aventure


Recherches associées à aventure: aventura

aventure

n.f. [ lat. adventura, choses qui doivent arriver ]
1. Événement imprévu, surprenant : Film d'aventures.
2. Entreprise hasardeuse : Le président est ennemi de toute aventure ne veut pas prendre de risques
3. Liaison amoureuse passagère et superficielle : Elle a eu une aventure avec lui relation
À l'aventure,
sans but fixé : Partir à l'aventure.
D'aventure ou par aventure,
Litt. par hasard : Si d'aventure vous le rencontrez.
Dire la bonne aventure,
prédire l'avenir.

AVENTURE

(a-van-tu-r') s. f.
Ce qui advient par cas fortuit. Il lui arrive toujours quelque aventure singulière. Cette aventure me glace d'horreur. Témoin d'une aventure très amusante. La vie est sujette à bien des aventures.
Nous autres bénissons notre heureuse aventure [CORN., Poly. V, 6]
Malgré la rigueur de ma triste aventure [ID., Cid, I, 4]
Puisque, sans votre aveu, toute mon aventure Passerait pour un songe ou pour une imposture [ID., Héracl. II, 2]
Sur un rocher désert, l'effroi de la nature, Dont l'aride sommet semble toucher les cieux, Circé, pâle, interdite et la mort dans les yeux, Pleurait sa funeste aventure [J. B. ROUSS., Circé.]
Si vous saviez, Psyché, la cruelle aventure Que par là vous vous attirez [MOL., Psy. IV, 3]
Ils avaient fait gageure à qui des deux.... trouverait la meilleure aventure [LA FONT., Calend.]
Par quelles aventures il était sur ces côtes [FÉN., Tél. I]
Dit-on quelle aventure a terminé ses jours ? [RAC., Phèd. II, 1]
Cette prédiction semblait une aventure Contre le sens et le discours [MALH., II, 8]
Dans cette aventure, Des deux côtés en vain j'écoute la nature [CORN., Héracl. V, 2]
Resté seul contre tous ; mais en cette aventure Tous trois étaient blessés, et lui seul sans blessure [ID., Hor. IV, 2]
C'est grande aventure si.... C'est grand hasard si....
Sort.
Artisan de sa bonne ou mauvaise aventure [RÉGNIER, Sat. XVI]
La Pucelle [de Chapelain] et Rodogune méritent chacune une autre aventure [LA BRUY., 12]
Un vieillard qui avait eu la même audace eut aussi la même aventure [ID., 3]
Le destin de qui le compas Marque à chacun son aventure [MALH., V, 17]
Avoir mille rois pour aïeux Fut le moins de son aventure [ID., VI, 14]
Il n'est pire aventure Que de ne la voir pas [ID., V, 25]
Et, sans faire le vain, mon aventure est telle, Que, de la même ardeur que je brûle pour elle, Elle brûle pour moi [ID., V, 21]
Ce que je considère comme le couronnement et le dernier bonheur de son aventure [en parlant d'un ouvrage] [PASC., dans COUSIN]
Cherchons notre aventure ailleurs [LA FONT., Fabl. VII, 12]
Dire la bonne aventure, prédire à quelqu'un ce qui doit lui arriver.
Il faut que je me fasse dire ma bonne aventure [MOL., le Mar. f. 9]
Diseur, diseuse de bonne aventure, celui, celle qui prédit l'avenir.
Rome alors était pleine d'astrologues et de diseurs de bonne aventure [DIDER., Essai sur Claude et sur Néron.]
Entreprise, action hasardeuse.
Son frère [le chien] ayant couru mainte haute aventure, Mis maint cerf aux abois [LA FONT., Fab. VIII, 23]
Moyens qui pouvaient mettre son aventure à fin [HAMILT., Gramm. 4]
Pour avoir part en si belle aventure [MALH., II, 12]
Homme d'aventure, aventurier.
Les autres princes connus sous les noms de héros ou de princes d'aventure ne valent rien du tout [P. L. COUR., I, 328]
Tenter l'aventure, entreprendre une chose dont le succès est fort incertain.
Qu'aurais-tu fait, parjure, Si, quand tu vins du monstre éprouver l'aventure, Je me fusse arrêtée à plaindre ton malheur ? [TH. CORN., Ariane, III, 4]
N'osant plus des miroirs éprouver l'aventure [LA FONT., Fab. I, 11]
Chercher aventure, chercher quelque bonne rencontre.
Un loup survint à jeun, qui cherchait aventure [LA FONT., Fabl. I, 10]
