avis

avis

[ avi] n.m. [ de l'anc. fr. ce m'est à vis, cela me semble bon ]
1. Ce que l'on pense d'un sujet, que l'on exprime dans une discussion ou à la demande de qqn : Donnez-nous votre avis opinion, point de vue selon moi, de mon point de vue
2. Information communiquée aux personnes concernées : Avis à la population. Un avis d'imposition notification indication, ordre
3. Point de vue exprimé officiellement par un organisme, une assemblée, après délibération, et n'ayant pas force de décision : Avis du Conseil d'État.
Avis au lecteur,
courte préface en tête d'un livre ; avertissement.
Être d'avis que (+ subj.),
juger préférable de, que : Je suis d'avis que nous partions tout de suite je pense qu'il faut

AVIS1

(a-vî ; l's se lie devant une voyelle ou une h muette : un avis important, dites : un avi-z-important) s. m.
Manière de voir, opinion.
Ils étaient d'avis différents [FÉN., Tél. V]
Volonne dit son avis comme un autre [SÉV., 401]
Vous êtes seule de votre avis [ID., 215]
Aristote est de l'avis du père Beauny [PASC., Prov. 4]
Ils sont de contraires avis [ID., ib. 5]
Chacun a son avis [CORN., Pomp. I, 1]
Je voudrais bien que notre bon ***.... choisît ce genre d'écrire, où, à mon avis, il réussirait parfaitement [BALZ., Liv. VI, lett. 4]
Cependant les avis ne sont point partagés ; tout le monde tient qu'il y a eu quelque chose de surnaturel dans les oracles [FONT., Oracl, 1re dissertation.]
Il lui est avis, il pense.
Il lui fut avis que le diable.... [LA FONT., Ann.]
Familièrement. M'est avis.
M'est avis que cet enchaînement de sottises et d'atrocités qu'on appelle histoire ne mérite guère l'attention des hommes sensés [P. L. COUR., Lett. I, 145]
Opinion dans une délibération. Ouvrir un avis dans le sénat. Les avis des membres de la commission furent unanimes. Avis du conseil d'État, opinion du conseil d'État en interprétation d'un règlement. Avis de parents, délibération d'un conseil de famille. Avis de médecins, consultation de plusieurs médecins.
Vote, dans une assemblée. Donner son avis. Recueillir les avis.
Conseil. Donner des avis. S'il veut suivre vos avis. Recevoir très mal les avis.
Elle donnera dans un jour cent avis, et dans toute une année elle n'en voudra pas recevoir un seul [BOURD., Pensées, t. I, 432]
Mais je ne veux d'avis que d'un cœur tout à moi [CORN., Héracl. II, 7]
De cet hymen tes amis indignés Vengeront sur ton sang leurs avis dédaignés [ID., Pomp. V, 4]
De Maxime et de toi j'ai pris les seuls avis [ID., Cinna, V, 1]
Un salutaire avis agit avec lenteur [ID., Othon, V, 2]
La nuit porte avis [ID., le Ment. III, 6]
Il prend l'avis du reste de la famille [FÉN., Tél. VIII]
Phèdre, dans ce palais tremblante pour son fils, De ses amis troublés demande les avis [RAC., Phèd. II, 1]
Je ne prends avis que de ma passion [MOL., D. Garc. IV, 7]
Donneur d'avis, homme qui a la manie de donner des conseils sans qu'on lui en demande. Donneur d'avis se disait particulièrement autrefois de celui qui proposait un moyen pour faire venir de l'argent dans les coffres du roi.
Enfin c'est un avis d'un gain inconcevable, Et que du premier mot on trouverait faisable [MOL., Fâch. III, 3]
Familièrement. Sauf meilleur avis ; si l'on ne conseille rien de mieux.
Parti qu'on prend.
Le meilleur avis qui me reste, C'est de me séparer de toi [MALH., V, 5]
Et je suivrai l'avis que vous prendrez pour moi [CORN., Sertor. IV, 3]
Peu usité en ce sens.
Avertissement. Il ne faut pas que le vieillard néglige les avis que la nature lui donne.
Je reçois vingt avis qui me glacent d'effroi [BOILEAU, Épît. VI]
Je devais, ce dis-tu, te donner quelque avis Qui te disposât à la chose : J'aurais trouvé ton testament tout fait [LA FONT., Fabl. VIII, 1]
Les Dieux qui m'inspiraient et que j'ai mal suivis, M'ont fait taire trois fois par de secrets avis [RAC., Mithr. IV, 2]
Avis au lecteur, préface d'un livre ; et figurément, conseil ou reproche adressé d'une manière générale et indirecte.
Français, ce trait s'appelle un avis au lecteur [ANDRIEUX, Procès du sénat de Capoue.]
Terme de commerce. Avertissement par écrit à celui qui doit payer une lettre de change, de la création de cette lettre, ou Lettre d'avis, lettre missive qui contient cet avertissement.
Information, nouvelle. Par un avis secret. Sur l'avis de nos correspondants. Il vint au gouverneur de sûrs avis sur les projets de l'ennemi.
Quel coup de foudre, ô ciel ! et quel funeste avis ! [RAC., Phèdr. IV, 5]
Je vous en donne avis, de peur d'une surprise [CORN., Cinna, I, 4]
Sans m'en donner avis [MOL., Fest. I, 3]
Pour te donner avis d'un secret important [ID., l'Étour. III, 6]
Nous donner avis de ce rare bonheur [ID., D. Garc. III, 3]
Ayant eu avis qu'elle s'en allait [SÉV., 12]

