aveuglement

(Mot repris de aveuglements)

aveuglement

n.m.
Manque de discernement par passion ou obstination : Son aveuglement nous conduit à la catastrophe

AVEUGLEMENT

(a-veu-gle-man) s. m.
Privation de la vue.
M. Cassini avait l'esprit égal, tranquille.... son aveuglement même ne lui avait rien ôté de sa gaieté ordinaire [FONTEN., Cassini.]
Il [un opéré de la cataracte] n'avait eu, pendant le temps de son aveuglement, que des idées faibles des couleurs [BUFF., De la vue.]
S'il faut souffrir, mes yeux, un si sensible outrage, Qu'on m'ôte la puissance aussi bien que l'usage, Vous aurez moins de peine en cet aveuglement [ROTR., Bélis. I, 6]
Par analogie.
Ce soir, lorsque la nuit, aux amants favorable, Sur les yeux des mortels répand l'aveuglement.... [CHAUL., Au marq. de Lafare.]
Fig. Trouble, égarement, obscurcissement de la raison.
L'aveuglement où l'idolâtrie les avait plongés [BOSSUET, Hist. II, 7]
Une partie des Juifs est tombée dans l'aveuglement [ID., ib.]
Si une confiance insensée ne l'eût pas jetée dans l'aveuglement [ID., ib. III, 4]
Dans son aveuglement pensez-vous qu'il persiste ? [CORN., Poly. III, 3]
Puis-je ne pas vous plaindre en cet aveuglement ? [ID., Nicom. III, 2]
N'accusez point ici mon choix d'aveuglement [ID., Brit. II, 3]
Tel est de mon amour l'aveuglement funeste [ID., Andr. II, 2]
Ils ont le transport de l'ivresse, sans en avoir le trouble et l'aveuglement [FÉN., Tél. XIX.]

REMARQUE

  • Des grammairiens ont dit qu'aveuglement ne se disait pas au propre, et qu'alors il fallait se servir de cécité. De bons auteurs, on l'a vu, s'en sont pourtant servis au propre ; et il n'y a pas de raison pour ne pas les imiter.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Par lo jor puet l'om alsi lo deleit [plaisir] del pechiet et par la nuit l'avoglement de la pense [pensée] entendre [, Job, 455]
  • XVe s.
    Decongnoissance ou aveuglissement [G. CHASTEL., Exp. s. verité mal prise.]
  • XVIe s.
    Celui qui presume d'avoir plus d'intelligence, est d'autant plus aveugle, qu'il ne recognoist pas son aveuglement [CALV., Inst. 199]
    Hors de l'Eglise il ne reste que tenebres et aveuglissement [ID., ib. 207]
    Il effraia les Turquomans par la prise, aveuglement et mort de leur chef [D'AUB., Hist. II, 389]

ÉTYMOLOGIE

  • Aveugler.

aveuglement

AVEUGLEMENT. n. m. Privation du sens de la vue. Dieu le frappa d'un aveuglement soudain. On dit plutôt aujourd'hui CÉCITÉ.

Figurément, il signifie Trouble et obscurcissement de la raison. Aveuglement étrange. Grand aveuglement. Aveuglement volontaire. Quel aveuglement! Il faut être dans un étrange aveuglement pour... L'aveuglement des pécheurs. L'aveuglement de l'esprit est aussi digne de compassion que celui du corps.

aveuglément

AVEUGLÉMENT. adv. Sans réflexion, sans examen. Je ferai aveuglément tout ce que vous voudrez. Obéir aveuglément. Se précipiter aveuglément dans le péril, y courir aveuglément. Il suit aveuglément ses caprices. S'abandonner aveuglément à ses passions.

aveuglement

Aveuglement, Caecitas.

aveuglement


AVEUGLEMENT, s. m. [A-veu-gle-man, 3e e muet, tout bref.] Privation du sens de la vûe. — Trouble et obscurcissement de la raison.
   Rem. La Touche dit que ce mot n'est guère en usage au propre; il avoue pourtant que l'Acad. le dit: "Il fut guéri de son aveuglement. Il ajoute que ce terme est très-nécessaire. Fontenelle dit du célèbre Cassini, devenu aveugle à 80 ans: "Son aveuglement ne lui ôta rien de sa gaieté — L'Acad. dans la dern. édit. avertit qu'on dit aujourd' hui cécité au propre. Voy. CÉCITÉ.
   AVEUGLEMENT se dit élégamment, au figuré, de la raison prévenuë et ofusquée par les nuages des passions. Quel aveuglement! Étrange aveuglement! "Il faut être dans un grand aveuglement pour...

aveuglément


AVEUGLÉMENT, adv. [Il se distingue d'aveuglement subst. par la 3e, qui est un e muet dans celui-ci, un é fer. dans celui-là.] Il n' est en usage qu'au figuré. Sans rien considérer, sans rien examiner. Obéir aveuglément; courir aveuglément au combat, au danger, etc. Voy. À~ l'aveugle, et en aveugle, au mot AVEUGLE, Rem. n°. 2°.

Synonymes et Contraires

aveuglement

Traductions

aveuglement

איבוד ראייה (ז), הסתמאות (נ), הסתנוורות (נ), התעוורות (נ), סימוי (ז), סמיות עניים (נ), סנוור (ז), עיוורון (ז), עיוורות (נ), הִתְעַוְּרוּת, עִוָּרוֹן, הִסְתַּמְּאוּת, הִסְתַּנְוְרוּת, סִמּוּי, סִנְווּרτύφλωσηBlindheitblindheidслепотаblindhed실명blindhet (avœgləmɑ̃)
nom masculin
absence de réflexion, de lucidité

aveuglement

[avœgləmɑ̃] nmblindness