pour ante, avant, et peut-être vannus, un van. An est en effet pour ante, et dès lors deux étymologies sont ouvertes : vannus, van, si l'on suit l'orthographe du bas-latin ; et ventus, vent, si l'on suit l'orthographe du vieux français. De sorte que le mot signifiera, dans le premier cas, un avant-van, un van qui avance, d'après quelque similitude ; dans le second cas, un avant-vent, c'est-à-dire quelque chose qui protége contre le vent.

auvent

AUVENT. n. m. Petit toit en saillie, aménagé ordinairement au-dessus des boutiques, pour garantir de la pluie.

auvent

Auvent, Vmbraculum.

auvent


AUVENT, s. m. [Ovan, 1re dout. 2e lon.] Petit toît en saillie, attaché ordinairement au-dessus des boutiques, pour garantir de la pluie.

Traductions

auvent

גגון (ז), סוכך (ז), סככה (נ), גַּגּוֹן, סוֹכֵךְ, סְכָכָהDachvorsprung, Schutzdachawning, canopy, penthouse, shedalerocobertizoskúr, skýlitettoia, pensilina, tettuccioafdak, luifelmarquise, toldoMarkis (ovɑ̃)
nom masculin
petit toit qui sert à s'abriter

auvent

[ovɑ̃] nm
[maison] → porch roof
[tente] → awning
(temporaire)canopy