bâtonnier

(Mot repris de bâtonniers)

bâtonnier

n.m.
En France, président du conseil de l'Ordre des avocats, élu par ses confrères : Le bâtonnier du barreau de Lyon.

BÂTONNIER

(bâ-to-nié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : les bâtonniers et les avocats, dites : les bâ-to-nié-z et....) s. m.
Celui qui avait en dépôt le bâton d'une confrérie, et qui avait droit de le porter aux processions.
Avocat choisi par ses confrères pour être temporairement le chef de l'ordre, son représentant et son président, et pour veiller à ce qui intéresse l'honneur et la discipline du barreau. On l'appelle ainsi parce que, dans les cérémonies de la confrérie de St-Nicolas, confirmée par lettres de Philippe VI, d'avril 1342, il portait le bâton de St Nicolas.

ÉTYMOLOGIE

  • Bâton.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BÂTONNIER.
    Celui qui fait et vend des manches de brosses, de fouets, de parapluies, de balais, etc. [, Tarif des patentes, 1858]
    Bâtonnier par procédés mécaniques [, Journ. offic. 23 nov. 1876, p. 8585]

bâtonnier

BÂTONNIER. n. m. Celui qui avait en dépôt, pour un temps, le bâton d'une confrérie et qui avait le droit de le porter aux processions.

En termes de Palais, Bâtonnier de l'Ordre des avocats, Celui qui est choisi par le corps des avocats pour être leur chef pendant un certain temps.

Traductions

bâtonnier

causidicorum præses

bâtonnier

[bɑtɔnje] nm (DROIT)President of the Bar