PROVERBES

  • Il y a jour d'avis ; c'est-à-dire rien ne presse.
  • Autant de têtes, autant d'avis ; chacun a sa manière de voir.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dont m'ert avis [il m'était avis] que j'ere [étais] en un moustier [, Ronc. p. 164]
    Vostre clairs vis, qui sembloit fleur de lis, Est si alés ore de mal en pis Qu'il m'est avis que me soiez emblée [QUESNES, Romancero, p. 108]
    Mout firent grant folie li mès [messagers], ce m'est avis, Quant tel chose apporterent à nous en cest pays [, Sax. XXVI]
  • XIIIe s.
    Avis m'est qu'il afiere Qu'il soit de ceste chose et maistre et conseillere [, Berte, XI]
    Por lui morrai, au mien avis, Qu'il n'en istra [sortira], ce croi, jà vis [vivant] [, la Rose, 4135]
    Il m'est avis et as autres aussi, que tex coustumes sont bones et pourfitables à escrire et à registrer [BEAUMANOIR, 14]
  • XIVe s.
    Je ai donné et doin à mon filz, pour le avis et pour l'assignement de son mariage, toute la terre [DU CANGE, avisum.]
    Ne scevent li aucuns prendre certain avis De rendre la cité ; moult y furent pensis : Li uns s'y assentoit et li autres envis [, Guesclin. 15235]
    Ceux de Cambray se defendoient vassalement et par grant avis [FROISS., I, I, 83]
    Là estoient ces archers d'Angleterre habiles et legers et qui traioient par art et par avis, et de tel ravine que grand laideur estoit à regarder [ID., I, I, 306]
    Le duc de Normandie respondit à la premiere fois qu'il en auroit avis [qu'il prendrait avis de son conseil] [ID., I, I, 118]
    Si firent les chevaliers de Hainaut et leur conseil plusieurs bonnes ordonnances, par grand avis, pour eux mieux garder et defendre [ID., I, I, 31]
    Et s'avisa que.... et ainsi qu'il jeta son avis, il le fit, et ferit son cheval des esperons [ID., I, I, 140]
    Et ordonnerent [capitaines, ceux de Gand] quatre, à leurs avis, les plus oultrageux, hardis et entreprenants de tous les autres [ID., II, II, 57]
    Quant Jeunesse vit que point ne parloye, Car tout advis et sens perdu avoye, Pour moi parla.... [CH. D'ORL., 1]
  • XVIe s.
    Laquelle [cause du Christ] aujourd'hui est en telle maniere du tout deschirée et foulée en vostre royaume, qu'elle semble, advis, desesperée [CALV., Instit. Dédic.]
    Les noms de Michel et Gabriel, qui sont en l'Escriture, et le nom de Raphaël qui est en l'histoire de Thobie, semblent, avis, par la signification qu'ils emportent, avoir esté imposez aux anges à cause de nostre infirmité [ID., ib. 108]
    Je seroye d'advis qu'on evitast tous vocables esquels il y a quelque absurdité [ID., ib. 186]
    Il m'a semblé advis bon de faire un traité particulier pour mieux discuter ceste matiere [ID., ib. 323]
    Ô monde heureux ! il m'est advis que je y suys [RAB., Pant. III, 4]
    Par ce voyez que Dieu grant advis eust Envers les dames premier qu'en croix mourut [J. MAROT, V, 297]
    Estre d'advis qu'on fasse [MONT., I, 15]
    Comme Lamachus fust d'advis que d'arrivée on allast droit devant Syracuse [AMYOT, Nicias, 25]
    Il se laissa aller à la renverse sur le lict, où il estoit à table, comme ne prenant plus d'advis à ce qu'ilz faisoient et disoient [ID., Sertor. 40]
    Incontinent après, ayant changé d'advis, il en sceut fort mauvais gré à Eumenes [ID., Eumènes, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. aivi ; Berry, évis ; provenç. avis ; espagn. aviso ; ital. avviso ; de à et de vis (voy. VIS, s. m.) de visum, vu : mot à mot ce qui est vu, ce qui semble.

