aventuré


Recherches associées à aventuré: aventureux, aventurier

aventure

AVENTURE. n. f. Ce qui arrive d'inopiné, d'extraordinaire à quelqu'un. Aventure heureuse, bizarre, étrange. Il lui est arrivé une aventure singulière, une bonne, une très bonne aventure, une sotte aventure. Il doit s'attendre à quelque aventure fâcheuse. Raconter une aventure. Une aventure galante. Ce roman est plein d'aventures surprenantes. Aventure comique, burlesque, romanesque.

Fam., Cette femme, cette fille a eu des aventures, Elle a eu des intrigues amoureuses.

Dire la bonne aventure, Prédire par la chiromancie, en tirant les cartes, ou de toute autre manière, ce qui doit arriver à quelqu'un. Elles faisaient profession de dire la bonne aventure. Se faire dire sa bonne aventure. Croire aux diseuses de bonne aventure.

Il signifiait, dans les anciens romans de chevalerie, Entreprise hasardeuse, mêlée quelquefois d'enchantement. Aventure périlleuse, difficile, dangereuse. Chercher, achever, mettre à fin les aventures, une aventure. Cette aventure était réservée à tel chevalier.

Par extension, Aimer les aventures, courir après les aventures. Aimer les entreprises extraordinaires, hasardeuses.

Fam., Tenter l'aventure, Essayer de réussir dans quelque affaire dont le succès est fort incertain. Nous ne réussirons peut-être pas, mais tentons l'aventure. Il voulut tenter l'aventure.

AVENTURES, au pluriel, est le Titre de certains ouvrages qui contiennent le récit d'aventures ordinairement imaginaires. Les Aventures de Télémaque. Les Aventures de Robinson Crusoé.

AVENTURE signifie familièrement Hasard. C'est grande aventure si je n'en viens pas à bout. Ce sens est peu usité.

En termes de Commerce, Mettre à la grosse aventure, Mettre une somme d'argent sur quelque navire de commerce, au hasard de la perdre si le navire périt. Cette locution a vieilli. On dit encore aujourd'hui Prêter à la grosse aventure ou elliptiquement à la grosse, Prêter à gros intérêts sur une chance incertaine.

Mal d'aventure, Nom vulgaire du panaris.

À L'AVENTURE, loc. adv. Au hasard, sans dessein, sans réflexion. Marcher, errer à l'aventure. Faire toutes choses à l'aventure.

D'AVENTURE, PAR AVENTURE, loc. adv. Par hasard. Si d'aventure il venait quelqu'un. Si par aventure il arrive.

aventure

Aventure, Aventurer, Aventureux, Avanturier, voyez Adventure.

aventûre


AVENTûRE, s. f. [2e et 3e lon. 4e e muet. On écrivait autrefois advanture; puis on a écrit adventure. On a ensuite retranché le d, qu'on ne prononçoit pas.] 1°. Accident, ce qui arive inopinément. — Le sens de ce mot, est déterminé par l'épithète qui l'accompagne. Plaisante aventûre, fâcheuse aventûre.
   Les ridicules aventûres
   D'un amoureux en cheveux gris.       Malherbe.
  Pour avoir part en si belle aventûre. Id.
Rem. Quand il se dit seul des femmes et des filles, il se prend en mauvaise part. "Cette femme a eu plusieurs aventûres: "Cette fille est sujette aux aventûres. — Voy. Évènement.
   2°. Hasard. "C'est grande aventûre, si je n'en viens pas à bout. En ce sens, l'emploi de ce mot est borné.
   À~ l'aventûre, adv. Errer à l'aventûre, faire toutes chôses à l'aventûre, sans dessein, sans réflexion, sans règle.
   L'art de se rendre heureux ne s'apprend point d'un maître,
   Habile seulement à ne se point connaître,
   Qui, mettant de sang froid la prudence à l'écart,
   Veut vivre à l'aventûre & mourir au hasard.
   Par aventûre et d'aventûre. Peut-être, ou par hasard. Le 1er est un peu vieux; le 2d l'est encôre davantage. Corn. L. T. L'Acad. les admet l'un et l'autre pour le style familier. "Un jour ses yeux s' étoient attachés par aventûre sur le bouquet de Verglan. Marm.
   Le chêne un jour dit au roseau:
   Vous avez bien sujet d'acuser la natûre.
   Le moindre vent, qui d'aventûre
   Fait rider la face de l'eau,
   Vous oblige à baisser la tête, &c.       La Font.
On appelle mal d'aventûre, un mal qui vient ordinairement au bout des doigts, avec inflammation et abscès. — Diseur de bonne aventûre. Bohème et autre prétendu devin.
   Un fils qu'il aima trop, jusques à consulter
   Sur le sort de sa genitûre
   Les diseurs de bonne aventûre.       La Font.
On dit proverbialement: pousser l'aventûre jusqu'au bout; achever avec courage ce qu'on a comencé, entrepris. C'est une allusion aux Preux Chevaliers.

aventuré


AVENTURÉ, ÉE, adj. [2e longue, 4e é fer. long au 2d.] Hasardé, dit au hasard, ou mis au hasard. "Cette nouvelle est bien aventurée, cette afaire est extrêmement aventurée. — Rousseau parlant de l'architecture des Romains, formée sur celle des Grecs, dit:
   Elle sut même enchérir sur leurs grâces,
   Mais ce ne fut qu'en marchant sur leurs traces;
   Et sans risquer ses pas aventurés,
   Dans des sentiers de leur route égarés.

Synonymes et Contraires

aventuré

adjectif aventuré
Affirmé sans preuves.
Traductions

aventuré

risky