avorter

(Mot repris de avortait)

avorter

v.i. [ du lat. ab, marquant une déviation, et ortus, né ]
1. Expulser un embryon ou un fœtus avant le moment où il devient viable.
2. Ne pas aboutir : La réforme a avorté échouer ; réussir
v.t.
Provoquer l'avortement chez une femme : Elle s'est fait avorter.

avorter


Participe passé: avorté
Gérondif: avortant

Indicatif présent
j'avorte
tu avortes
il/elle avorte
nous avortons
vous avortez
ils/elles avortent
Passé simple
j'avortai
tu avortas
il/elle avorta
nous avortâmes
vous avortâtes
ils/elles avortèrent
Imparfait
j'avortais
tu avortais
il/elle avortait
nous avortions
vous avortiez
ils/elles avortaient
Futur
j'avorterai
tu avorteras
il/elle avortera
nous avorterons
vous avorterez
ils/elles avorteront
Conditionnel présent
j'avorterais
tu avorterais
il/elle avorterait
nous avorterions
vous avorteriez
ils/elles avorteraient
Subjonctif imparfait
j'avortasse
tu avortasses
il/elle avortât
nous avortassions
vous avortassiez
ils/elles avortassent
Subjonctif présent
j'avorte
tu avortes
il/elle avorte
nous avortions
vous avortiez
ils/elles avortent
Impératif
avorte (tu)
avortons (nous)
avortez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais avorté
tu avais avorté
il/elle avait avorté
nous avions avorté
vous aviez avorté
ils/elles avaient avorté
Futur antérieur
j'aurai avorté
tu auras avorté
il/elle aura avorté
nous aurons avorté
vous aurez avorté
ils/elles auront avorté
Passé composé
j'ai avorté
tu as avorté
il/elle a avorté
nous avons avorté
vous avez avorté
ils/elles ont avorté
Conditionnel passé
j'aurais avorté
tu aurais avorté
il/elle aurait avorté
nous aurions avorté
vous auriez avorté
ils/elles auraient avorté
Passé antérieur
j'eus avorté
tu eus avorté
il/elle eut avorté
nous eûmes avorté
vous eûtes avorté
ils/elles eurent avorté
Subjonctif passé
j'aie avorté
tu aies avorté
il/elle ait avorté
nous ayons avorté
vous ayez avorté
ils/elles aient avorté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse avorté
tu eusses avorté
il/elle eût avorté
nous eussions avorté
vous eussiez avorté
ils/elles eussent avorté

AVORTER

(a-vor-té) v. n.
Accoucher avant terme.
Les femmes ne se faisaient-elles pas avorter, pour que leurs enfants n'eussent des maîtres aussi cruels ? [MONTESQ., Esp. XXIII, 11]
La cruelle habitude où sont les femmes de se faire avorter, afin que leur grossesse ne les rende pas désagréables à leurs maris [ID., Lett. pers. 120]
En parlant des animaux, mettre bas avant le terme. Les brebis avortent fréquemment. Fig.
L'autre avorte avant temps des œuvres qu'il conçoit [RÉGNIER, Sat. X]
En parlant des fruits, ne pas se nouer, ne pas venir à maturité. Cette année, presque tous les boutons des poiriers ont avorté.
Fig. Ne pas réussir.
Le projet venant à avorter [LA BRUY., 12]
Dieu, pour le réserver à ses puissantes mains, Fait avorter exprès tous les moyens humains [CORN., Héracl. III, 3]
Lui qui sait qu'aussitôt ces tumultes avortent [ID., Othon, IV, 7]
Voyant d'un temps si court leur puissance bornée, Des plus heureux desseins [ils] font avorter le fruit [ID., Cinna, II, 1]
Par quel amour de mère Pressez-vous tellement ma douleur contre un frère ? Prenez-vous intérêt à la faire éclater ? - J'en prends à la connaître et la faire avorter [ID., Rodog. IV, 6]
Tout mon dessein avorte au milieu du succès [ID., ib. II, 8]
Une disgrâce fit avorter toute sa bonne fortune [ID., Ex. de D. San.]
Il est impossible que ce projet n'avorte pas au milieu de cette confusion [CHATEAUB., Natch. III, 76]
Venge-toi du forfait que tu fais avorter [ROTR., Bélisaire, I, 2]