Fig. Intrigue galante.
Cherchant les aventures et courant après l'amour [HAMILTON, Gramm. 4]
Celle des trois Qui la première aurait quelque aventure [LAFONT., Rém.]
En termes de commerce, prêt, contrat à la grosse aventure, acte ou convention par laquelle on prête pour un commerce maritime une somme d'argent à gros intérêts. En cas de perte du navire ou du chargement sur lequel le prêt a eu lieu, la somme prêtée est perdue pour le prêteur ; ce risque est compensé par le profit élevé. Mettre de l'argent à la grosse aventure, faire un placement de cette nature.
L'homme sage, s'il veut risquer avec moins de désavantage, ne doit jamais mettre ses fonds à la grosse aventure, il faut les partager [BUFF., Homme, arithm. morale.]
Terme d'ancienne jurisprudence. Les choses qui adviennent à quelqu'un. Droites aventures, les successions en ligne directe.
Mal d'aventure, nom vulgaire du panaris.
À l'aventure, loc. adv. Au hasard, sans dessein.
Que présage à mes yeux cette tristesse obscure, Et ces sombres regards errants à l'aventure [RAC., Brit. II, 2]
J'ai fait mes ordonnances à l'aventure [MOL., le Fest. III, 1]
Chacun a la liberté de dire à l'aventure ce qu'il pense [PASC., Prov. 5]
Ces jours allant à l'aventure [RÉGNIER, Sat. II]
L'on se trouvait à l'aventure [comme cela se trouvait] sur ces chaises [SÉV., 395]
D'aventure, par aventure, loc. adv. Par hasard, fortuitement.
Et pas un d'aventure N'aperçut ni cor ni ramure [LA FONT., Fab. IV, 21]
Le moindre vent qui d'aventure Fait rider la face de l'eau [ID., ib. I, 22]
Si l'aurore en se levant D'aventure nous voyait rire [MALH., VI, 3]
Si quelqu'un d'aventure en délices abonde [ID., I, 4]
Accourus d'aventure [MOL., l'Étour. V, 14]
Est-il, en ce danger, de jugement perclus ? Ou si par aventure il ne lui souvient plus Que j'ai du sang des siens ses campagnes noyées ? [MAIRET, Solim. I, 3]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Si alcuns crieve l'oil à l'altre per aventure [, L. de Guill. 21]
  • XIIe s.
    Dex, qui tout fit, te doinst male aventure [, Ronc. p. 64]
    En perilleuse aventure M'avez, amours, atourné [, Couci, IV]
    En aventure [peut-être] [je] comens [commence] Ma daerraine chançon [, ib. X]
    [Je] Ne sai se jà vous verrez mon retour ; Aventure est que jamais [je] vous revoie [, ib. XXII]
    Les uis ad il meesmes overt e desbarez, Buta le pueple ariere, qui i ert asemblez Pur veer l'aventure [, Th. le mart. 147]
    Di à Joab qu'il ne se dehaite pas ; kar diverses sunt les aventures de bataille, e ore chiet cist, e ore li altres [, Rois, 157]
    Il disoit : Ke mei filh par aventure n'aient pechiet, e si aient Deu benit en lor cuers [, Job, 444]
  • XIIIe s.
    Les aventures avienent si come à Nostre Seigneur plaist [VILLEH., XXI]
    Se Dex proprement n'i eust mis conseil, toute eust esté perdue la conqueste qu'il avoient faite, et la crestienté en fu mise en aventure de perir [ID., CXVI]
    Et sachiés que, selonc la grant traïson qui es Griex estoit, il i alerent en grant peril et en grant aventure [ID., XCIII]
    Cil qui chantent de fleur ne de verdure Ne sentent pas la douleur que je sens ; Ainz sont amant aussi com d'aventure [EUST. LE PEINTRE, dans Couci]
    .... Mais tels est m'aventure ; Pour loiauté [je] sui à desconfiture [ID., ib.]
    Beaus servises ne sera ja peris à fin amant qui en bon lieu l'emploie ; Mais li miens est en aventure mis [, ib. p. 125]
    Je chanterai, car plus ne m'en puis taire, Pour conforter ma cruel aventure [, ib. p. 125]
    Toutes leur aventures se [je] vouloie conter [, Berte, III]
    Or remanez, car je m'en vois [vais] Querre aventure par ces bois [, Ren. 12076]
    Et s'il ne le truevent d'aventure, il doivent aler fere lor semonse à lor ostel où il est couquans [couchant] et levans [BEAUMANOIR, 50]
