avortement

(Mot repris de avortements)

avortement

n.m.
1. Interruption, naturelle ou provoquée, d'une grossesse.
2. Échec : L'avortement de leur projet faillite, insuccès

AVORTEMENT

(a-vor-te-man) s. m.
Terme de médecine. Expulsion, avant terme, d'un fœtus non viable. Provoquer l'avortement est un crime puni par le Code pénal.
Fig. Insuccès. L'avortement des desseins qu'il avait formés.

REMARQUE

  • Dans l'obstétrique, l'avortement diffère de l'accouchement prématuré qui est l'expulsion, avant terme, d'un fœtus viable ; et de la fausse couche, qui comprend non-seulement tout accouchement avant terme, mais aussi l'expulsion d'un faux germe, d'une môle, etc.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tel enfantement [hors terme] est appelé abortif ou advortement [PARÉ, t. II, p. 624]

ÉTYMOLOGIE

  • Avorter ; provenç. abhortiment ; catal. abortament ; espagn. et ital. aborto.

avortement

AVORTEMENT. n. m. Action d'avorter, au propre et au figuré. Cette jument, cette vache a reçu un coup dans le ventre, cela peut lui causer un avortement. En parlant des femmes, on ne le dit guère que d'un Accouchement avant terme provoqué par des moyens criminels. Se rendre coupable d'un avortement. Lorsque l'accouchement avant terme a lieu par quelque accident, ou par l'effet d'une mauvaise constitution, on l'appelle Fausse couche. Voyez COUCHE.

Fig., Avortement d'une entreprise, Insuccès de cette entreprise.

avortement

Avortement, Abortio, Abortus, Aborsus.

avortement


AVORTEMENT, s. m. AVORTER, v. n. AVORTON, s. m. L'avortement est l'acouchement avant terme. Avorter, c'est donc acoucher avant le terme ordinaire; mais en parlant des femmes, il ne se dit que d'un avortement volontaire et criminel, ou causé par un accident. — Avorton, animal né avant terme. "Causer, procurer un avortement. "Elle prit des breuvages pour se faire avorter; elle reçut un coup qui la fit avorter. "C'est un avorton; il est fort au-dessous de la grandeur et grosseur qu'il devrait être.
   Rem. 1°. Me. de B..... (Hist. des Tud.) dit avortion, des signes d'avortion. C'est un anglicisme barbâre. Abortion. Dict. Angl.
   AVORTER, se dit ordinairement des femelles des animaux. "Les vaches avortent quand elles mangent de certaines herbes.
   2°. Le Gendre, non-seulement dit avorter des femmes, mais il fait régir à ce verbe l'ablatif (la prép. de). Albert le Grand, dit qu'une femme avorta de vingt-deux enfans; une autre de soixante-dix, et une troisième de cent cinquante. Et l'emploi du mot et le régime, sont aussi irréguliers que les faits raportés sont incroyables. Il falait dire, acoucha avant terme de, etc. Cependant, dit La Touche, quoique avorter ne se dise des femmes que d'un avortement volontaire, faire avorter se dit par raport à elles des caûses qui produisent cet éfet. "Les odeurs fortes font quelquefois avorter les femmes. — Mais le dit-on de l'enfant? Oui, dans une Traduct. de Pline, mais je ne l'ai vu que là. "Il ne faut souvent que l'odeur d'une lampe mal éteinte pour le faire avorter. Cela est mal dit: avorter ne veut pas dire naître, mais acoucher avant terme.
   AVORTER se dit par extension des fruits. "Ces vents ont fait avorter les fruits. Remarquez que, par raport aux animaux, on le dit de la mère et non pas de l'enfant, et que par raport aux fruits, on le dit des fruits et non pas de l'arbre.
   AVORTER est aussi beau au figuré; mais il le faut employer avec sagesse et avec goût. "Vous avez fait avorter ses desseins.
   Si par bonheur cette impostûre avorte.       Rouss.
M. l'Ab. Sabatier (Trois Siècles) dit: "La Poésie doit acorder son langage avec la raison; mais la gêne du raisonement fait avorter les traits de lumière et de sentiment propres à fraper. "À~ quoi sert de s'exalter péniblement l'imagination pour produire quelques étincelles qui avortent, ou n'éblouïront qu'un instant. Je crains que faire avorter des traits et des étincèles qui avortent ne soient pas du goût de tout le monde. — "Cette entreprise est avortée. Acad. Remarquez qu'il prend être pour auxiliaire: "Est avortée, et non pas a avorté.
   3°. AVORTON, ne se dit guère qu'au figuré, même en parlant des animaux et des fruits. — Un avorton de mouche en cent lieux le harcèle. La Font.
   Si quelque avorton de l'envie
   Ose encôre lever les yeux.       Malherbe.
On peut absolument le dire au propre:
  Triste avorton, informe enfant,
   Rebut du néant & de l'être.Trév.

Synonymes et Contraires

avortement

nom masculin avortement
Développement incomplet.
échec, faillite, insuccès -familier: fiasco -populaire: bide.
Traductions

avortement

abortion, miscarriageabortus, miskraam, vruchtafdrijving, abortusprovocatus, mislukking, abortus provocatusהפלה (נ), הפלה מלאכותית (נ), הַפָּלָהaborsie, abortus, misgeboorte, miskraam, ontydige bevalling, vrugafdrywingAbtreibung, Abort, Abortus, Fehlgeburt, Schwangerschaftsabbruchabortigo, abortoabortofósturlátabortoabortioabortoабортέκτρωσηإِجْهاضinterrupceabortaborttipobačaj妊娠中絶유산abortaborcjaabortการทำแท้งkürtajsự phá thai堕胎аборт流產 (avɔʀtəmɑ̃)
nom masculin
interruption d'une grossesse

avortement

[avɔʀtəmɑ̃] nmabortion
avortement médicamenteux nmmedical abortion