AVIS2

(a-vis')
Chevalier d'avis, ordre militaire de Portugal, fondé en 1162 pour repousser les infidèles. Ces chevaliers embrassèrent la règle de Cîteaux ; ils en portaient l'habit blanc, et leurs armes étaient d'or à la croix fleurdelisée de sinople accompagnée en pointe de deux oiseaux affrontés de sable.

ÉTYMOLOGIE

  • Avis, oiseau, à cause que deux oiseaux furent aperçus sur le lieu où l'établissement se fonda.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    AVIS. Ajoutez :
    Dénonciation lucrative en usage au XVIIe siècle.
    Un grand seigneur dénonçait au roi et à ses ministres une recherche oubliée, ou une malversation impunie.... le plus souvent l'objet dénoncé était concédé à l'auteur de l'avis, qui le recouvrait en son nom, à ses risques, et par les voies civiles ou criminelles [LEMONTEY, Monarchie de Louis XIV, vers la fin]

avis

AVIS. n. m. Ce que l'on pense et aussi Ce que l'on exprime au sujet de telle ou telle chose. Dire son avis. Donner son avis. C'est mon avis. Son avis a prévalu, a été rejeté. Changer d'avis. Être d'un avis. Être de l'avis de quelqu'un. Je me range à votre avis. Je suis d'avis qu'il parte sur-le-champ. Il est toujours du bon avis. Être d'un avis singulier. À mon avis. Selon mon avis. Prov., Autant de têtes, autant d'avis.

Il se dit particulièrement de l'Opinion et du suffrage de chaque juge lorsqu'il s'agit de juger quelque affaire. Prendre les avis. Aller aux avis. Les juges en sont aux avis. Être de l'avis courant. Cet avis a passé à la majorité des voix. Les avis sont partagés.

Il signifie aussi Conseil, délibération. Ne rien faire que par bon avis. Prendre avis de quelqu'un. Les avocats ont donné leur avis et l'ont signé.

Avis du Conseil d'État, Opinion du Conseil d'État en interprétation d'une ordonnance, d'un règlement ou d'une loi.

En termes de Droit, Avis de jurisconsultes, Avis de trois jurisconsultes sans lequel un tuteur ne peut transiger au nom d'un mineur.

Avis de parents, Délibération d'un conseil de famille sur ce qui concerne un mineur ou un interdit ou Acte où cette délibération est consignée par le magistrat qui a présidé le conseil. Le tuteur a fait ordonner que ce domaine serait vendu par avis de parents. Il a été résolu par avis de parents que...