    Je li vi quatre foiz mettre son cors en aventure de mort [JOINV., 192]
  • XIVe s.
    Et si me voy de mort en aventure, Se Diex et vous ne me prenez en cure [MACHAULT, p. 57]
    Et la guerre si est aventure et folie ; Li uns y prent santé, li autres maladie [, Guesclin. 4454]
    Uns homs sui d'aventure, d'estraingne païs nés, Qui orains m'embati, che est la verités, En cheste ville chi [, Baud. de Seb. VIII, 1111]
    Nous ottroions nostre chastel o toute seigneurie, emolumens, avenemanz, aventures et toutes autres choses [DU CANGE, avenius.]
  • XVe s.
    Honorables emprises et nobles aventures et faits d'armes [FROISS., Prol.]
    Et les festa liement, et leur demanda moult intentivement de leurs aventures, combien que elle en sçut jà grand partie [ID., I, I, 185]
    Que les Escots pourroient bien par nuit venir briser et assaillir leur ost à deux costés, pour eux mettre à l'aventure de vivre ou de mourir [ID., I, I, 44]
    Si se tinrent ainsi cette nuit tous armés, chacun dessous sa banniere ou son penonceau, si comme il estoit ordonné, pour attendre l'aventure [ID., I, I, 44]
    Ils [les Bretons] en vinrent à leur entente et par grand aventure [par hasard] [ID., II, II, 36]
    Donc demanda Jean Lyon : Et d'où vient ce feu en l'hostel de monseigneur ? On lui repondit : Il vient d'aventure [ID., II, II, 55]
    Si y en avoit, du trait, des blessés et des navrés, ainsi que en tels aventures les faits d'armes adviennent [ID., II, II, 3]
    Seigneurs, regardez que vous voulez faire : nous sommes tout en aventure d'estre pendus [ID., I, I, 220]
    Ceste male aventure ne luy advint pas seulle [d'être fait prisonnier] [COMM., IV, 4]
    Autant estimé que nul prince qui fust en chrestienté ou par adventure plus [ID., V, 9]
    [Bruges] où par adventure se depesche plus de marchandise que en nulle autre ville de Europe [ID., V, 18]
    Par cas d'aventure il y avoit dedans la ville.... [ID., III, 3]
    Se delibererent de mettre toutes choses en adventure, car aussi bien ils sçavoient bien qu'ilz estoient perduz [ID., II, 12]
    Ung seul et le moindre de tous à qui on n'aura jamais fait bien, fera, à l'adventure, ung tel service qu'il recompensera toutes les laschetez et meschancetez que avoient fait tous les autres [ID., II, 3]
    Quand ledit Thomas Brampton vit qu'il avoit perdu l'aventure dudit diamant, fut bien deplaisant [LOUIS XI, Nouv. LXII]
  • XVIe s.
    Mais, à toutes adventures [quoi qu'il en soit], nous ne pouvons nous donner trop d'advantage [MONT., II, 52]
    Et neantmoins qu'on ne die ne son nom ne son pays, jugera on, à belle adventure, qu'il estoit romain [ID., IV, 363]
    Par adventure, dit Socrates, en y a il bien aussi quelques uns de ceste sorte [LA BOËTIE, 125]
    Quand chascun fait à sa fantaisie et à belle adventure, c'est une confusion et chose desplaisante à voir [ID., 171]
    Nous ne sentons point le cours des heures, quand il va recitant les adventures qu'il a eues en ses verds et jeunes ans [AMYOT, Préface, XIV, 42]
    Si d'adventure ces fables en quelques endroits sortent un peu trop audacieusement des bornes de la vraisemblance, il est besoing que les lisants m'excusent gracieusement [ID., Thésée, 1]
    Theseus s'offrit voluntairement à y estre envoyé sans attendre l'adventure du sort [ID., ib. 19]
    Il n'entroit en leur païs aucun devin pour y dire la bonne adventure [ID., Lyc. 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. aidventure, aiventure ; provenç. et espagn. aventura ; ital. avventura ; de adventurus, qui doit arriver, de advenire, avenir. Marg. Buffet, 1668, observe, p. 73, que par aventure est une locution ancienne qui ne se dit plus. L'usage présent l'a reprise.

