b

b

[ be] n.m. inv.
Deuxième lettre (consonne) de l'alphabet français.
B,
la note si bémol, dans le système de notation musicale germanique ; la note si dans le système anglo-saxon.
Film de série B,
film médiocre ou à petit budget.

B

(bé) s. m.
Seconde lettre de l'alphabet. Un B majuscule ; un petit B. Familièrement. Être marqué au b, être borgne, bossu, boiteux, etc. Ne savoir ni A ni B, être fort ignorant. Ne parler que par B et par F, employer fréquemment des jurements grossiers.
Les B, les F voltigeaient sur son bec ; Les jeunes sœurs crurent qu'il parlait grec [GRESSET, Vert-Vert, IV]
B marque le lundi dans le calendrier de l'ancien rituel.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Je ne puis bien nommer sans B ; Par B commencent li bien fait ; Ne jà sans B n'erent bien fait [, Senefiance de l'A, B, C, édit. JUBINAL, t. II, 276]
  • XVe s.
    Je ne cognois ne B ne R ; Mais je sçai bien qu'en celle terre N'avera paix, ne ou pays, Se le poovoir des flours de lys Ne vient la chose refourmer [FROISS., Pastourelle.]

ÉTYMOLOGIE

  • Le b latin, grec bêta, du phénicien ou hébreu beth.

b

B. n. m. La seconde lettre de l'alphabet. Elle représente une des consonnes. On la nomme Bé. Un B majuscule. Un grand B. Un petit b. Un b bien formé, mal formé.

Fam., Ne parler que par B et par F, Employer fréquemment dans la conversation de grossiers jurons.

Fig. et fam., Être marqué au B, Être borgne, bigle, bossu ou boiteux. Les gens marqués au B passent en général pour spirituels et malicieux.

b


B, s. m. [On prononce . Voy. Alphabet. L'E est fermé. Les Maîtres d'École font prononcer Be, e muet.] Seconde lettre de l'Alphabet Français, et la premiere des consones. Elle aproche un peu, par sa prononciation, du bêlement des moutons. — Les Espagnols et les Gascons, à leur imitation, lui donent le son de l'v consone, et prononcent boire comme voire: les Alemands le font soner comme un p, et disent poire; deux défauts qu'il faut éviter.
   1°. Les Italiens trouveront un son correspondant à celui du b Français dans bene, les Espagnols dans barbaro; les Anglais et les Alemands dans Bad.
   2°. B final, ne se prononce que dans radoub. On l'écrit, sans le prononcer, dans plomb, rumb (de vent.) Plon, ron.
   B, se prononce à la fin des noms étrangers: Job, Jacob, Raab, etc.
   3°. B, au milieu des mots devant une s ou un t, prend le son du p: observer, obtenir. Pron. Opservé, opteni.

Traductions

b

βб (be)
nom masculin invariable
deuxième lettre de l'alphabet

B

b [be]
nm inv → B, b
B comme Bertha → B for Benjamin (Grande-Bretagne), B for Baker (USA)
abr (ÉDUCATION) (=bien)