aveuglément

aveuglément

adv.
Sans discernement ni réflexion : Faire aveuglément confiance à qqn.

AVEUGLÉMENT

(a-veu-glé-man) adv.
En aveugle. Il s'est aveuglément jeté dans le péril.
N'accusons pas aveuglément le naturel des habitants de l'île la plus célèbre du monde [BOSSUET, Reine d'Angl.]
L'âme, de son dessein jusque-là possédée, S'attache aveuglément à sa première idée [CORN., Cinna, III, 2]
Suivons aveuglément ma triste destinée [ID., Rodog. V, 4]
J'accepte aveuglément cette gloire avec joie [ID., Hor. II, 3]
Ô juges malheureux, qui dans nos faibles mains Tenons aveuglément le glaive et la balance [VOLT., Tancr. IV, 6]
Il aime aveuglément sa patrie et son père [ID., Brutus, II, 4]
Car, puisque la fortune aveuglément dispose De tout.... [RÉGNIER, Sat. IV]

ÉTYMOLOGIE

  • Aveuglé, et le suffixe ment. (Si le mot était ancien, il serait écrit aveugléement ; voy. MENT pour l'explication de cet accord.) Fontenelle a dit aveuglement : [Dans le corps humain] Le cerveau et apparemment une très petite partie du cerveau est tout ce qui pense, tandis que toutes les autres parties, beaucoup plus considérables par leur masse, sont privées de cette noble fonction et n'agissent qu'aveuglement, Ressons. Aveuglement est régulièrement formé de aveugle, et ment, mais il est bon qu'il ait été rejeté, à cause de la confusion avec le substantif aveuglement.

aveuglement

AVEUGLEMENT. n. m. Privation du sens de la vue. Dieu le frappa d'un aveuglement soudain. On dit plutôt aujourd'hui CÉCITÉ.

Figurément, il signifie Trouble et obscurcissement de la raison. Aveuglement étrange. Grand aveuglement. Aveuglement volontaire. Quel aveuglement! Il faut être dans un étrange aveuglement pour... L'aveuglement des pécheurs. L'aveuglement de l'esprit est aussi digne de compassion que celui du corps.

aveuglément

AVEUGLÉMENT. adv. Sans réflexion, sans examen. Je ferai aveuglément tout ce que vous voudrez. Obéir aveuglément. Se précipiter aveuglément dans le péril, y courir aveuglément. Il suit aveuglément ses caprices. S'abandonner aveuglément à ses passions.

aveuglement

Aveuglement, Caecitas.

aveuglement


AVEUGLEMENT, s. m. [A-veu-gle-man, 3e e muet, tout bref.] Privation du sens de la vûe. — Trouble et obscurcissement de la raison.
   Rem. La Touche dit que ce mot n'est guère en usage au propre; il avoue pourtant que l'Acad. le dit: "Il fut guéri de son aveuglement. Il ajoute que ce terme est très-nécessaire. Fontenelle dit du célèbre Cassini, devenu aveugle à 80 ans: "Son aveuglement ne lui ôta rien de sa gaieté — L'Acad. dans la dern. édit. avertit qu'on dit aujourd' hui cécité au propre. Voy. CÉCITÉ.
   AVEUGLEMENT se dit élégamment, au figuré, de la raison prévenuë et ofusquée par les nuages des passions. Quel aveuglement! Étrange aveuglement! "Il faut être dans un grand aveuglement pour...

aveuglément


AVEUGLÉMENT, adv. [Il se distingue d'aveuglement subst. par la 3e, qui est un e muet dans celui-ci, un é fer. dans celui-là.] Il n' est en usage qu'au figuré. Sans rien considérer, sans rien examiner. Obéir aveuglément; courir aveuglément au combat, au danger, etc. Voy. À~ l'aveugle, et en aveugle, au mot AVEUGLE, Rem. n°. 2°.

Synonymes et Contraires
Traductions

aveuglément

blindlings, blindblind, blindelings, indenblinde, in den blindeblindly, implicitly, blindfold, haphazardblindeciegasàs cegasblindvisτυφλάсляпо盲目blindt맹목적으로 (avœglemɑ̃)
adverbe
sans réfléchir obéir aveuglément

aveuglément

[avœglemɑ̃] advblindly