aventure

AVENTURE. n. f. Ce qui arrive d'inopiné, d'extraordinaire à quelqu'un. Aventure heureuse, bizarre, étrange. Il lui est arrivé une aventure singulière, une bonne, une très bonne aventure, une sotte aventure. Il doit s'attendre à quelque aventure fâcheuse. Raconter une aventure. Une aventure galante. Ce roman est plein d'aventures surprenantes. Aventure comique, burlesque, romanesque.

Fam., Cette femme, cette fille a eu des aventures, Elle a eu des intrigues amoureuses.

Dire la bonne aventure, Prédire par la chiromancie, en tirant les cartes, ou de toute autre manière, ce qui doit arriver à quelqu'un. Elles faisaient profession de dire la bonne aventure. Se faire dire sa bonne aventure. Croire aux diseuses de bonne aventure.

Il signifiait, dans les anciens romans de chevalerie, Entreprise hasardeuse, mêlée quelquefois d'enchantement. Aventure périlleuse, difficile, dangereuse. Chercher, achever, mettre à fin les aventures, une aventure. Cette aventure était réservée à tel chevalier.

Par extension, Aimer les aventures, courir après les aventures. Aimer les entreprises extraordinaires, hasardeuses.

Fam., Tenter l'aventure, Essayer de réussir dans quelque affaire dont le succès est fort incertain. Nous ne réussirons peut-être pas, mais tentons l'aventure. Il voulut tenter l'aventure.

AVENTURES, au pluriel, est le Titre de certains ouvrages qui contiennent le récit d'aventures ordinairement imaginaires. Les Aventures de Télémaque. Les Aventures de Robinson Crusoé.

AVENTURE signifie familièrement Hasard. C'est grande aventure si je n'en viens pas à bout. Ce sens est peu usité.

En termes de Commerce, Mettre à la grosse aventure, Mettre une somme d'argent sur quelque navire de commerce, au hasard de la perdre si le navire périt. Cette locution a vieilli. On dit encore aujourd'hui Prêter à la grosse aventure ou elliptiquement à la grosse, Prêter à gros intérêts sur une chance incertaine.

Mal d'aventure, Nom vulgaire du panaris.

À L'AVENTURE, loc. adv. Au hasard, sans dessein, sans réflexion. Marcher, errer à l'aventure. Faire toutes choses à l'aventure.

D'AVENTURE, PAR AVENTURE, loc. adv. Par hasard. Si d'aventure il venait quelqu'un. Si par aventure il arrive.

aventure

Aventure, Aventurer, Aventureux, Avanturier, voyez Adventure.

