bâtonner

(Mot repris de bâtonnai)

BÂTONNER

(bâ-to-né) v. a.
Donner des coups de bâton.
Anglais, Suisses, Allemands, Russes, Prussiens, tous bâtonnent le soldat [P. L. COUR., I, 262]
Fig. Rayer, biffer. Bâtonner un article.

REMARQUE

  • Des dictionnaires du XVIIIe siècle indiquent que dans bastonner, qui était l'orthographe suivie, l's se prononçait. Cette prononciation, qui avait le tort de séparer bâtonner de bâton, n'a pas prévalu.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Alons jouer ensemble et bastonner l'un contre l'autre [DU CANGE, basto.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bâton.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BÂTONNER. - HIST. Ajoutez :
  • XIIIe s.
    Garins tint le perquant qui fu gros et quarré, Vers Amandon s'en vint, qui si l'ot bastonné [, Gaufrey, V. 919]

bâtonner

BÂTONNER. v. tr. Frapper de coups de bâton. On l'a bâtonné rudement.
Traductions

bâtonner

slaan, meteenstokslaan, met een stok slaan

bâtonner

Stockschlage verabreichen

bâtonner

club, cudgel, cane

bâtonner

bastoni

bâtonner

fuste tundere, fustem impingere

bâtonner

bastonare