averrhoïsme

AVERRHOÏSME

(a-vèr-ro-i-sm') s. m.
Terme de philosophie. Doctrine répandue dans les écoles du moyen âge et, à l'époque de la Renaissance, dans celles du nord de l'Italie, et qui soutenait l'identité de toutes les intelligences humaines : à savoir que au fond il n'y avait qu'un seul homme ; bien que, dans l'idée primitive de cette doctrine, l'identité paraisse avoir consisté en la participation de chaque homme en une même raison nommée intellect actif. D'autre part, l'averrhoïsme devint un prête-nom derrière lequel on cachait une philosophie matérialiste et la négation du surnaturel.

ÉTYMOLOGIE

  • Averrhoès (Ibn Roschd), philosophe arabe du XIIe siècle.