avéré, ée

AVÉRÉ, ÉE

(a-vé-ré, rée) part. passé.
Établi comme vrai.
C'est un fait avéré par l'histoire de M. de Thou [BOSSUET, Déf.]
Voilà un fait avéré et public [ID., Hist. II, 13]
Ah ! tout est avéré, Tout est approfondi dans cet affreux mystère [VOLT., Tancr. IV, 2]
De cent siècles de gloire une suite avérée [ID., Orphel. I, 1]
Vous êtes convaincu, le crime est avéré [ID., Catil. IV, 2]