Sauf meilleur avis se dit quand on donne son avis, sans prétendre qu'un autre avis ne puisse mieux valoir. Je pense, sauf meilleur avis, que nous ferons bien de partir avant la nuit.

Il signifie encore Instruction, conseil que l'on donne à quelqu'un. Avis amical, charitable, paternel. Il a profité des avis de sa mère, de son tuteur. Il se mêle toujours de donner des avis.

Donneur d'avis se dit d'un Homme qui est toujours prêt à donner des avis, même quand on ne lui en demande pas. Quel ennuyeux donneur d'avis!

Prov., Deux avis valent mieux qu'un.

Il se prend pour Avertissement. Je vous donne avis qu'il est dangereux de se fier à cet homme. Je profiterai de l'avis que vous me donnerez. Avis important. Avis au public. La plupart des journaux contiennent des avis et annonces.

Avis au lecteur, Courte explication qu'on met à la tête d'un livre. Cette locution vieillit au propre. Figurément, elle se dit d'un Conseil ou d'un Reproche exprimé d'une manière indirecte et générale, avec dessein que telle personne s'en fasse l'application. Vous entendez bien ce qu'il vient de dire, c'est un avis au lecteur. Elle se dit aussi d'un Événement, d'un malheur qui peut servir d'instruction à quelqu'un et l'avertir de prendre garde à lui. Ne vous hasardez pas dans cette affaire; plusieurs s'y sont ruinés, c'est un avis au lecteur.

Il se dit particulièrement des Nouvelles qu'on mande et de celles qu'on reçoit. Je vous donnerai avis de tout ce qui se passera. Il m'a transmis des avis sûrs. Je me tiendrai prêt à partir au premier avis. Avis secret. Avis fidèle. On eut avis de l'armée qu'une bataille serait bientôt livrée. On a reçu avis de Rome. Les avis qu'on reçoit de tous côtés portent que...

Lettre d'avis, Lettre qu'un négociant écrit à son correspondant pour le prévenir d'une expédition ou de toute autre affaire relative à son commerce.

avis


AVIS, s. m. [Avi, et devant une voyelle aviz, 2 brèves.] 1°. Opinion, sentiment. Dire son avis. Être d'un tel avis, du bon avis: Il est toujours d'un avis singulier. — Il se dit sur-tout des Juges. Prendre les avis, aller aux avis. = 2°. Conseil, Délibération. Prendre avis de... Les Avocats ont doné leur avis. = 3°. Avertissement. Doner avis de ce qui se passe; recevoir avis de Paris, etc. = 4°. Conseil: avis amical; avis paternel, charitable. En ce sens, il se met ordinairement au pluriel. "Je lui ai souvent doné de bons avis. Il a mal reçu les avis que je lui ai souvent donés: "Il a profité de mes avis. L'Acad. ne le met point en ce sens, qui est très-fort d'usage.
   Rem. 1°. Ce mot, dit La Touche, va ordinairement au reproche et à la réprimande, ou du moins à une instruction, qui regarde les moeurs. Cependant on dit, une lettre d' avis, (n° 3°) des doneurs d'avis; je lui ai doné avis de ce qui se passe. — Voyez AVERTISSEMENT. — Avis, sentiment, opinion. Voy. OPINION.
   2°. On dit, doner avis, avoir avis, prendre avis, sans article. Pour les deux premiers, il n'y a pas de dificulté: mais le 3e. ne se dit de la sorte que dans un sens indéfini: quand il est question d'avis en particulier, on doit dire, prendre l'avis. "Xerxès étoit venu à la flotte pour prendre avis de ses Capitaines. Rollin; c'est-à-dire, pour les consulter: Là, prendre avis, va fort bien; mais quand on veut dire qu'on recueille les avis; il faut dire, prendre les avis. — Demander exige l'article; demander l'avis, et non pas demander avis.
   3°. Être d'avis (n°. 1°.) régit de et l'infinitif, ou que et le subjonctif. "Je ne suis pas d'avis de faire cette démarche; je suis d'avis que vous la fassiez. Le premier régime se met quand le verbe régi se raporte au sujet de la phrâse (au nominatif du v. être d'avis.) Le second quand il ne s'y raporte pas. Il régit aussi la prép. de devant les noms. "Volsey... n'étoit pas d'avis du mariage. Hist. d'Angl.
   4°. Doner avis régit le datif de la pers. l'ablatif de la chôse: "On lui a doné avis de l'arrivée de son vaisseau à Bordeaux. — Il régit aussi que et l'indicatif, quand le sens est afirmatif; et le subjonctif, quand il est négatif ou exprimant le doute. "On lui a doné avis que les marchandises sont arrivées; on ne lui a pas même doné avis qu'elles soient expédiées; lui a-t-on doné avis qu'elles soient en chemin? — Recevoir avis a les mêmes régimes, la prép. de et la conjonct. que.
   * 5°. On disait autrefois, il m'est avis que, pour, il me semble que, etc. "Toutes les fois que je me représente le visage de l'une et de l'autre, il m'est avis que celui de ma fortune change. Voiture.
   * 6. On mettait autrefois, Avis au Lecteur à la tête des Livres: aujourd'hui on met Avertissement; et Avis au Lecteur ne se dit plus que proverbialement, pour dire, prenez garde à vous, cela vous regarde, etc. Voy. AVERTISSEMENT. — * L'Acad. dit encôre, non pas qu'on donait, mais qu'on done ce titre à une petite préface, etc. Assurément cet usage s'est entièrement perdu, et il paraîtrait aujourd' hui ridicule, à moins que ce ne fût une Préface burlesque.
   * Sur les bords de la Garone, plusieurs disent une avis, pour une vis. Desgr.

