avenamment

AVENAMMENT

(a-ve-na-man) adv.
D'une manière avenante.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Par la main destre [il] la saisi ; Avenantment parole à li [, Lai del desiré]
    Bien sot [Liesse] chanter et plesanment, Ne nule plus avenaument Ne plus bel ses refrains ne fist [, la Rose, 740]
  • XIVe s.
    Il appartient au magnifique preparer et ordener tout edifice et habitation noblement et avenantement selon la quantité de ses richesses [ORESME, Eth. 116]
  • XVe s.
    [Le duc d'Orléans] rit et soulace entre dames avenamment [CHRIST. DE PISAN, Charles V, II, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Avenant, et le suffixe ment.