bétail

(Mot repris de bétails)

bétail

[ betaj] n.m. sing. [ de bête ]
Ensemble des animaux d'élevage d'une ferme, à l'exception des volailles et des lapins : Foire au bétail
Gros bétail,
chevaux, ânes, mulets, bovins.
Petit bétail,
moutons, chèvres, porcs.
Traiter qqn comme du bétail,
le traiter sans ménagement : Ce rustre nous traite comme du bétail.

BÉTAIL

(bé-ta-ll, ll mouillées, et non bé-ta-ye) s. m.
Ensemble des animaux mammifères entretenus pour la culture du sol, les charrois, la production des engrais, du lait, de la graisse. Le gros bétail, cheval, âne, mulet, bœuf. Le petit bétail ou le menu bétail, porc, chèvre, mouton.
Nourrir du bétail [BOSSUET, Hist. III, 6]
Familièrement et fig.
Les nonnes sont un étrange bétail [LA FONT., Mazet.]
Quelques imitateurs, sot bétail, je l'avoue, Suivent en vrais moutons le pasteur de Mantoue [ID., A l'évêque d'Avranches.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    À me [ma] fille je donne totes mes carettes et tos mes pors et totes mes vakes et totte me [ma] bestaille [TAILLIAR, Recueil, p. 117]
    De l'autre bestiale i ot tant amené ; Li cent ne li millier n'i fussent jà conté [, Ch. d'Ant. VIII, 1512]
  • XIVe s.
    Le païs [ils] vont cherchant entour et environ, La proie et le bestail dont il y ot foison [, Guesclin. 18929]
    Il commanda aux siens que il gettassent hors de la ville le bestiail [BERCHEURE, f° 31, verso.]
  • XVe s.
    Et encore estoient reservés tous vivres, bestiail et autres choses [FROISS., II, II, 188]
  • XVIe s.
    Ilz avoient grand nombre de moutons et de tout autre bestial [AMYOT, Publ. 20]
    Toute celle province a de beaux et bons pasturages pour nourrir du bestail [ID., Cam. 26]
    Son mari estoit allé à la foire pour acheter du bestail [YVER, p. 647]
    Les loups ne mangeoient point le bestial [DES PÉRIERS, Contes, X]
    Meubles ny bestial [CARL., IV, 21]
    Lorsque les pasteurs veulent avoir des masles de leur bestial [PARÉ, XVIII, 12]
    Jamais il ne permettoit que son bestail sortist hors.... [ID., XXIV, 6]
    Le gros bestail se distingue en bouvine et chevaline, et le menu, en bestes à laine et à poil [O. DE SERRES, 259]
    Ce meschant bestail [les taupes] hait l'eau [ID., 268]
    Le maniement de ce bestail [les abeilles] [ID., 435]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, bestial, bestiau : j'ai un bestiau de malade ; environs de Paris, béta. Il y a dans l'ancien français deux formes : bestaille, s. f. , et bestail, s. m. la seule qui soit restée. Bestaille est le latin bestialia, au pluriel neutre, donnant un substantif féminin de sens collectif, comme dans aumaille, merveille, etc. Bestail (bétail) est le neutre singulier bestiale, de bestialis (voy. BESTIAL).

bétail

BÉTAIL. n. m. Ensemble des animaux domestiques d'une exploitation rurale, en exceptant la volaille. On distingue Le gros bétail (chevaux, boeufs, vaches) et Le petit bétail (moutons, chèvres, cochons).

BÉTAIL n'est le synonyme de Bestiaux que lorsqu'il désigne l'Ensemble des bêtes de l'exploitation ou simplement le Gros bétail. Garder le bétail. Nourrir le bétail. Ce fermier a perdu tout son bétail.

bétail


BÉTAIL, s. m. [1re é fer. mouillez l'l finale.] Il fait au pluriel Bestiaux. — Ménage dit, d'après Vaugelas, que bestail et bestial, sont tous deux bons, quoique bestail soit beaucoup meilleur. Aujourd'hui on ne dit plus que bétail. — Troupeau de bêtes qu' on mène paître. On ne le dit que des boeufs, vaches, brebis, chèvres. Gros bétail, menu bétail; garder, nourrir le bétail.

Synonymes et Contraires

bétail

nom masculin bétail
Animaux d'élevage.
Traductions

bétail

livestock, cattle, stockמקנה (ז), מִקְנֶהveeganadoViehζώα, βοοειδήскот, крупный рогатый скотbestiame, boviniمَوَاشdobytekkvægkarjastoka畜牛가축kvegbydłogadoboskapวัวควายdavargia súc牛群животновъдство (betaj)
nom masculin
groupe de gros animaux élevés dans une ferme

bétail

[betaj] nmlivestock, cattle pl