avocat

(Mot repris de avocats)

1. avocat, e

n. [ lat. advocatus, celui qui est appelé auprès, défenseur ]
1. Auxiliaire de justice qui conseille et représente ses clients en justice ; défenseur : L'avocate a plaidé la démence.
2. Personne qui intercède pour une autre : Elle s'est faite l'avocate de cette cause, de ce projet apôtre, champion
Avocat du diable,
ecclésiastique qui formule des objections dans un procès de canonisation ; fig., personne qui, par jeu ou pour susciter des objections, défend une cause qu'elle sait mauvaise.

2. avocat

n.m. [ esp. avocado ]
Fruit comestible de l'avocatier, à pulpe jaune, contenant un gros noyau : Des avocats à la vinaigrette. De l'huile d'avocat.

AVOCAT

(a-vo-ka ; le t se lie dans le parler soutenu : un avocat habile, dites : a-vo-ka-t-habile ; au pluriel, l's se lie : des avocats habiles, dites : a-voka-z-habiles ; avocats rime avec fracas, appas) s. m.
Celui dont la profession est de plaider en justice.
Un avocat savant et estimé est certainement au-dessus de ceux qui ont acheté pour un peu d'argent le droit d'être injustes ; un tel avocat serait un excellent conseiller ; mais où est le conseiller qui serait un bon avocat ? [VOLT., Lett. Lavaisse, 4 juillet, 1762]
La fonction de l'avocat est pénible, laborieuse, et suppose dans celui qui l'exerce un riche fonds et de grandes ressources [LABRUY., 15]
Avocat plaidant, celui qui s'occupe particulièrement de plaidoiries. Avocat consultant, celui qui donne des conseils dans son cabinet, et des avis écrits sur les affaires litigieuses. Avocat du roi, avocat de la république, avocat impérial, qualification que, dans l'usage des tribunaux, on donne, à l'audience seulement, aux substituts du procureur du roi ou du procureur impérial. Avocat général, avant 1789, membre du ministère public près des cours supérieures qui portait la parole ; on disait le procureur général a la plume, l'avocat général a la plaidoirie. Depuis 1810, titre des substituts du procureur général près la cour de cassation, ou de certains substituts des procureurs généraux près les cours impériales, et donné dans l'usage à tous les substituts du procureur général lorsqu'ils siégent, lorsqu'on leur parle ou lorsqu'on parle d'eux. Les avocats généraux sont hiérarchiquement supérieurs aux simples substituts ; mais les fonctions sont les mêmes.
Fig. Intercesseur. Il ne faut pas se faire l'avocat de l'injustice.
Il a fini par être l'avocat bavard de la superstition [VOLT., Lettr. Damilaville, 8 nov. 1762]
Ils n'étaient que des avocats subtils et véhéments de la plus mauvaise de toutes les causes [ID., Lettr. Mme du Deffant, mars 1765]
L'avocat du diable, celui qui propose les objections dans une conférence religieuse, et, en général, celui qui défend une chose peu digne d'être défendue. Avocat de Ponce Pilate, avocat sans causes, à cause des paroles de Ponce-Pilate : non invenio causam. Jeu de l'avocat, jeu de société en dialogue.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    [Un roi] Dulz, charitables e gentils, Juz [juste], avocaz de sainte Eglise [BENOIT, II, 1658]
    La cruiz arcevesqual fist porter à sa destre, Et la reisgne del frein tint en la main senestre ; Fait out sun avocat de Jesu-Crist sun mestre [, Th. le mart. 38]
  • XIIIe s.
    Et bien saciés de voir que li doi meillour avocat de la court [de Rome] par qui vous esploiterés plus tost de vostre besoigne aciever, c'est ors et argens [, Chr. de Rains, 244]
    Mes s'il sunt advocat por eus En la cause as fins amoreus [, la Rose, 19575]
    Et cil qui parolent pour autrui sont apelé avocat [BEAUMANOIR, V, 1]
    Lors se font avocas, qu'il n'ont d'autre recors, Et s'en vont en enfer tout droit plus que le cors [J. DE MEUNG, Test. 629]
    Mout d'escrivains, je n'en dout pas, Sont peintres, et tous avocas Peignent en leur parole [, Dit des peintres]
  • XIVe s.
    Es vous un homme à moi venir, Qui bien sembloit estre advocas, Qui parler sceüst en tous cas [BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 24]
  • XVe s.
    Le duc de Berry fut pour le vicomte de Chastel si bon et si certain avocat, que la besogne se conclut du tout à son entente [FROISS., III, IV, 24]
  • XVIe s.
    Tout advocat beau diseur ressemble à bassin de jongleur [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 250]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. aivocar ; provenç. avocat, advocat ; espagn. abogado ; portug. advogado ; ital. advocato ; de advocatus, de ad, à, et vocatus, appelé : celui qui est appelé au secours ; de vocare, de vox (voy. VOIX). Avocat est un mot fait dans le XIIe siècle sur advocatus, qui avait donné, dans le français primitif, avoué.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    AVOCAT. Ajoutez :
    Dans le langage féodal, protecteur.
    Les rois d'Espagne se qualifiaient encore, il n'y a que quelques années, avocats d'une partie des villes que j'ai conquises en Flandre [, Mém. de Louis XIV, édit. Dreyss, t. II, p. 450]

AVOCAT2

(a-vo-ka) s. m.
Fruit de l'avocatier.

avocat

AVOCAT. n. m. Celui qui fait profession de défendre des causes en justice. Avocat fameux, célèbre, éloquent. Savant avocat. Avocat à la Cour d'appel de Paris, à la Cour de Cassation. Plaider par avocat. Votre avocat a bien plaidé.