Synonymes et Contraires
Traductions

avis

Äußerung, Gesinnung, Gutdünken, Meinung, Rat, Ratschlag, Ansicht, Mitteilung, Kündigungopinion, notice, advice, counsel, estimation, notification, contention, sentiment, stand, view, viewpoint, pointadvies, mening, dunk, gedachte, opinie, raad, raadgeving, visie, zienswijze, oordeel, zin, bekendmaking, waarschuwing, gevoelen, aanzeggingדעה (נ), הודעה (נ), השמעה (נ), חוות דעת (נ), ייעוץ (ז), מודעה (נ), מנשר (ז), מסר (ז), סברה (נ), עצה (נ), יִעוּץ, עֵצָה, הַשְׁמָעָה, דֵּעָה, מִנְשָׁר, מוֹדָעָה, הוֹדָעָה, חַוַּת דַּעַתaanrading, advies, mening, opinie, opvatting, raad, visieconsellnázor, rada, výstrahamening, opfattelse, råd, varselσυμβουλή, προθεσμίαkonsilo, opinioacuerdo, aviso, consejo, opinión, preavisoneuvoa, irtisanominentanácsadvis, anggap, anggapan, opiniálit, ráð, skoðunavviso, consiglio, avvertenza, bando, parere, preavviso意見, 通告mening, oppfatning, råd, oppsigelseopinia, wypowiedzenieconselho, opinião, avisosfatвзгляд, совет, предупреждениеåsikt, mening, omdöme, råd, tycke, uppfattning, uppsägningshaurinashihat, öğüt, mühletإنْذَارٌupozorenje해고 통보, 의견การแจ้งล่วงหน้าthông báo预先通知Становище意見 (avi)
nom masculin
1. ce que l'on pense de qqn ou de qqch donner son avis être de l'avis de qqn à mon avis
2. information donnée à qqn recevoir un avis de passage du facteur

avis

[avi] nm
(= opinion) → opinion
J'aimerais avoir ton avis → I'd like to have your opinion.
à mon avis → in my opinion
je suis de votre avis → I share your opinion, I am of your opinion
être d'avis que → to be of the opinion that
changer d'avis → to change one's mind
J'ai changé d'avis → I've changed my mind.
(= notification) → notice
sans avis préalable → without prior notice
jusqu'à nouvel avis → until further notice
sauf avis contraire → unless you hear to the contrary
(COMMERCE) avis de crédit → credit advice
avis de débit → debit advice
avis de décès nmdeath announcement