avérer

(Mot repris de avérées)

s'avérer

v.pr. [ du lat. verus, vrai ]
Se révéler, apparaître : L'entreprise s'est avérée difficile. Il s'avère que ton conseil était bon.

AVÉRER

(a-vé-ré) v. a.
Avoir, donner la certitude qu'une chose est vraie. Il avéra le fait.
J'en réponds sur ma tête et l'ai trop avéré [CORN., Théod. III, 3]
J'ai su par mes yeux avérer aujourd'hui Le commerce secret de ma femme et de lui [MOL., Sganar. 16]
J'avère, j'avérerai, j'avérerais.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E sevent tuit senz suspeçon Qu'or aveire [se vérifie] l'avision [BENOIT, II, 6513]
    Certainement est averée En lui tote la profecie [ID., II, 7891]
    La prophecie averera [se vérifiera], Quant li filz Deu por nos morra [, Adam, myst. p. 60]
  • XIIIe s.
    La moie foi en voil jurer, Que tot ce verroiz [vous verrez] averer [, Ren. 14116]
    Tex raisons convient il averer par tesmoins loiax [BEAUMANOIR, LXI, 53]
  • XVe s.
    Les promesses de la duchesse furent averées [justifiées par l'événement] [FROISS., II, II, 229]
    Pour mieux averer leur fait [ID., II, II, 121]
    Ce qui doit estre reputé à grand faute aux Princes, quand ils ne les averent ou font averer [les rapports qu'on leur fait] [COMM., VIII, 13]
  • XVIe s.
    Comme il a esté adveré [MONT., I, 44]
    On ne sceut jamais adverer ny sçavoir comment il estoit mort [AMYOT, Rom. 43]
    Le bon jugement de l'un est tesmoigné par la ruine de son païs, et l'erreur de l'autre adveré par l'heureux evenement de ce qu'il avoit voulu empescher [ID., Péric. et Fab. comp. 7]
    Craignant que le filz legitime ne fust occasion de faire rechercher et averer sa batardise [ID., P. Aem. 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. averar, aveirar ; ital. avverare ; de ad, à, et verus, vrai (voy. VRAI).

avérer

AVÉRER. v. tr. Reconnaître ou faire reconnaître pour vrai. C'est une chose qu'on ne peut avérer. C'est un fait avéré. Une chose avérée. Il n'est plus guère employé qu'au participe passé.

averer

Averer quelque meschanceté, ou verifier, Extrahere scelus aliquod in lucem ex occultis tenebris, Testari aliquid.

Averer une chose par inspection, Rem oculis non coniectura tenere.

Chose cogneuë et averée, Res testata.

avérer


AVÉRER, v. act. [2 é fermés.] Faire voir qu'une chôse est vraie. Acad. Vérifier, prouver ou trouver qu'une chôse est vraie. Trév. "On a avéré le fait; on ne peut l'avérer.

Synonymes et Contraires

avérer (s')

verbe pronominal avérer (s')
Révéler son caractère.
Traductions

avérer

prove (saveʀe)
verbe pronominal
se montrer, se révéler Cela s'avère plus difficile que prévu.