REMARQUE

  • 1. Avorter se conjugue avec l'auxiliaire avoir quand on veut exprimer l'acte même : cette femme a avorté hier ; ces projets ont avorté par sa faute ; et avec l'auxiliaire être, quand on veut marquer l'état : cette femme est avortée ; ses desseins sont avortés.
  • 2. On a dit s'avorter, qui n'est plus usité.
    Leurs desseins tôt conçus se sont tôt avortés [LA FONT., Ode v]
    C'est, comme on verra par l'historique, un archaïsme.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Que honiz soit qui vos porta, Quant ele [votre mère] ne vos avorta [, Ren. 8144]
    Car foy sans bien ouvrer avorte ; Foy sans bonnes euvres est morte [J. DE MEUNG, Tr. 522]
    Bien, amour et honeur faut par femme et avorte ; Ja femme n'amera, qui fine amour lui porte [, Chastie-musart]
  • XIVe s.
    Elle avoit eu plusieurs de ses enfans morsnez et abourtez [DU CANGE, abortire]
    Ne bailleront aucune medecine qui puisse faire abortir [, Ord. des rois de France, t. II, p. 533]
  • XVIe s.
    Ceste semence de raison ne pouvant durer contre les vices survenus, estouffée s'avorte [MONT., IV, 354]
    Elle rend les arbres par où on la passe steriles, et y fait avorter les fruicts [AMYOT, Aratus, 40]
    Autrement, ils ne font qu'avorter la terre, et meurtrir les arbres [PALISSY, 25]
    Par tels efforcements lesdictes meres abortent [PARÉ, t. II, p. 624]
    Ce breuvage sert aussi de remettre en vigueur la jument qui s'est avortée [O. DE SERRES, 306]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. abhortir, abordir ; espagn. abortar ; ital. abortire ; de abortire, de aborior, qui a la même signification, et qui vient de ab, indiquant défaut, manque, et de orior, naître, surgir (voy. ORIENT) : mot à mot mal naître.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AVORTER. - HIST. XIIIe s. Ajoutez :
    Se la jument sent l'odour et la fumée de la chandeille esteinte, elle aorterat [BRUN. LATINI, Trésor, p. 242]

avorter

AVORTER. v. intr. Mettre bas avant terme. Cette cavale a reçu un coup de pied qui l'a fait avorter. Les vaches avortent quand elles mangent de certaines herbes.

Il ne s'emploie guère, en parlant des femmes, que lorsqu'il s'agit d'un Accouchement avant terme provoqué par des moyens criminels. Elle fut soupçonnée de s'être fait avorter. Dans tout autre cas, on dit plus ordinairement Faire une fausse couche.

Il signifiait autrefois par analogie Ne pas atteindre son plein développement. Dans cette acception, il ne se dit guère que des Boutons des fruits. Il y a des vents qui font avorter les fruits. La gelée a fait avorter les boutons des rosiers.

Il se dit figurément des Desseins, des entreprises, etc., qui restent sans exécution; et en général de Toute chose qui ne répond pas aux espérances qu'elle avait d'abord fait concevoir. Ce dessein avorta. Cet accident fit avorter l'entreprise. Leur conspiration avorta. Les talents que l'oisiveté, que la paresse fait avorter. Entreprise avortée. L'affaire est avortée. C'est un talent avorté.

avorter

Avorter, Abortare, Abortum facere, Operam dare abortioni, eiicere partum.

Faire avorter. Abigere partum, Inferre abortum.

Esternuement qui fait avorter, Oscitatio abortiua.

Estre avorté. Aboriri.

Avortée, Qui a jetté le fruit hors de son ventre devant le temps, Vulua eiectitia.

Synonymes et Contraires

avorter

verbe avorter
Ne pas aboutir.
capoter, échouer, manquer -familier: louper, rater -populaire: foirer.
aboutir, réussir -familier: marcher.
Traductions

avorter

abortieren, abtreiben, fehlgebären, fehlschlagen, scheitern, verwerfen, vermasselnabort, miscarry, failmislukken, aborteren, eenmiskraamkrijgen, ontijdigbevallen, een abortus hebben, een miskraam hebben, falen, een miskraam krijgen, ontijdig bevallenהפילה עוברontydig bevalavortarabortiabortarabortál, megszakítabortarmissa fósturabortireabortarαποβάλλωpotrat낙태 (avɔʀte)
verbe intransitif
1. interrompre sa grossesse Elle est allée avorter à la clinique.
2. figuré échouer Son projet a avorté.

avorter

[avɔʀte] vi
(MÉDECINE) → to have an abortion
se faire avorter → to have an abortion
(fig) → to fail
faire avorter → to abort