bègue

(Mot repris de bègues)
Recherches associées à bègues: bégaiement

bègue

adj. et n. [ de l'anc. fr. béguer, bégayer ]
Atteint de bégaiement : Elle est bègue.

BÈGUE

(bè-gh') adj.
Qui bégaye. Il est bègue ; elle est bègue. Substantivement. Un bègue, une bègue.

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, bégat ; rouchi, beique, bièque ; ancien espagn. vegue. On ne peut pas remonter au delà d'un radical beg qui exprime quelque infirmité de l'esprit ou du corps, et qu'on ne reconnaît point dans les langues collatérales.

bègue

BÈGUE. adj. des deux genres. Qui bégaie de naissance. On le dit seulement de Ceux qui ne peuvent parler sans bégayer. Un homme bègue. Elle est bègue.

Il se dit aussi comme nom. On est arrivé à corriger les défauts de prononciation des bègues.

begue

Begue, Balbus, Blaesus, Linguae haesitans.

Estre begue, Lingua haesitare.

bègue


BèGUE, adj. et subst. [1re è moy. L'Acad. met l'acc. aigu, mais devant l'e muet; le 1er e n'est point fermé. Bèghe.] Qui a peine à prononcer les mots, et qui répète souvent la même syllabe, malgré lui, avant que de pouvoir prononcer celle qui suit. Un homme bègue. — S. m. C'est un bègue. "Les bègues ne le sont pas pour tous les mots, ni toujours pour les mêmes syllabes. Ils le sont plus ou moins par intervales. Et, ce qui est remarquable, ils le sont en parlant, et ne le sont pas en chantant.

Traductions

bègue

stotteraar, hakkelaar, stamelaar, stotteraar/-rster, stotterendstammerer, stuttererגמגמן (ז), כבד לשון/פה (ת), מגמגם (ז), נלעג לשון (ת), עילג (ת), ערל שפתיים (ת), עִלֵּג, גַּמְגְּמָן, מְגַמְגֵּם, כְּבַד לָשׁוֹן/פֶּהStotterer, Stotterinbalbo (bɛg)
adjectif
qui parle en répétant les syllabes

bègue

[bɛg] nmf
être bègue → to have a stammer