aventûre


AVENTûRE, s. f. [2e et 3e lon. 4e e muet. On écrivait autrefois advanture; puis on a écrit adventure. On a ensuite retranché le d, qu'on ne prononçoit pas.] 1°. Accident, ce qui arive inopinément. — Le sens de ce mot, est déterminé par l'épithète qui l'accompagne. Plaisante aventûre, fâcheuse aventûre.
   Les ridicules aventûres
   D'un amoureux en cheveux gris.       Malherbe.
  Pour avoir part en si belle aventûre. Id.
Rem. Quand il se dit seul des femmes et des filles, il se prend en mauvaise part. "Cette femme a eu plusieurs aventûres: "Cette fille est sujette aux aventûres. — Voy. Évènement.
   2°. Hasard. "C'est grande aventûre, si je n'en viens pas à bout. En ce sens, l'emploi de ce mot est borné.
   À~ l'aventûre, adv. Errer à l'aventûre, faire toutes chôses à l'aventûre, sans dessein, sans réflexion, sans règle.
   L'art de se rendre heureux ne s'apprend point d'un maître,
   Habile seulement à ne se point connaître,
   Qui, mettant de sang froid la prudence à l'écart,
   Veut vivre à l'aventûre & mourir au hasard.
   Par aventûre et d'aventûre. Peut-être, ou par hasard. Le 1er est un peu vieux; le 2d l'est encôre davantage. Corn. L. T. L'Acad. les admet l'un et l'autre pour le style familier. "Un jour ses yeux s' étoient attachés par aventûre sur le bouquet de Verglan. Marm.
   Le chêne un jour dit au roseau:
   Vous avez bien sujet d'acuser la natûre.
   Le moindre vent, qui d'aventûre
   Fait rider la face de l'eau,
   Vous oblige à baisser la tête, &c.       La Font.
On appelle mal d'aventûre, un mal qui vient ordinairement au bout des doigts, avec inflammation et abscès. — Diseur de bonne aventûre. Bohème et autre prétendu devin.
   Un fils qu'il aima trop, jusques à consulter
   Sur le sort de sa genitûre
   Les diseurs de bonne aventûre.       La Font.
On dit proverbialement: pousser l'aventûre jusqu'au bout; achever avec courage ce qu'on a comencé, entrepris. C'est une allusion aux Preux Chevaliers.

aventuré


AVENTURÉ, ÉE, adj. [2e longue, 4e é fer. long au 2d.] Hasardé, dit au hasard, ou mis au hasard. "Cette nouvelle est bien aventurée, cette afaire est extrêmement aventurée. — Rousseau parlant de l'architecture des Romains, formée sur celle des Grecs, dit:
   Elle sut même enchérir sur leurs grâces,
   Mais ce ne fut qu'en marchant sur leurs traces;
   Et sans risquer ses pas aventurés,
   Dans des sentiers de leur route égarés.

Synonymes et Contraires

aventure

nom féminin aventure
1.  Événement imprévu.
2.  Entreprise risquée.
3.  Liaison amoureuse.
Traductions

aventure

Abenteueradventure, venture, affairavontuur, lotgeval, perikel, wederwaardigheidהרפתקה (נ), הַרְפַּתְקָהavontuuraventuraeventyraventuroaventurakalandavontir, petualanganavventura, sbaraglioaventuraавантюра, приключениеäventyrπεριπέτειαمُغَامَرَةdobrodružstvíseikkailupustolovina冒険모험opplevelseprzygodaการผจญภัยmaceracuộc phiêu lưu历险Приключение冒險 (avɑ̃tyʀ)
nom féminin
1. événement imprévu roman d'aventures
2. action risquée entraîner qqn dans une aventure
3. sans but, au hasard partir à l'aventure
4. histoire d'amour passagère avoir une aventure avec qqn

aventure

[avɑ̃tyʀ] nf
(= vie ou activité non routinière) l'aventure → adventure
partir à l'aventure → to go off in search of adventure (= au hasard) → to go where one's fancy takes one
roman d'aventure → adventure story
film d'aventure → adventure film
(= expérience, voyage) → adventure
une aventure fabuleuse → a great adventure
"les aventures de Xi" → "the adventures of Xi"
une drôle d'aventure
Il m'est arrivé une drôle d'aventure hier matin → I had an odd experience yesterday morning.
(amoureuse)affair
(autre locution) d'aventure → by chance
si d'aventure ... → if by chance ...