Avocat plaidant, Celui qui s'adonne principalement à la plaidoirie.

Avocat consultant. Voyez CONSULTANT.

Avocat général, Membre du ministère public qui porte la parole dans l'intérêt de la loi et de l'ordre public devant une Cour supérieure.

Fam., Avocat sans causes, Avocat qui ne trouve pas de causes à plaider.

Fig. et fam., Avocat du diable, Celui qui propose les objections, dans une conférence, sur quelque point de doctrine ou de morale religieuse. À Rome, on appelle ainsi Celui qui, dans une cause de canonisation, est chargé de combattre les motifs donnés par ceux qui demandent la canonisation.

Il se dit figurément de Celui qui intercède pour un autre, qui en soutient, qui en défend les intérêts auprès de quelqu'un. Vous avez en lui un bon avocat. Je serai votre avocat auprès de lui.

Il s'emploie aussi au féminin, Avocate. On compte maintenant d'assez nombreuses avocates au Palais. On dit encore Femme avocat. Fig., Sa mère fut son avocate. On appelle quelquefois la Sainte Vierge L'avocate des pécheurs.

avocat


AVOCAT, ATE, s. m. et f. Au propre, on ne le dit guère qu'au masculin, de celui qui fait profession de défendre des caûses en Justice. — Dans le Dict. Grammat. on avertit qu'on dit Madame l'Avocate Générale, Mde l'Avocate du Roi; mais que quand il s'agit d'un simple Avocat, on doit dire; femme d'Avocat, et non pas Avocate. Tout le monde ne convient pas de cet usage: l'Acad. ne met Avocate qu'au figuré; et en parlant de la Ste. Vierge.
   Rem. 1°. Il faut dire, Avocat au Parlement, et non pas en Parlement. Vaug. Acad. Voyez Parlement.
   2°. On emploie figurément Avocat, Avocate, pour signifier celui ou celle qui prend nos intérêts en main et qui les défend. "Vous avez un bon Avocat dans cet homme; soyez mon Avocat auprès de lui. C'est en ce sens qu'on dit, que la Ste. Vierge est l'Avocate des pécheurs. — La Touche remarque que dans ce sens, Avocate ne se dit que des persones: "Je serai votre Avocate, dira une femme; mais qu'en parlant des chôses, on doit toujours dire Avocat au masculin. "La vérité sera mon Avocat, et non pas mon Avocate. — C'est ainsi que le disait d'Ablancourt. Après sa mort, les Editeurs de son Lucien mirent Avocate. Richelet.
   On appelle proverbialement un Avocat peu employé, Avocat sans caûse, ou Avocat de Pilate, par une froide allusion au mot de ce Gouverneur Romain: non invenio in eo causam.

Synonymes et Contraires

avocat

nom avocat
Personne qui intercède pour.
Traductions

avocat

(avɔka) masculin

avocate

(avɔkat) féminin
nom
droit personne qui défend qqn devant la justice

avocat

Rechtsanwalt, Advokat, Anwalt, Avocado, Fürsprecherlawyer, avocado, advocate, barrister, counsel, solicitor, attorney, barrister‐at‐law, intercessor, sollicitor, proponentadvocaat, avocado, verdediger, pleitbezorger, raadsman, voorspreker, zaakbezorger, advocaat/-ate, voorspraakמליץ יושר (ז), סנגור (ז), עורך דין (ז), פרקליט (ז), עוֹרֵךְ דִּין, סָנֵגוֹר, פְּרַקְלִיט, מֵלִיץ יֹשֶׁרadvocat, alvocatadvokát, avokádo, právní zástupce, právníkδικηγόρος, αβοκάντο, νομικός σύμβουλοςadvokato, avokadoabogado, aguacate, palta, abogado defensorasianajaja, avokado, lakimiesadvokatavvocato, avocado, legaleavocado, advokat, avokado, juristadwokat, awokado, pełnomocnik, prawnik, radca prawnyadvogado, abacate, procurador, solicitadorавокадо, адвокат, защитник, юрисконсульт, юристadvokat, avokado, jurist, ombud律师, 鳄梨أفوكادو, مُحَامٍadvokat, avokadoavokado, odvjetnikアボカド, 事務弁護士, 弁護士대리인, 변호사, 아보카도ทนาย นิติกร, ทนายความ, ผลอะโวคาโด้avokado, avukat, hukuk danışmanıluật sư, quả bơадвокат律師 (avɔka)
nom masculin
fruit à peau verte

avocat

[avɔka, at]
nm/f
(DROIT)lawyerbarrister (Grande-Bretagne)
Il est avocat → He's a lawyer.
se faire l'avocat du diable → to play devil's advocate
(fig) [cause] → champion
se faire l'avocat de qch → to champion sth
nm (= fruit) → avocado, avocado pear
avocat au barreau nmbarrister